Ariane candide

Amazilia candida - White-bellied Emerald

Systématique
  • Ordre
    :

    Apodiformes

  • Famille
    :

    Trochilidés

  • Genre
    :

    Amazilia

  • Espèce
    :

    candida

Descripteur

Bourcier Mulsant, 1846

Biométrie
  • Taille
    : 11 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 5.4 g
Distribution

Distribution

Description identification

L'Ariane candide appartient clairement au genre Amazilia. Par bien des traits, son plumage est très semblable à celui de l'Ariane à couronne azur (A. cyanocephala) et à celui de l'Ariane à front vert (A. viridifrons).
Chez les adultes, les parties supérieures varient du bronze métallique au vert-bronze. Le dos devient plus verdâtre et la queue plus bronze métallisé avec une bande subterminale noire, excepté sur les rectrices centrales. Les 2 paires externes de rectrices ont des bandes brun grisâtre sur les pointes. Les parties intérieures jusqu'aux côtés de la face sont entièrement blanches. La zone qui effectue la transition entre les plumes métalliques du front et le blanc de la face et du menton est recouverte de taches qui se poursuivent jusqu'aux flancs. Un long trait oculaire blanc est souvent présent en arrière de l'orbite.
La femelle ne se distingue pas particulièrement du mâle, excepté le fait que les parties terminales des rectrices externes sont parfois un peu plus pâles. Les immatures sont tout à fait identiques aux parents. Les plumes des poussins sont bordées de chamois clair. Le bec est probablement plus terne et affiche des stries parallèles sur le maxillaire supérieur.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Amazilia candida genini (Caribbean slope of se Mexico)
  • Amazilia candida candida (Pacific slope of se Mexico to Nicaragua)
  • Amazilia candida pacifica (Yucatán Pen.. se Mexico. and s Guatemala)

Noms étrangers

  • White-bellied Emerald,
  • Amazilia Cándida,
  • Bronzekopfamazilie,
  • bronzfejű amazília,
  • Witbuikamazilia,
  • Smeraldo candido,
  • Vitbröstad smaragd,
  • Mayakolibri,
  • kolibrík družný,
  • kolibřík chiapaský,
  • Grøn Snebryst,
  • meksikontimanttikolibri,
  • colibrí amazília càndid,
  • szmaragdzik kropkowany,
  • Бронзовоголовая амазилия,
  • シロハラエメラルドハチドリ,
  • 白腹绿蜂鸟,
  • 中美白腹蜂鳥,

Voix chant et cris

Le chant de l'Ariane candide est très variable. C'est une phrase rythmée, composée de "tseesip-seesip-seesip" qui sont mêlés avec de simples "twiiit". Les cris qui servent au bavardage et à la communication sont des "tip" aigus.
Les chants constituent le départ de la saison de reproduction : ils commencent en février et s'achèvent en juin.

Habitat

Les Arianes candides fréquentent les forêts humides d'arbres à feuilles semi-caduques. Ils apprécient les lisières des zones boisées ainsi que les plantations de caféiers et les clairières. Ces petits oiseaux vivent du niveau de la mer jusqu'à 1 500 mètres d'altitude.
Dans l'état de l'Oaxaca, cette espèce niche couramment à basse élévation dans les parcelles tropicales dont les arbres sont pourvus de feuilles permanentes. Elle grimpe parfois jusqu'à la lisière inférieure de la forêt de nuages.
Les Arianes candides sont surtout originaires du Mexique, de San Luis Potosi jusqu'à la péninsule du Yucatan. À l'est et au sud, leur aire de répartition déborde sur le Guatemala et sur le Nicaragua. Il existe 3 sous-espèces :

Comportement traits de caractère

Les Arianes candides se rassemblent parfois en petits groupes avec des congénères du genre Amazilia ou avec d'autres espèces de petits oiseaux nectarivores. Lorsqu'ils cohabitent avec les Arianes à ventre gris (tzacatl), ils sont dominés par ces derniers et doivent leur concéder la priorité quand ils mangent dans les arbres.
Les populations nordiques sont partiellement migratrices et descendent ver le sud du Mexique jusqu'au Chiapas et au Oaxaca où ils stationnent dans les marécages et les forêts qui perdent leurs feuilles. La race nominale s'approche de la côte atlantique en dehors de la saison de reproduction.

Alimentation mode et régime

Le régime alimentaire est composé de nectar et de petits insectes. Ces différentes ressources sont trouvées à tous les étages à l'intérieur des forêts. Les végétaux préférés sont les arbres du genre Inga (pois doux), miconia (petits arbres aux feuilles trinervées et aux fruit violacés ronds) et trichospermum (capulin coloré). Les broussailles du genre Hamelia sont également tellement appréciées qu'elles sont connues sous le nom vernaculaire de "buisson au colibiri" (en Anglais, hummingbird bush).

Reproduction nidification

La saison de nidification de cette espèce se déroule généralement de février à mai. Peu de renseignements sont disponibles sur les mœurs reproductives. Cependant de nombreuses autres espèces du genre Amazilia ont été étudiées soigneusement et de nombreux caractères paraissent se ressembler.
Les nids des nombreux autres arianes ont une structure en forme de coupe et ils sont placés au sommet d'une branche horizontale dans une fourche, ce qui leur assure une certaine stabilité et une assez bonne dissimulation. Par exemple, les Arianes de Linné (Amazilia fimbriata) sont installés sur une branche horizontale à 4 mètres au-dessus du sol. Leur construction prend de 6 à 12 jours.
Les Arianes à ventre blanc (leur autre nom vernaculaire), pondent 2 œufs à des jours différents. L'incubation dure de 15 à 17 jours et le séjour des jeunes au nid va de 19 à 22 jours.
Plusieurs couvées peuvent se dérouler en une seule saison. Le nid est entièrement renouvelé chaque année. Les principales tâches reproductives reviennent à la femelle.

Distribution

Il existe 3 sous-espèces :
A. c. genini -est du Mexique (San Luis Potosí, Veracruz jusqu'au nord de l'Oaxaca).
A. c. pacifica - versant pacifique du sud-est du Mexique (Sud-Est-Chiapas) et du Sud-Guatemala.
A. c. candida- sud-est du Mexique (péninsule du Yucatan et du Nord-Chiapas), Nord-Guatemala et Belize jusqu'au Honduras et au nord-est du Nicaragua.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Arianes candides ne sont pas menacés globalement. Ils peuvent être aperçus principalement dans les plaines situées sur le versant caribéen. Ils sont plus rares sur le versant pacifique. La race pacifica a été victime de la déforestation au Guatemala. Au Costa Rica, le statut de cette espèce n'est pas très clair.
D'après Birdlife, les Arianes candides ont un territoire assez vaste (aux alentours d'1 million de kilomètres carrés). Ses effectifs sont légèrement décroissants, mais leur tendance n'a rien d'alarmant.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 27/02/2017 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net