Autour de Henst

Accipiter henstii - Henst's Goshawk

Systématique
  • Ordre
    :

    Accipitriformes

  • Famille
    :

    Accipitridés

  • Genre
    :

    Accipiter

  • Espèce
    :

    henstii

Descripteur

Schlegel, 1873

Biométrie
  • Taille
    : 62 cm
  • Envergure
    : 86 à 100 cm.
  • Poids
    : 609 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les autours de Henst se distinguent par leur sourcil pâle, leur bec large, leurs courtes ailes arrondies, leur longue queue, leurs longues pattes et leurs pieds puissants. Bien qu'ils aient des ailes plus courtes et des pattes plus allongées, ils ont un plumage, une taille et une silhouette assez semblables à l'Autour des palombes. Les sexes sont identiques mais la femelle est de 12 à 20% plus grande. Les juvéniles se distinguent facilement des adultes par leur plumage plus brun.

Chez les adultes, les parties supérieures sont brun-ardoise foncé. Le sourcil est formé d'une succession de taches pâles et les bandes caudales sombres sont relativement discrètes. Le dessous est blanc avec de très fines mais abondantes barres noirâtres. Chez la femelle, les barres sont plus grossières. Les iris sont jaunes. La cire est jaune verdâtre, les pieds jaunes.
Chez les juvéniles, les plumes du dessus sont brun pâle avec des liserés chamois-roux. Le sourcil est plus clair. Les bandes caudales sombres sont très larges, réduisant le brun intermédiaire à de fines barres. Les parties inférieures varient du blanc au roux clair, avec d'abondantes taches et stries brunes. Les juvéniles ont des iris plus pâles que les adultes.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Henst's Goshawk,
  • Azor Malgache,
  • Açor-malgaxe,
  • Madagaskarhabicht,
  • madagaszkári héja,
  • Madagaskarhavik,
  • Astore di Henst,
  • Madagaskarduvhök,
  • Mesitthauk,
  • jastrab Henstov,
  • jestřáb madagaskarský,
  • Madagaskarduehøg,
  • madagaskarinkanahaukka,
  • astor de Madagascar,
  • jastrząb brunatny,
  • Мадагаскарский тетеревятник,
  • コマダガスカルハイタカ,
  • 亨氏鹰,
  • 亨斯特氏鷹,

Voix chant et cris

Les adultes sont bruyants aux abords du nid. Leur cri principal est un "kuh-ee kuh-ee kuh-ee kuh-ee" qu'ils émettent régulièrement lorsqu'ils sont perchés. Ce cri est peut-être l'équivalent de la plainte lancée par les autres espèces du genre Accipiter. On peut également entendre un "cac-cac-cac" rude qui sert sans doute de conversation pendant la période nuptiale. Les autours sont plus entendus que vus.

Habitat

Les autours de Henst fréquentent principalement les forêts primaires, qu'elles soient humides ou sèches. Néanmoins, on les trouve également dans les boisements en cours de régénération, dans les savanes arbustives et le long des cours d'eau bordés d'arbres. Généralement, ils accordent leur préférence aux zones inviolées ou à celles qui ont subi des dégradations minimes, ce qui ne les empêche pas de s'installer dans les vastes plantations d'eucalyptus et même d'y nicher. Occasionnellement, ils font des incursions dans les espaces ouverts. Les autours d'Henst vivent du niveau de la mer jusqu'à environ 1800 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

Les autours de Henst vivent souvent en couples, même en dehors de la période de reproduction. Apparemment chez ces oiseaux, les parades aériennes jouent un rôle important dans la formation du couple, le renforcement des liens conjugaux et le marquage du territoire. Au mois de septembre, en préambule à la période de nidifciation, ils se livrent en effet à des vols circulaires très haut dans le ciel. Ils effectuent également des vols planés en commun, et des vols ondulatoires qui dessinent les mêmes trajectoires en forme de montagnes russes que ceux des autours des palombes.

Les autours de Henst passent de longues périodes sur leurs perchoirs, soit bien à l'intérieur du couvert soit sur une branche bien exposée le long d'un chemin forestier. Ce point élevé leur sert probablement d'observatoire pour pratiquer la chasse à l'affût qui semble être une de leurs méthodes favorites pour capturer des proies. Ces dernières sont souvent attrapées à terre. Toutefois, un certain nombre d'entre elles sont saisies après une poursuite effrénée à travers la forêt.

Alimentation mode et régime

Les autours de Henst chassent principalement des oiseaux forestiers (en particulier des engoulevents) mais aussi de petits mammifères (par exemple, des lémuriens). Apparement, ils pillent également les basses-cours à proximité des villages et ils semblent friants de volailles.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule probablement du mois d'octobre au mois de février. Le nid est construit avec de grands morceaux de bois et il est garni avec des feuilles vertes. Ce grand édifice qui mesure entre 80 et 150 cm de diamètre est situé assez haut dans un arbre, souvent à quelques 12 mètres au-dessus du sol, sur une fourche principale qui surplombe le cours d'une rivière. La ponte comprend habituellemment 2 œufs dont on ignore la durée d'incubation. La période de séjour des jeunes au nid est également inconnue.

Distribution

Les autours de Henst sont endémiques de Madagascar. Leur aire de distribution couvre le nord, toute la côte est jusqu'à Ranomafana et la côte ouest jusqu'au 21ème degré de latitude sud. Ces oiseaux sont absents de l'intérieur de l'île. L'espèce est monotypique, c'est à dire qu'elle n'est pas divisée en races.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Son aire de répartition couvre la moitié de la superficie de Madagascar, soit environ 300 000 kilomètres carrés. En dépit de ce vaste territoire, cette espèce est considérée comme rare et presque menacée. Apercevoir un autour de Henst constitue presque une aubaine, une mission d'observation en ayant observé deux au cours de 18 mois. Les effectifs de ce rapace extrêmement discret sont sans doute très sous-estimés. Malgré sa fréquentation des habitats inviolés et éloignés des humains, ces rapaces sont estimés à quelques centaines, tout au plus à un nombre réduit de milliers. La déforestation continuelle à Madagascar constitue un danger pour son avenir.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 19/05/2011 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net