Batara à dos noir

Thamnophilus melanonotus - Black-backed Antshrike

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Thamnophilidés

  • Genre
    :

    Thamnophilus

  • Espèce
    :

    melanonotus

Descripteur

Sclater, PL, 1855

Biométrie
  • Taille
    : 16 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Les 2 partenaires sont fortement dimorphiques.
Chez le mâle, le dessus varie du noir au brun noirâtre, excepté les liserés blancs des scapulaires, la tache intrascapulaire blanche, l'arrière des parties supérieures gris clair et les couvertures alaires qui sont largement bordées de blanc. Les rémiges ont des liserés blancs, la queue graduée est ornée de blanc aux terminaisons et sur les bordures externes. Les flancs sont blancs, ainsi que le bas du ventre et la majeure partie de la zone anale.
La femelle diffère par son capuchon brun bordé de cannelle. Les plumes des parties supérieures sont brunes avec des centres très sombres. Les couvertures alaires sont noir brunâtre, les ailes sont terminées et bordées de blanc et de chamois. La queue est brun-roux avec des liserés blanchâtres. Les parties inférieures sont châtain clair, plus blanches sur l'abdomen.
Les juvéniles ressemblent à la femelle, excepté la calotte qui est noir brunâtre. Les subadultes mâles ressemblent à leur mère mais quelques plumes noires émergent habituellement sur leur plumage.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Black-backed Antshrike,
  • Batará Dorsinegro,
  • Schwarzrücken-Ameisenwürger,
  • Zwartrugmierklauwier,
  • Averla formichiera dorsonero,
  • Svartryggad myrtörnskata,
  • Svartkuttemaurvarsler,
  • batara čiernochrbtá,
  • mravenčík bělobřichý,
  • Sortrygget Myretornskade,
  • karibianmuura,
  • batarà de dors negre,
  • chronka czarnogłowa,
  • Черноспинный малый эсперито,
  • セグロエボシアリモズ,
  • 黑背蚁鵙,
  • 黑背蟻鵙,

Voix chant et cris

4 sortes de vocalisations ont été répertoriées : un "sawr" descendant répété à intervalles réguliers et que l'on considère généralement comme la chanson à haute voix. Une alternative peut être trouvée à cette dernière : une courte et rapide série roulante de notes qui sont toutes descendantes excepté celle qui introduit et qui est légèrement plus basse. Le 3ème cri est une double-note "ee-ohr". Le dernier est une série de "pip" assez abrupts.

Habitat

Le batara à dos noir fréquente les sous-bois et l'étage moyen des forêts à feuilles caduques jusqu'à 500 mètres d'altitude. Occasionnellement, ils peuvent grimper jusqu'à 1 300 mètres au Venezuela. Ces oiseaux marquent une préférence pour les zones perturbées ou pour les petits cours d'eau peu profonds au débit modéré ou temporaires dont les rives sont recouvertes de fourrés aux feuilles permanentes. Dans ces régions de forêts arides, les plantes grimpantes sont particulièrement nombreuses.
Dans les endroits où cette espèce cohabite avec les bataras huppés (Sakesphorus canadensis), elle semble prédominer dans les habitats plus humides pourvus d'une micro-végétation dense.

Comportement traits de caractère

Les bataras à dos noir recherchent leur nourriture en solitaire ou en couple, ils prospectent habituellement à 60 centimètres au-dessus du sol, en particulier dans les enchevêtrements de plantes grimpantes et dans les fourrés qui perdent leurs feuilles. Ils se déplacent par bonds successifs qui sont entrecoupés de pauses qui peuvent durer plusieurs secondes. La pause est mise à profit pour scruter attentivement les proies. Systématiquement, ces oiseaux agitent doucement la queue vers le haut et vers le bas quand ils se restaurent. Ils ont des attitudes qui sont assez semblables à celles des autres bataras de la famille, c'est à dire qu'ils tendent la patte dans toutes les directions pour atteindre directement et glaner les proies qui sont posées sur les tiges, les branches et les plantes grimpantes. Il leur arrive d'effectuer des sauts vers l'avant pour attraper les victimes qui stationnent sur la face inférieure des feuilles. Parfois aussi, ils se jettent sur le sol à partir d'un perchoir bas. Occasionnellement, les bataras à dos noir suivent les essaims de fourmis-soldats. Rarement, ils s'associent avec d'autres espèces.
Ces oiseaux sont considérés comme sédentaires.

Alimentationmode et régime

On possède peu de renseignement sur le régime alimentaire du batara à dos noir. Néanmoins, cet oiseau se nourrit principalement de diverses sortes de petits insectes tels que les punaises (hémiptères, homoptères, cigales), les larves de criquets, de sauterelles et de papillons ainsi que d'autres catégories d'arthropodes.

Reproduction nidification

Peu de renseignements ont été recueillis à ce jour. Dans le nord de la Colombie, le batara à dos noir se reproduit du mois de mars au mois de juillet. Le nid est une coupe ouverte dont l'intérieur ne reçoit aucune garniture, il est suspendu à une hauteur modeste par la branche d'un buisson épineux.
La ponte contient 2 œufs de couleur blanche avec des bavures violet foncé et des taches qui sont presque exclusivement concentrées sur le bout peu tranchant de la coquille. Le durée d'incubation et la longueur du séjour des jeunes au nid sont inconnues.

Distribution

Les bataras à dos noir ont une aire de distribution très restreinte dans le nord-ouest du continent sud-américain. Leur aire de répartition couvre le nord de la Colombie (état de Bolivar, le long de la côte Caraïbe) et le nord-ouest du Venezuela (en direction de l'est jusqu'à l'état de Miranda). L'espèce, (quoique proche parente du Batara huppé et appartenant au même genre) est considérée comme monotypique.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, cette espèce n'est pas globalement menacée. Sur l'ensemble de son territoire extrêmement réduit en Colombie et au Venezuela, sa population est généralement assez rare. La reconversion des zones boisées semi-arides et à feuilles caduques en espaces agricoles et plus particulièrement en pâtures pour chèvres est une menace éventuelle qu'il serait souhaitable de prendre en compte. Des enquêtes ont été diligentées pour tenter de préciser le niveau de chaque population.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Batara à dos noirFiche créée le 07/08/2014 par
publiée le - modifiée le 2014-09-12 15:18:56 © 1996-2019 Oiseaux.net