Autour à manteau noir

Accipiter melanochlamys - Black-mantled Goshawk

Systématique
  • Ordre
    :

    Accipitriformes

  • Famille
    :

    Accipitridés

  • Genre
    :

    Accipiter

  • Espèce
    :

    melanochlamys

Descripteur

Salvadori, 1876

Biométrie
  • Taille
    : 43 cm
  • Envergure
    : 65 à 80 cm.
  • Poids
    : 235 à 256 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce rapace est immédiatement reconnaissable grâce à son plumage noir et roux et sa silhouette caractéristique formée par des ailes moyennes, une queue relativement courte et des pattes assez allongées. Chez les adultes, la tête et les parties supérieures varient du noir brillant au noir-ardoise. La nuque est encerclée par un large collier roux. La couleur rousse se poursuit sur l'ensemble des parties inférieures, excepté sur la partie basse de l'abdomen qui est parfois recouvert de fines stries blanches. La gorge noire est souvent infiltrée de blanc. Les iris, la cire et les pattes sont jaune-orange. Les sexes sont identiques.
Chez les juvéniles, le dessus est majoritairement brun sombre ou brun noirâtre avec des liserés roux et de vagues barres noires sur les rémiges et sur la queue. L'arrière du cou et le haut du manteau sont striés de blanc formant un net collier en arrière de la face qui est mouchetée de blanc. L'ensemble du dessous présente une teinte crême ou chamois rosâtre. Les cuisses sont légèrement plus sombres avec d'évidentes stries brunes. La partie basse des flancs est ornée de chevrons. Les iris, la cire et les pattes sont jaunes.
Il existe 5 espèces d'autours du genre accipiter en Nouvelle-Guinée : autour de Meyer, Autour australien, Autour à tête grise, autour à collier rouge, autour varié mais aucun ne peut vraiment être confondu avec la présente espèce.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Accipiter melanochlamys melanochlamys (nw New Guinea)
  • Accipiter melanochlamys schistacinus (c and e New Guinea)

Noms étrangers

  • Black-mantled Goshawk,
  • Gavilán Rufinegro,
  • Açor-de-dorso-preto,
  • Schwarzmantelhabicht,
  • feketefejű héja,
  • Zwartrughavik,
  • Astore mantonero,
  • Svartmantlad hök,
  • Svartrygghauk,
  • jastrab pláštikový,
  • jestřáb černopláštíkový,
  • Rødbuget Duehøg,
  • keikarilintuhaukka,
  • astor negre i vermell,
  • krogulec czarnogrzbiety,
  • Черноспинный ястреб,
  • Elang-alap mantel-hitam,
  • クロアカオオタカ,
  • 黑背鹰,
  • 黑背鷹,

Voix chant et cris

Le répertoire est assez varié. Le cri principal "kya...kya...kya" est décrit comme puissant et assez aigu. On peut également entendre des séries de notes faibles et rapides "wea wea wea wea" ou "di di di di" qui montent puis qui descendent de façon régulière.

Habitat

Les autours à manteau noir fréquentent les forêts de nuages dont les troncs et les branches sont recouverts de mousses et de lichens. Ils recherchent aussi parfois leur nourriture à la lisière des zones boisées, dans les parcelles en cours de régénération, dans les zones cultivées adjacentes et dans les jardins pourvus en casuarinas. Ces oiseaux de proie occupent généralement les hautes et les moyennes montagnes. Ils ne descendent jamais au-dessous de 1100 mètres. Leur habitat de prédilection se situe souvent au-dessus de 1800 m et peut monter au moins jusqu'à 3300 mètres d'altitude. Les autours à manteau noir sont endémiques de Nouvelle-Guinée. Dans cette île, on les trouve presque exclusivement dans la cordillière montagneuse centrale, de la baie de Geelvink jusqu'à la chaîne Owen Stanley en passant par la péninsule de Huon. Une population isolée vit dans la péninsule du Vogelkop. On reconnaît officiellement 2 sous-espèces : A.m. melanochlamys (ouest de l'île, Vogelkop) - A.m. schistacinus (centre et est de l'île)

Comportement traits de caractère

Les autours à manteau noir vivent en solitaire ou en couple. A notre connaissance, ils ne réalisent pas de parades aériennes mais ils planent souvent à une assez haute altitude au-dessus de la canopée de la forêt. Leur terrain de chasse se situe surtout à l'intérieur des forêts, cependant il leur arrive parfois de poursuivre leurs proies dans des contrées plus ouvertes. On les place généralement dans la catégorie des prédateurs qui chassent à l'affût, mais ce sont également des adeptes des poursuites aériennes à travers les branches. Ils traquent également les bandes de carpophages en dehors des zones boisées. Ce sont de grands opportunistes et ils se saisissent parfois des petits oiseaux qui ont été capturés dans les filets posés par les ornithologistes.
Le vol : Lorsqu'il se déplace, l'autour à manteau noir produit des battement rapides qui alternent avec des glissades. L'angle qu'effectue les ailes n'est pas connu.

Alimentation mode et régime

Les autours à manteau noir chassent toutes sortes d'oiseaux de petite et de moyenne taille. Ils attrapent principalement des carpophages d'Albertis (Gymnophaps albertisii) qui sont une sorte de colombidé assez courante dans les zones montagneuses. Ils consomment également des grenouilles, des insectes et une grande variété de petits mammifères, surtout des marsupiaux.

Reproduction nidification

Les autours à manteau noir nichent habituellement dans la dernière partie de l'année. Les mâles sont souvent en état de se reproduire dans le courant du mois d'octobre. D'après des observations assez récentes (1977), le nid est situé dans un grand arbre du type pandanus, à une assez grande hauteur au-dessus du sol. La taille de la ponte, la durée d'incubation et de séjour au nid, le soin parental sont pour l'instant inconnus. Pour information, les autres autours du genre accipiter qui vivent en Nouvelle-Guinée (autour de Meyer, Autour australien) pondent en moyenne 3 oeufs qui sont couvés pendant environ une trentaine de jours.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

On ne connaît pas véritablement les densités, mais l'autour à manteau noir paraît rare ou clairsemé sur l'ensemble de son aire de distribution. En 1972, Diamond affirmait que la totalité des effectifs ne devait pas dépasser 30 individus sur le territoire entier. Ces prévisions semblent toutefois très sous-évaluées. L'autour à manteau noir possède en effet des moeurs très discrètes et il aime bien rester dissimulé dans les sous-bois, passant très souvent inaperçu. D'après l'IUCN, l'autour à manteau noir ne sera pas menacé tant que la couverture forestière de Nouvelle-Guinée restera au niveau tel qu'il est actuellement.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 18/12/2010 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net