Bulbul de Bourbon

Hypsipetes borbonicus - Reunion Bulbul

Bulbul de Bourbon
adulte
Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Pycnonotidés

  • Genre
    :

    Hypsipetes

  • Espèce
    :

    borbonicus

Descripteur

Forster, JR, 1781

Biométrie
  • Taille
    : 22 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 51 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le bulbul de Bourbon est, comme son nom l'indique, endémique de l'île de La Réunion. Les locaux le surnomment Merle pays (Merl pei en créole). Aucune erreur n'est possible avec le Bulbul orphée (Pycnonotus jocosus) présent lui aussi à La Réunion. Assez ressemblant aux autres bulbuls de la région malgache et encore plus avec le bulbul de Maurice (Hypsipetes olivaceus), il est plus vert-olive et c'est le seul à avoir l'iris blanc. Il n'existe pas chez cette espèce de dimorphisme sexuel. La femelle possède juste des mensurations légèrement plus petites que le mâle. Coiffe commune à tous les Hypsipetes de la région, il possède les plumes de la calotte noires et hirsutes. Les plumes de la tête s'éclaircissent et deviennent gris cendré jusqu'à l'arrière du cou, les côtés, la gorge et la poitrine. Les lores restent bien noirs comme les plumes de la calotte. Le manteau est aussi gris cendré mais un peu plus clair avec de légères stries plus foncées. Le dos, le croupion et le ventre sont grisés vert-olive assez foncé, quelques plumes du bas ventre sont blanc sale. Les plumes de la queue et des ailes sont gris-brun foncé avec de légers traits noirs sur les bords. Le bec et les pattes sont orange. Les juvéniles différent des adultes par l'intensité des couleurs qui sont plus ternes et plus pâles. Les primaires et rectrices sont de couleur rouille.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Reunion Bulbul,
  • Bulbul de Reunión,
  • Reunionbülbül,
  • réunioni bülbül,
  • Reunionbuulbuul,
  • Bulbul di Reunion,
  • Réunionbulbyl,
  • Reunionbylbyl,
  • bylbyl réunionský,
  • bulbulčík réunionský,
  • Réunionbulbul,
  • mauritiuksenbulbuli,
  • bulbul fumat de l'illa de la Reunió,
  • szczeciak reunioński,
  • Маскаренский восточный бюльбюль,
  • レユニオンヒヨドリ キバシヒヨドリ,
  • 绿短脚鹎,
  • 留尼旺島短腳鵯,

Voix chant et cris

Le chant du bulbul de Bourbon ressemble à un miaulement rauque. Son cri sonore porte loin.

Habitat

Le bulbul de Bourbon est un oiseau strictement forestier. Il reste cependant absent des zones boisées au-delà de 1 800-2 000 m. Deux observations ont été faites à une altitude de 2 250 m. Il s'étend aujourd'hui dans les forêts secondaires exotiques où il pourra trouver certaines essences d'arbres, comme le jamrosat (Syzygium jambos), le goyavier de Chine (Psidium cattleyanum), le cryptoméria du Japon (Cryptomeria japonica), et le camphrier (Cinnamomum camphora). Toutes ces essences lui apportent de quoi se nourrir. Paradoxalement il ne fréquente pas les sites cultivés par l'homme. Il est également commun dans les forêts de conifères mixtes de faible à moyenne altitude. La forêt de Bébour-Bélouve est un bon endroit pour espérer le rencontrer.

Comportement traits de caractère

Le bulbul de Bourbon se déplace par paire ou en petit groupe de 10 individus maximum si la concentration de nourriture est importante. C'est un oiseau très silencieux et craintif. Les seuls moments où il peut s'observer restent quand il saute de branches en branches au bord des sentiers ou juste après avoir été dérangé. Il préfère rester au cœur de la forêt qui assure sa protection. Il se nourrit sur les hautes et moyennes branches à la recherche de nourriture et ne descend que rarement au sol, sauf pour y trouver les fruits d'une espèce invasive de gingembre (Hedychium gardnerianum). Le bulbul de Bourbon peut voler assez longtemps avant de se poser sur la cime des arbres, endroit qu'il affectionne pour chanter.

Alimentation mode et régime

Le bulbul de Bourbon se nourrit essentiellement de fruits endémiques et de nectar de fleurs qu'il prélève directement sur les arbres. Les fruits du Change-écorce (Aphloia theiformis) semble être la nourriture la plus abondamment consommée, à cela s'ajoute le Bois de fer bâtard (Sideroxylon borbonicum) et d'autres essences de l'île. Il peut aussi consommer des insectes qu'il attrape maladroitement en vol.

Reproduction nidification

La nidification du bulbul de Bourbon est très mal connue du fait de la grande discrétion de l'espèce. La femelle pond 2 à 3 œufs blanc rosé mouchetés de gris et de brun-rouge dans un nid en forme de coupe grossièrement posée au milieu d'une fourche au cours de l'été austral (juillet à décembre). Les jeunes sont nourris par les parents pendant deux mois qui privilégient les insectes et les larves.

Distribution

Le bulbul de Bourbon est endémique de l'île de La Réunion où il était avant omniprésent dans toutes les forêts indigènes.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le bulbul de Bourbon faisait partie des gibiers de chasse jusqu'en 1988. La capture à la glue était aussi très courante pour finir en plat ou comme oiseau de cage. Enfin ce fut une autre victime du déboisement des forêts. Toutes ces raisons ont fait dramatiquement chuter ses effectifs à tel point que la survie de l'espèce était incertaine. Il est depuis 1989 protégé intégralement par arrêté ministériel ce qui a stabilisé sa population. Malheureusement les cas de braconnages n'ont pas partout disparu. En 2005 sa population était estimée à 41 000 individus.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Bulbul de BourbonFiche créée le 05/01/2016 par Nathalie Santa Maria © 1996-2018 Oiseaux.net