Barbu arlequin

Psilopogon mystacophanos - Red-throated Barbet

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Mégalaimidés

  • Genre
    :

    Psilopogon

  • Espèce
    :

    mystacophanos

Descripteur

Temminck, 1824

Biométrie
  • Taille
    : 23 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 60 à 95 g
Distribution

Distribution

Description identification

Barbu arlequin
adulte

Ce barbu au plumage vert et à la taille moyenne possède le dimorphisme sexuel le plus prononcé de tous les mégalaimidés du vieux monde. Le mâle de la race nominale a un front et une petite marque malaire jaunes. Le capuchon, la tache lorale, le menton, la gorge, et les petites marques sur les côtés de la poitrine sont rouges. Les joues et le bas de la gorge sont bleu clair. Les larges sourcils sont noirs. Le bec puissant est entièrement noir.
La femelle est légèrement plus grande et plus pâle que son partenaire. Le front, le menton et la gorge sont jaune pâle. La tache lorale est rouge. L'étroite tache rouge du capuchon est entourée de bleu. Il ya du bleu sur les yeux, les joues et la région malaire. Une vague tache rouge est visible à la jonction de la gorge et de la poitrine. La mandibule inférieure est plus pâle. Les immatures ont un bec clair, généralement vert terne ou gris. Les couleurs vives sont estompées. Le rouge apparaît en dernier.
La race ampala diffère de la race nominale par son bec plus trapu. La femelle a un capuchon rouge plus développé et des joues plus bleues.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Psilopogon mystacophanos mystacophanos (Malay Pen., Sumatra and Borneo)
  • Psilopogon mystacophanos ampalus (Batu Is.. off w Sumatra.)

Noms étrangers

  • Red-throated Barbet,
  • Barbudo Arlequín,
  • Harlekinbartvogel,
  • Harlekijnbaardvogel,
  • Barbetto golarossa,
  • Rödstrupig barbett,
  • Rødstrupeskjeggfugl,
  • barbet červenohrdlý,
  • vousák harlekýn,
  • Rødstrubet Skægfugl,
  • punakurkkuseppä,
  • barbut verd arlequí,
  • pstrogłów czerwonogardły,
  • Пестроголовый бородастик,
  • Takur warna-warni,
  • ノドアカゴシキドリ,
  • 丽色拟鴷,
  • นกโพระดกคางแดง,
  • 麗色擬啄木,

Voix chant et cris

Il y a 2 chants, tous les 2 sont variables. Le premier est constitué de "tyuk", de "tuk" ou de "tyowp" avec des pauses plus ou moins longues. Parfois, les notes sont regroupées par 4 et sont organisées en 23 séries, soit 92 notes qui s'étalent sur 36 secondes. Le second est une suite de trilles rapides qui ralentissent et qui deviennent de plus en plus brefs, avant de stopper et d'enchaîner sur le premier chant. Le mâle délivre un "hoot" bas à la femelle qui parade.

Habitat

Les barbus arlequins fréquentent les forêts de diptérocarpes situées dans les zones de collines et de plaines. On les trouve également dans les forêts qui subissent une exploitation, dans les parcelles en cours de régénération, dans les plantations de caoutchouc, de cacao, ainsi que dans les peuplements de durions de la famille des malvacées. Ils visitent aussi les arbres fruitiers des jardins et des villages. Ces oiseaux se tiennent généralement au niveau de la canopée, mais ils descendent parfois dans les sous-bois denses. Les barbus arlequins vivent du niveau de la mer jusqu'à 1 000 mètres, principalement aux altitudes les plus modestes. Dans le centre du Bornéo, ils résident plus communément entre 750 et 980 mètres.

Comportement traits de caractère

Les barbus arlequins attrapent les larves d'insectes en picorant et en creusant des petits fossés dans l'écorce des arbres. Quand ils se restaurent, ils sont patients et persévérants, pouvant picorer pendant 20 minutes et découvrir une surface de près de 4 mètres carrés de bois mort.

Alimentation mode et régime

Les barbus arlequins consomment surtout des fruits, en particuliers ceux des figuiers mais aussi ceux des durions. Ils ingurgitent aussi des insectes et leurs larves. Occasionnellement, c'est à dire pendant les offrandes, des escargots font également partie du menu. En captivité, pendant la période de reproduction, ces oiseaux mangent des criquets, des vers de farine, des asticots et d'autres insectes.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule en mai-juin sur le continent, de novembre à mai et en septembre à Sumatra. A Bornéo, elle a lieu pendant pratiquement toute l'année, avec une pointe dans l'activité en juin-juillet. Les chanteurs agitent la queue vers le bas, gonflent leur gorge et gardent la bouche close. Pendant les offrandes rituelles de nourriture, le mâle salue bien bas sa partenaire et crie avec le bec pointé vers l'avant
La nid est creusé à une hauteur de 3 à 6 mètres dans un arbre, ou dans une fourmilière ou dans une termitière. La ponte comprend 2, 3 ou 4 œufs. En captivité, l'incubation dure 17 ou 18 jours, les jeunes séjournent au nid pendant 24 à 29 jours avant de s'envoler. L'incubation et le nourrissage des jeunes sont pris en charge par les deux parents. Les oisillons deviennent indépendants au bout d'une semaine. En captivité, la femelle est souvent très agressive vis-à- vis de son partenaire, elle peut même le tuer après que les œufs soient éclos (1 exemple).

Distribution

Les barbus arlequins sont originaire du sud-est du continent asiatique, de la péninsule malaise jusqu'aux grandes îles de la Sonde. 2 sous-espèces sont officiellement reconnues : M. m. mystacophanos, la race nominale (sud du Myanmar, sud-ouest de la péninsule thaïlandaise, péninsule malaise excepté l'extrême sud, Sumatra et Bornéo) - M. m. ampala ( Batu island, au large de Sumatra).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook, l'existence de cette espèce n'est pas en jeu, mais elle est actuellement classée comme presque menacée (NT). Elle paraît pourtant commune et très adaptable sur l'ensemble de son aire. Le statut de la race ampala sur Batu island est très incertain. Presque toutes les forêts primaires de plaines situées sur son aire sont sur le point d'être détruites, aussi cet oiseau a-t-il pris l'habitude de chercher refuge en altitude, preuve qu'il est capable de s'adapter pour survivre. Le barbu arlequin est présent dans de nombreuses zones protégées en Thaïlande, en Malaisie et à Sumatra.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Barbu arlequinFiche créée le 29/06/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net