Batara demi-deuil

Thamnophilus nigrocinereus - Blackish-grey Antshrike

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Thamnophilidés

  • Genre
    :

    Thamnophilus

  • Espèce
    :

    nigrocinereus

Descripteur

Sclater, PL, 1855

Biométrie
  • Taille
    : 17 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 28 à 32 g
Distribution

Distribution

Description identification

Batara demi-deuil
♂ adulte
Batara demi-deuil
♂ adulte

La race nominale est gris noirâtre, très noire sur la tête, la gorge et le dos, plus pâle sur le croupion et le ventre, nuancée de brunâtre sur les ailes. On peut apercevoir une tache interscapulaire blanche. Les scapulaires, les couvertures alaires et les rémiges ont des bordures blanches, les rectrices ont des terminaisons blanches.
Chez la femelle, le capuchon et les côtés de la tête sont gris noirâtre, les parties supérieures sont gris sombre avec une teinte brun rougeâtre. Les ailes et la queue sont brunes, le dessous est brun rougeâtre avec une bande pectorale légèrement plus foncée. Par rapport à la nominale, les différentes sous-espèces n'ont pas de caractères discriminants très marqués. La race tschudii est la plus sombre, la race cinereoniger la plus pâle. La race huberi a une teinte intermédiaire entre les deux. La race kulczynskii est, de toutes, celle qui présente la femelle la plus originale, avec une tête noirâtre, un dessus brun-olive et un bas de dessous grisâtre.

Indications subspécifiques 5 sous-espèces

  • Thamnophilus nigrocinereus nigrocinereus (lower Amazon. ne Brazil.)
  • Thamnophilus nigrocinereus cinereoniger (Colombia, Venezuela and nw Brazil)
  • Thamnophilus nigrocinereus kulczynskii (French Guiana and adjacent Brazil)
  • Thamnophilus nigrocinereus tschudii (wc Brazil)
  • Thamnophilus nigrocinereus huberi (ec Brazil)

Noms étrangers

  • Blackish-grey Antshrike,
  • Batará Ceniciento,
  • Choca-preta-e-cinza,
  • Graubauch-Wollrücken,
  • Zwartgrijze Mierklauwier,
  • Averla formichiera grigionera,
  • Gråsvart myrtörnskata,
  • Sotmaurvarsler,
  • batara černastá,
  • mravenčík šedočerný,
  • Sortgrå Myretornskade,
  • tummapuumuura,
  • batarà cendrós,
  • chronka ciemna,
  • Серобрюхая сорокопутовая муравьеловка,
  • シラナミアリモズ,
  • 黑灰蚁鵙,
  • 黑灰蟻鵙,

Voix chant et cris

Batara demi-deuil
♂ adulte

Le chant puissant du mâle est une série de 8 notes douces, mélodieuses et rythmées. Il dure de 2 à 4 secondes. Le chant de la femelle commence plus haut que celui de son partenaire et descend nettement plus bas. Les cris de la race cinereoniger sont nasaux, étouffés et souvent doublés. On peut aussi entendre un trille ou un crépitement qui sont introduits par une ou deux notes vigoureuses ou énergiques.

Habitat

Batara demi-deuil
♂ adulte

Les bataras demi-deuil fréquentent le sous-bois et l'étage moyen des forêts qui sont régulièrement envahies par les inondations des cours d'eau.

Ils visitent aussi les forêts-galeries et les savanes boisées. Localement, on les trouve dans les broussailles qui bordent le forêts humides de montagne et dans les mangroves. Dans la majeure partie de l'Amazonie, ils vivent dans les îles des rivières ou sur les berges des sous-bois dans les parties de la forêt qui restent marécageuses même après le retrait des eaux de crue. Les bataras demi-deuil apprécient également les fourrés de grande taille situés aux alentours des rivières et les lisières des clairières. Dans les grandes îles de l'embouchure de l'Amazone, les oiseaux de la race nominale (nigiricenereus) sont typiquement aperçus dans les parcelles de forêts denses là où des hautes terres sont entourées par les eaux des crues. En Colombie et au Venezuela, les oiseaux de la race cinereoniger préférent les savanes denses et rabougries qui sont cernées par les eaux. En Guyane Française, les oiseaux de la race kulczynskii fréquentent les mangroves qui sont à un jeune âge ou à un âge moyen. Les densités les plus importantes sont trouvées dans les parcelles mixtes de mangrove blanche (Avicennia germinans) et de mangrove rouge (Rhizophora) mais ils vivent aussi sur les rives fortement végétées et éloignées du littoral.

Comportement traits de caractère

Batara demi-deuil
♂ adulte

Les bataras demi-deuil se perchent sur des branches basses, sur des tiges ou des racines aériennes. Ils progressent par bonds ou par vols brefs, avec des pauses variables d'une à dix secondes pour bien repérer leurs victimes.

Batara demi-deuil
♂ adulte
Ils accrochent le perchoir avec leurs griffes, ce qui leur permet d'atteindre la litière de feuilles et de se saisir de leur victime avant de retourner à leur perchoir initial. Les bataras demi-deuil effectuent également des sauts vers le haut pour capturer et glaner les insectes qui stationnent sous les feuilles pendantes. Ils se joignent parfois aux autres espèces insectivores qui peuplent le sous-bois. Les populations de Guyane Française chassent à l'étage moyen de la mangrove, entre 3 et 10 mètres au-dessus du sol. Elles attrapent leurs proies sur le sol mouillé en se penchant à partir d'une racine de mangrove ou d'une tige de grande fougère.

Alimentationmode et régime

Batara demi-deuil
♂ adulte

Les bataras demi-deuil se nourrissent principalement d'insectes et d'autres arthropodes. Les principales informations proviennent de la race cinereoniger qui prélève des criquets, des blattes, des papillons de nuits et des chenilles sur les îles qui essaiment le cours du Rio Négro.

Batara demi-deuil
♂ adulte
Leur estomac comprend aussi des proies plus volumineuses telles que des phasmes de 7 centimètres de long, des punaises, des coléoptères et des fourmis. Les couples ou les individus chassent entre 0 et 3 mètres, le plus souvent à très faible hauteur au-dessus du sol.

Reproduction nidification

Batara demi-deuil
♀ adulte

Il y a vraiment peu d'informations. La saison de nidification se déroule en mars, sur le cours supérieur de l'Orénoque, au Venezuela.

Batara demi-deuil
♂ adulte
En ce qui concerne les autres localisations, on ne possède de renseignements que pour la Guyane Française. Toutes les informations traitant des mœurs reproductives sont également issues de cette dernière partie de l'aire de distribution. Chez les oiseaux de la race kulczynskii qui vivent non loin de la région de Cayenne, 5 nids ont été découverts au cours de la période qui s'étend du mois d'août au mois de septembre. L'édifice est construit par les deux adultes, c'est une sorte de coupe profonde qui est confectionnée avec des herbes tressées du genre Rhabadenia biflora et avec d'autres matériaux végétaux. La structure est garnie et renforcée avec des toiles d'araignée. Elle est fixée à 1 ou 2 mètres au-dessus du sol sur la fourche périphérique d'un petit arbuste appartenant la plupart du temps à la catégorie des mangroves grises (Laguncularia racemosa).
La ponte comprend habituellement 2 œufs dont la couleur varie du blanc-crème au blanc rougeâtre avec des taches angulaires brun-violet, ces dernières étant plus grosses et plus abondantes sur la partie la plus large de la coquille. On ne possède aucun renseignement sur la durée d'incubation et la longueur du séjour au nid. Tous les nids subissent l'attaque de prédateurs, les principaux assaillants étant présumés être des serpents.

Distribution

Batara demi-deuil
♂ adulte

Les bataras demi-deuil sont originaires du nord-centre du continent sud-américain, le long du fleuve Amazone et du cours supérieur de l'Orénoque. Sur ce vaste territoire, il y a officiellement 5 sous-espèces : T. n. cinereoniger - nord-est de la Colombie, sud-ouest du Venezuela et nord-ouest du Brésil (drainages du Rio Meta, du cours supérieur de l'Orénoque, du Rio Uaupés et du Rio Negro). T. n. tschudii - centre-ouest du Brésil (est de l'état d'Amazonas, le long du Rio Madeira). T. n. huberi - centre-est du Brésil (ouest du Pará, le long du cours supérieur du Rio Tapajós). T. n. nigrocinereus - est du Brésil, le long du bas Amazone, du Rio Tapajós jusqu'à l'Amapá et les îles de l'estuaire). T. n. kulczynskii - est de la Guyane Française et Brésil voisin (extrême nord de l'Amapá).

Menaces - protection

Batara demi-deuil
♂ adulte
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, cette espèce n'est pas globalement menacée. Localement, elle est assez commune, en particulier dans les parcs et les réserves biologiques qui occupent l'ensemble de son territoire en Colombie, au Venezuela et au nord du Brésil. Cet oiseau semble tolérer la présence des humains, il accepte également les massifs d'arbustes en bordure des clairières.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Batara demi-deuilFiche créée le 02/07/2014 par
publiée le - modifiée le 2014-09-16 16:52:50 © 1996-2019 Oiseaux.net