Barbican de Levaillant

Lybius minor - Black-backed Barbet

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Lybiidés

  • Genre
    :

    Lybius

  • Espèce
    :

    minor

Descripteur

Cuvier, 1816

Biométrie
  • Taille
    : 21 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 40 à 57 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce barbican a une longue queue,un bec extrêmement clair et beaucoup de blanc sur le plumage. Chez le mâle adulte de la race nominale, le front et l'avant du capuchon sont recouverts de rouge, les lores sont noirâtres et le reste de la tête est brun. Les parties supérieures sont brun noirâtre et contrastent avec le dessous qui est blanc. Le ventre a une légère teinte rose-orange, les cuisses sont sombres. Le bec varie du gris rosâtre au gris-corne clair, il est souvent teinté de verdâtre sur la mandibule supérieure et de rose sur la mandibule inférieure. Il y a une ou deux dentelures sur le bord tranchant du bec. La peau orbitale change de l'ocre blanchâtre au violet. Les pattes sont très pâles, d'un rose-chair clair.
Les femelles ressemblent aux mâles mais certains individus ont des marques sur les flancs, suggérant qu'il peut y avoir un léger dimorphisme sexuel. Les immatures sont plus ternes et n'ont pas de rouge sur le front et sur la calotte. Ils ont du jaune à la place du rose, sur le ventre.
La race macclounii a les côtés de la tête blancs. L'arrière du capuchon est noirâtre. Les parties supérieures sont également noirâtres avec des bandes blanches de chaque côté qui se rejoignent et forment une sorte de "V" au milieu du dos.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Lybius minor minor (s Gabon to w Angola)
  • Lybius minor macclounii (s DRCongo and ne Angola to w Tanzania and nw Malawi)

Noms étrangers

  • Black-backed Barbet,
  • Barbudo Frentirrojo,
  • Barbaças-pequeno,
  • Rosenbauch-Bartvogel,
  • rózsáshasú bajszika,
  • Roodbuikbaardvogel,
  • Barbetto dorsonero,
  • Svartryggad barbett,
  • Oransjebukskjeggfugl,
  • fuzáň ružovobruchý,
  • vousák černohřbetý,
  • Brunrygget Tandskægfugl,
  • mustahoususeppä,
  • barbut de Levaillant,
  • wąsal płomiennobrzuchy,
  • Розовобрюхая либия,
  • タスキゴシコドリ,
  • 黑背拟鴷,
  • 黑背擬啄木,

Voix chant et cris

Le chant est une série de notes trillées et bourdonnantes à la cadence de 26 par seconde. Il dure environ 3 secondes et ressemble à celui du Barbican promépic ou à celui du Barbican bidenté. Son cri est un "krek" ou un "kre-ek" comme le cri principal du Barbican bidenté. En cas de rencontre, on peut entendre des sons bas et grinçants, ainsi que des "car" perçants. Le répertoire est agrémenté de claquements de bec et de bruits d'ailes.

Habitat

Les barbicans de Levaillant fréquentent les zones boisées, les jardins et les lieux ouverts où il y a des arbres clairsemés et des plantations. On peut aussi les observer à la lisière des forêts, dans la végétation qui borde les cours d'eau, dans les fourrés, dans les parcelles qui ont été initialement boisées, et dans lesquelles il reste quelques arbres à l'état résiduel. Ils pénètrent aussi dans les plantations de pins pour rechercher leur nourriture. Ces oiseaux sont attirés par les termitières et par les fourmilières arboricoles.

Comportement traits de caractère

Les barbicans de Levaillant sont des oiseaux relativement discrets dans la mesure où ils se perchent, parfois pendant de longs moments, dans les endroits couverts. La façon la plus évidente de les observer, c'est quand ils recherchent leur nourriture dans les arbres isolés situés à plus de 100 mètres des zones boisées. Leur vol direct et leur longue queue leur donne alors dans les airs une apparence assez éloignée d'un barbican. Ces oiseaux ne sont pas très sociaux, ils vivent en couples ou au maximum en groupes de trois. Rarement, ils forment des groupes contenant un nombre supérieur d'individus qui sont alors des groupes familiaux. Les barbicans sont territoriaux et ils expriment leur dominance en maintenant à distance de près de 50 mètres les congénères qui consomment la même variété de fruits.

Alimentation mode et régime

On connaît peu de choses sur le régime alimentaire de cet oiseau. Le menu est mixte, composé d'un certain nombre de matières végétales telles que les fruits, les baies, les fibres de noix de palmier mais aussi une proportion d'insectes volants et leurs larves telles que les arpenteuses et les chenilles. Les barbicans de Levaillant recherchent leur pitance à tous le niveaux, du sol jusqu'à la canopée, dans les branches et dans les feuillages. Ils pincent les fruits avec leur bec, glanent des insectes sur les feuilles, poursuivent leurs proies dans les airs où ils les gobent et pratiquent même le vol stationnaire pour parvenir à leur but.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule principalement d'août à décembre, mais aussi plus tard, jusqu'à avril au Gabon et au Zaïre. Elle peut commencer plus précocement, à partir de juillet au Malawi. Les barbicans de Levaillant nichent en couples ou en trios. Des lents mouvements de la queue, des secouements plus énergiques du corps et de la queue, des salutations et des lissages de plumes composent les différents éléments de la parade nuptiale. Le nid est creusé par les deux adultes qui reçoivent parfois l'aide d'un assistant. Celui-ci est placé entre 2 et 8 mètres de hauteur dans une fourmilière, une souche d'arbre ou une branche morte de brachystegia ou de syzygium. Le tunnel dans la fourmilière a environ 10 cm de profondeur et conduit à une chambre de ponte large en moyenne d'une dizaine de centimètres. Les barbicans de Levaillant renichent volontiers dans une nouvelle chambre, même si elle n'est distante que de 25 centimètres de la précédente. Ces oiseaux sont territoriaux mais les nids ne sont distants que de 300 mètres les uns des autres. Ils sont défendus contre les usurpateurs de nids tels que les étourneaux, les autres barbicans (Barbican à collier) ou les petits indicateurs.
La ponte comprend 3 ou 4 œufs qui sont couvés par les 2 parents pendant une période indéterminée. La durée de séjour au nid n'est pas connue. Les oisillons continuent à suivre les adultes et sont nourris entièrement de fruits.

Distribution

Les barbicans de Levaillant vivent en Afrique au sud du Sahara et légèrement au-dessous de l'équateur. 2 sous-epèces sont officiellement reconnues : L. m. minor, la race nominale (du sud du Gabon à l'ouest du Zaïre et vers le sud jusqu'au ouest-centre de l'Angola) - L. m. macclounii (nord-est de l'Angola, sud-centre du Zaïre, sud du Burundi, ouest de la Tanzanie ainsi que différentes parties de la Zambie et du Malawi). Les 2 races se reproduisent ensemble et forment des hybrides connus parfois sous le nom de L. m. intercedens.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook, les barbicans de Levaillant ne sont pas menacés globalement. Bien qu'ils paraissent clairsemés ou localement communs, ils sont adaptables à de nombreux habitats. Leur véritable problème est la découverte de sites de nidification convenables. Presque certainement, leur reproduction est perturbée par le parasitage du petit indicateur (Indicator minor).

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Barbican de LevaillantFiche créée le 01/06/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net