Autour à ventre gris

Accipiter poliogaster - Grey-bellied Hawk

Systématique
  • Ordre
    :

    Accipitriformes

  • Famille
    :

    Accipitridés

  • Genre
    :

    Accipiter

  • Espèce
    :

    poliogaster

Descripteur

Temminck, 1824

Biométrie
  • Taille
    : 50 cm
  • Envergure
    : 69 à 84 cm.
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Ce prédateur du genre Accipiter a un corps robuste, une tête et un bec trapus, des ailes courtes et une queue relativement brève. Les pattes et les pieds sont vigoureux. Les adultes sont majoritairement noir et blanc, alors que les juvéniles sont plus colorés. Les sexes sont identiques, toutefois la femelle est 4 à 21% plus grande. Les jeunes sont si différents des adultes (voir illustration) qu'on a longtemps cru qu'il s'agissait d'oiseaux d'une autre espèce.
Chez les adultes, en plumage frais, les parties supérieures sont noires ou noirâtres avec un lustre particulièrement prononcé chez les mâles. En plumage usé, elles paraissent nettement plus brunâtres, en particulier chez la femelle. La queue porte 2 ou 3 bandes grises, discrètes et étroites précédant une petite pointe blanche. Les joues varient du noir, du gris pâle en passant par le gris foncé, créant par contraste avec le reste de la tête un effet de calotte ou de capuchon. Les parties inférieures sont entièrement blanches à gris pâle. Contrairement à leurs parents, les juvéniles sont très colorés. Ils ont un dessus brun avec de petits liserés blancs et 3 larges bandes caudales qui sont nettement visibles. Le capuchon et la nuque sont séparés du manteau par un large collier roux qui se développe vers le haut jusqu'aux joues et vers le bas jusqu'à la poitrine. Hormis la poitrine, le reste des parties inférieures est basiquement blanc, mais avec une abondance d'ornements : de larges moustaches noires, quelques stries longitudinales sombres sur la gorge, des taches noires sur la poitrine ainsi que des barres et des chevrons sur le ventre. Les barres sont plus denses dans la région des flancs et sur les cuisses.
A tous les âges, les sourcils, les lores et l'anneau orbital sont jaunes. Combinés avec la cire de la même couleur, ils composent une face nettement jaunâtre. Les pattes sont également jaunes.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Grey-bellied Hawk,
  • Azor Ventrigrís,
  • Tauató-pintado,
  • Graubauchhabicht,
  • szürkehasú héja,
  • Zuidamerikaanse Havik,
  • Astore panciagrigia,
  • Gråbukad hök,
  • Gråbukhauk,
  • jastrab sivobruchý,
  • jestřáb jihoamerický,
  • Gråbuget Duehøg,
  • amazoniankanahaukka,
  • astor pitblanc,
  • krogulec siwobrzuchy,
  • Серобрюхий тетеревятник,
  • セグロオオタカ,
  • 灰腹鹰,
  • 灰腹鷹,

Voix chant et cris

En vol, il produit un caquètement ou un cacardement rapide, un "kek-kek-kek-kek-kek-kek" qui ressemble presque à celui de l'épervier bicolore (Accipiter bicolor), mais ralentissant et traînant quelque peu sur la fin. Pour les autres circonstances,on ne possède pas d'information.

Habitat

Les autours à ventre gris fréquentent les forêts tropicales de plaine où ils viennent parfois à proximité des lisières. On les trouve aussi dans les parcelles en cours de régénération qui sont parvenues à maturité et dans les autres boisements denses.Ils s'installent volontiers dans les rideaux d'arbres qui bordent les cours d'eau. En principe, ces oiseaux ne peuvent être observés qu'en dessous de 500 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

Cet oiseau est généralement décrit comme timide et discret, mais, en Argentine et en Colombie, certains individus se perchent parfois au bord des routes et en lisière des clairières, ce qui permet de bien les observer. Les autours à ventre gris sont souvent aperçus en solitaire. Quand ils chassent, ils se perchent à de grandes hauteurs dans la couronne semi-ouverte d'un arbre émergent. Ils restent posés pendant quelques minutes, scrutant les environs en effectuant de fréquents mouvement de la tête puis ils s'envolent rapidement en direction d'un autre arbre qui culmine. Ils peuvent ainsi visiter successivement plusieurs grands arbres avant de passer à l'action. Lorsqu'ils estiment le moment venu, ils volent alors rapidement et plongent à l'intérieur d'une bande d'oiseaux. Dans le nord du Pérou, on a pu les observer plongeant à deux reprises à l'intérieur d'une même bande puis repartant en émettant des caquètements puissants.
Les populations méridionales, c'est à dire celles qui vivent au Paraguay, dans le nord de l'Argentine et l'extrême sud du Brésil sont sans doute migratices. Elles y nichent pendant les mois humides de l'été austral, c'est à dire de novembre à la fin février puis elles franchissent le tropique du Capricorne en direction du nord. Pour corroborer cette affirmation, les rares présences en Colombie sont enregistrées uniquement pendant la période qui va de mars à juin.

Alimentation mode et régime

Le détail du menu de cet oiseau n'est pas connu, il est vraisemblablement composé de petits passereaux. Ses pattes et ses pieds puissants combinés avec son faible dimorphisme sexuel et sa prédilection pour les habitats de forêt humide suggèrent que ce rapace adopte plutôt un régime mixte. Il se spécialise peut-être dans les lézards et les grenouilles arboricoles ainsi que dans les insectes qui vivent dans les milieux humides. On pense qu'il chasse surtout à l'affût.

Reproduction nidification

On possède des renseignements succincts. Le nid et les œufs n'ont jamais été décrits. Dans le sud de son aire de répartition, l'autour à ventre gris niche très certainement de novembre à mars, ce qui correspond à l'été austral. Dans le nord, ils se reproduisent peut-être d'avril à juin ce qui coïncide avec le début de l'hiver dans le sud. Mais dans cette dernière région, il ne peut s'agir que de la simple présence de migrants hivernaux.

Distribution

Les autours à ventre gris sont originaires d'Amérique du Sud. Leur aire de distribution s'étend à l'est des Andes, du nord de la Colombie et du nord-est de l'Equateur, du sud du Venezuela et des Guyanes en direction du sud à travers le Brésil jusqu'au nord de la Bolivie, l'est du Pérou, le sud-est du Paraguay et l'extrême Nord de l'Argentine (état de Missiones). Malgré la très grande superficie de son territoire l'espèce est considérée comme monotypique.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Cet oiseau est trop peu connu. Dans son Handbook de oiseaux du monde, Del Hoyo propose un effectif global inférieur à 10 000 oiseaux, mais, compte-tenu de l'état des connaissances, ce chiffre est peut-être sous-évalué. La seule évaluation de sa densité provient d'une étude réalisée en Guyane Francaise où l'on trouvait 3 oiseaux par 100 kilomètres carrés. L'espèce est classée comme "de préoccupation mineure".

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 10/05/2011 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net