Barbu à collier

Psilopogon pyrolophus - Fire-tufted Barbet

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Mégalaimidés

  • Genre
    :

    Psilopogon

  • Espèce
    :

    pyrolophus

Descripteur

Müller, S, 1836

Biométrie
  • Taille
    : 29 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 107 à 149 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce barbu montagnard a un plumage presque entièrement vert. Les parties supérieures (manteau, dos, couvertures alaires et rectrices) sont vert foncé alors que le dessous est d'un vert plus clair avec de légères infiltrations de jaune sur la poitrine et le haut de l'abdomen. Chez le mâle, les plumes brun fuligineux du capuchon ont des terminaisons rouge cramoisi. La face est grise, la gorge est recouverte d'une tache jaune qui est bordée en-dessous par une épaisse bande pectorale noire. Des touffes de vibrisses rouges ornent la base du bec. Le bec est puissant, jaune avec une irrégulière barre sombre en son milieu. Les pattes varient du jaune-vert, au vert, au gris-vert et au brun. La femelle n'a pas de rouge sur la calotte.
Les immatures sont plus ternes que les adultes, plus gris, plus fuligineux et avec des touffes nasales blanchâtres. Il n'y a pas de variantes régionales.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Fire-tufted Barbet,
  • Barbudo Picofuego,
  • Rotbüschel-Bartvogel,
  • tüzestorkú bajszika,
  • Vuurpluimbaardvogel,
  • Barbetto ciuffoflammeo,
  • Eldtofsbarbett,
  • Rødbustskjeggfugl,
  • barbet štetinatý,
  • vousák pruhozobý,
  • Ildskægget Skægfugl,
  • kaskasseppä,
  • barbut de floc encès,
  • żpstrogłów żaroczuby,
  • Красночубый бородастик,
  • Takur api,
  • アカフサゴシキドリ,
  • 火簇拟鴷,
  • นกโพระดกหนวดแดง,
  • 火簇擬竹鳥,

Voix chant et cris

Le chant trillé dure entre 3 et 8 secondes et il résonne un peu comme le chant d'une cigale. Les notes sont raccourcies ou allongées, pouvant passer de 1 à 2 par seconde jusqu'à 12 à 14, elles sonnent comme des "dddzza-ddzza" ou des "zz-zz-zz". On peut également entendre des sifflements et un couinement aigu.

Habitat

Les barbus à collier fréquentent les forêts primaires et secondaires ainsi que les lisières et les parcelles résiduelles. On les trouve plus particulièrement dans les feuillages denses qui sont pourvus de vrilles et de plantes grimpantes. Ces oiseaux vivent principalement entre 900 et 1 500 mètres d'altitude. Localement, ils peuvent descendre jusqu'à 400 m et grimper jusqu'à 2 020 mètres.
Les barbus à collier sont originaires des versants montagneux de la péninsule malaise et de Sumatra. Récemment, une population a été decouverte dans l'extrême sud de la Thaïlande. Cette espèce est considérée comme monotypique, c'est à dire qu'elle n'est pas divisée en sous-espèces. Bien que placée dans un genre différent, elle a une parenté assez proche avec les autres oiseaux du genre Megalaima.

Comportement traits de caractère

Les barbus à collier vivent en solitaire, en couple ou occasionnellement en petit groupes familiaux rassemblant 6 à 7 individus. Ce sont surtout des oiseaux de la canopée et de l'étage supérieur des arbres, préférant les plantes grimpantes et les enchevêtrements, mais il leur arrive parfois d'atteindre le sol, surtout quand ils se donnent des coups de bec et qu'ils se chamaillent. Les barbus à collier se reposent dans des cavités et des échanges réciproques ont lieu juste avant que ces oiseaux n'aillent dormir. Quand ils se nourrissent en commun, les barbus à collier sont dominants par rapport aux barbus malais (M.oorti).

Alimentation mode et régime

Les barbus à collier consomment des figues et d'autres fruits, ils mangent aussi des insectes. En captivité, ils ingurgitent du raisin, des pommes, des poires, des bananes. Les oiseaux qui nichent consomment également des locustes, des vers de farine, des souris et des petits rats morts. Tous ces aliment sonts pré-mâchés avant d'être délivrés aux jeunes. Les barbus à collier recherchent leur nourriture en couples ou en groupes familiaux. Ils picorent et ils prospectent avec attention. Ils se penchent parfois profondément pour atteindre les fruits et les insectes.

Reproduction nidification

Les barbus à collier se reproduisent du mois de janvier jusqu'à la moitié du mois de septembre. Ils nichent en couples. Les mâles contrechantent et maintiennent leur corps presque à l'horizontale. En cas de rencontre, ils se laissent tomber à terre en s'étreignant et en se donnant mutuellement des coups de bec.
Les 2 adultes unissent leurs efforts pour creuser la cavité dans un arbre mort ou sur une branche située à 4 mètres au-dessus du sol ou plus. Les œufs ne sont pas décrits. La ponte comprend vraisemblablement 2 œufs qui sont couvés pendant une période indéterminée. Les 2 parents nourrissent les oisillons, chacun restant au nid jusqu'à ce que l'autre revienne avec de la nourriture. En captivité, le régime des jeunes devient exclusivement frugivore lorsque ceux-ci atteignent l'âge d'une semaine. La durée du séjour au nid est de 42 jours. Après leur envol, les juvéniles continuent à être ravitaillé en nourriture pendant 5 à 8 jours. Passé cette période, ils deviennent indépendants d'un point de vue alimentaire.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook, cette espèce n'est pas globalement menacée, en dépit de son territoire plutôt réduit. Elle est peu commune ou locale en péninsule malaise, courante à Sumatra. Bien qu'elle ne soit sous l'influence d'aucune véritable menace, l'éclaircissement des forêts de collines et de versants dans son aire restreinte peut avoir fragmenté sévèrement les populations. Les barbus à collier sont présents dans les nombreuses zones protégées, particulièrement en Indonésie (Sumatra).

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Barbu à collierFiche créée le 11/06/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net