Barbacou à croupion blanc

Chelidoptera tenebrosa - Swallow-winged Puffbird

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Bucconidés

  • Genre
    :

    Chelidoptera

  • Espèce
    :

    tenebrosa

Descripteur

Pallas, 1782

Biométrie
  • Taille
    : 15 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 31 à 40 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les barbacous à croupion blanc présentent un ensemble noir fuligineux avec de légers reflets bleuâtres sur les parties supérieures. Le bas du dos et les couvertures sus-caudales affichent un couleur blanche. Les ailes longues et pointues, les tertiaires larges, ont une teinte noire avec de fines terminaisons blanches lorsque les oiseaux sont en plumage frais. Le menton est blanchâtre, la gorge grisâtre, avec des plumes qui ont l'aspect de longs cheveux. La poitrine vire progressivement du noir au gris. Une bande châtain-orange traverse le bas des parties inférieures. Les sous-caudales sont blanches, de même que les sous-alaires et les axillaires.
Le bec est noir, les iris brun sombre. Les pattes ont une couleur gris foncé ou noir. Les immatures ressemblent aux adultes. La race brasiliensis a une taille plus grande, des parties inférieures plus ocrées sous une bande blanche. Le croupion, les couvertures sous-alaires, les axillaires et les sous-caudales sont légèrement nuancés de roussâtre. La race pallida a un dessous plus clair. Elle a une bande blanche bien marquée entre la poitrine noire et l'abdomen châtain.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Chelidoptera tenebrosa pallida (nw Venezuela)
  • Chelidoptera tenebrosa tenebrosa (e Colombia to the Guianas south to n Bolivia and c Brazil)
  • Chelidoptera tenebrosa brasiliensis (e and se Brazil)

Noms étrangers

  • Swallow-winged Puffbird,
  • Buco Golondrina,
  • Urubuzinho,
  • Schwalbenfaulvogel,
  • fecskebukkó,
  • Zwaluwbaardkoekoek,
  • Piumino ali di rondine,
  • Svalvingad trögfågel,
  • Svalevinge,
  • lenivka lastovičia,
  • lenivka vlaštovčí,
  • Svaledovenfugl,
  • pääskylaiskuri,
  • barbacoll de carpó blanc,
  • drzym jaskółczy,
  • Ласточкокрылая пуховка,
  • ツバメオオガシラ,
  • 燕翅鴷,
  • 燕翅鴷,

Voix chant et cris

Souvent quand ils sont en vol, les barbacous à croupion blanc délivrent un chant gazouillant. Les cris sont des "tsi-tsi-tsi" ou des "di-didi, di-didi, di-didi" nets et clairs. On peut également entendre des "tzeet" rudes et couinants. Les barbacous à croupion blanc sont assez discrets et ne s'expriment qu'occasionnellement.

Habitat

A l'intérieur des forêts, les barbacous à croupion blanc ne se reproduisent vraiment bien que dans les zones ouvertes qui ont un sol sableux et des buissons épars. Toutefois, on peut aussi les observer dans les savanes arbustives ou pourvues de buissons épars, dans les clairières, à la lisière des forêts de transition, dans les parcelles en cours de régénération et dans les forêts pourvues d'arbres à feuilles caduques. Ils ne dédaignent pas les allées d'arbres qui bordent les routes, les berges des rivières, les forêts qui sont envahies par les crues saisonnières et les arbres qui bordent les cours d'eau des llanos. Ces oiseaux aiment bien se percher dans la végétation qui borde les rivières et dans les arbres qui entourent les lacs. Ils vivent principalement dans les plaines en dessous de 1 000 mètres, mais dans certaines régions ils peuvent grimper jusqu'à 1 750 m.

Comportement traits de caractère

Les barbacous à croupion blanc vivent en solitaire ou plus souvent en couples et en petits groupes rassemblant de 3 à 6 individus qui résident sur des hautes branches nues au sommet des arbres, à la lisière des forêts ou en bordure des clairières. Lorsqu'ils chassent les insectes, ils jaillissent de leur perchoir d'un vol rapide et direct puis ils reviennent en pratiquant un vol plus lent et plus onduleux qui se termine par une descente en piqué. Les barbacous peuvent également être observés en solitaire ou en petit groupe sur le sol ou sur les berges sableuses pendant la période où ils nichent.

Alimentation mode et régime

Les barbacous à croupion blanc capturent principalement des insectes de petite ou de moyenne taille qui se déplacent lentement. Ils se saisissent d'hyménoptères (des abeilles, des méliponinés, des fourmis), des coléoptères, des homoptères, des hétéroptères, des orthoptères, des isoptères et des mouches. Apparemment les punaises semblent plus appréciées que les scarabées. Les termites volants et les fourmis ailées font également partie du menu. Toutes les proies sont avalées en vol.

Reproduction nidification

Au Venezuela, la saison de nidification se déroule de janvier à juin et en novembre. Au Suriname, elle a lieu de juillet à décembre et de mars à avril. En Guyane Française, la période des nids bat généralement son plein du mois d'août au mois de novembre. Le nid est un tunnel en légère pente creusé dans un sol plat et sableux. Il est souvent réalisé dans une berge ou un talus en terre, à proximité d'une rivière ou d'un petit cours d'eau. Le barbacou à croupion blanc tire généralement profit de toutes sortes de remblais ou de trouées aménagés par les humains tels que les pistes d'atterrissage, les tranchées réalisées pour les voies de chemin de fer ou les routes.
La ponte comprend 1 ou 2 œufs qui sont couvés à tour de rôle par les 2 parents pendant environ 15 jours. La durée de séjour des jeunes au nid n'est pas connue pour l'instant.

Distribution

Les barbacous à croupion blanc sont originaires de la moitié nord du continent sud-américain. Leur aire de distribution s'étend de la Colombie, du Venezuela et de l'Equateur jusqu'à la côte est du Brésil en passant par les Guyanes et le bassin amazonien. La limite sud de leur territoire va jusqu'au Pérou et au nord de la Bolivie 3 sous-espèces sont officiellement reconnues : C. t. pallida (nord-ouest du Venezuela) - C. t. tenebrosa, la race nominale (Venezuela, est de la Colombie, les Guyanes, est de l'Equateur, est du Pérou, Brésil excepté le sud-est, nord de la Bolivie) - C. t. brasiliensis (côte sud-est du Brésil).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook, cette espèce n'est pas globalement menacée. Sur l'ensemble de son aire de distribution, elle est considérée comme localement commune, sa densité est assez clairsemée car elle ne s'installe que dans les habitats qui lui conviennent bien. Au Brésil, ces barbacous sont courants dans l'état de l'Amazonas, au Parà et au Mato Grosso, ils sont plus rares dans celui du Rondonia et aux environs de Manaus. Sa densité est variable en Equateur. Apparemment, ces oiseaux tirent un bénéfice important des ouvertures qui sont réalisées dans la forêt continue. Ils sont par exemple très abondants le long de la trans-amazonienne qui traverse le Brésil d'ouest en est. De même, au Surinam, ils sont très nombreux le long des voies de chemin de fer partout où celles-ci pénètrent dans la forêt tropicale. D'après Birdlife, le territoire a une superficie supérieure à 11 millions de kilomètres carrés. Les effectifs semblent en légère augmentation dans les zones où la dégradation de l'habitat procure des nouveaux territoires qui sont favorables à leur installation.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 23/02/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net