Caracara huppé

Caracara plancus - Southern Crested Caracara

Systématique
  • Ordre
    :

    Falconiformes

  • Famille
    :

    Falconidés

  • Genre
    :

    Caracara

  • Espèce
    :

    plancus

Descripteur

Miller, JF, 1777

Biométrie
  • Taille
    : 59 cm
  • Envergure
    : 120 à 132 cm.
  • Poids
    : 834 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Falconidés sont une famille de rapaces diurnes de taille petite à moyenne, comportant les caracaras et les faucons. Falco vient du latin "falx" qui désigne la faux. Il fait référence aux ailes falciformes des faucons, longues, étroites et pointues. Les Falconiformes ont été séparés sys... lire la suite

Description identification

La couleur rouge orangé de la cire qui part des narines jusqu'au front est immanquable, elle aboutit sur un bec fort gris-argent. La calotte noire couvre la partie supérieure des parotiques, elle vient pratiquement partager horizontalement l'œil noir qui présente un cercle oculaire jaune, la pointe de la calotte lorsqu'il y a du vent se redresse légèrement et le caracara devient huppé ! La nuque et la gorge sont gris clair, des marques noires horizontales et discontinues strient la poitrine et le manteau, le ventre devient noir. Les couvertures sont noires, les rémiges tertiaires et secondaires présentent de légères marques blanches, celles-ci varient suivant les individus pour parfois être complètement absentes. Les sous-caudales sont blanc-gris striées de noir jusqu'aux rectrices dont la pointe est noire. Les culottes noires se terminent par des pattes jaunes claires.
En vol le caracara huppé montre de magnifiques primaires blanches qui se terminent par une main noire, et on distinguera nettement les sous-caudales blanc-gris striées de noir.
Les jeunes présentent les mêmes caractéristiques dans la répartition des couleurs mais les parties noires chez l'adulte sont brunes pour noircir avec l'âge, la cire rouge orangé de l'adulte est d'abord grise chez les jeunes. Les femelles sont plus grosses que les mâles.
Le Northern Caracara ou Caracara du Nord, ssp cheriway, est très proche, la différence la plus visible est la quasi absence de marques blanches sur les rémiges tertiaires et secondaires, l'oiseau est plus noir.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Southern Crested Caracara,
  • Caracara Carancho,
  • Caracará,
  • Schopfkarakara,
  • bóbitás karakara,
  • Kuifcaracara,
  • Caracara meridionale,
  • Sydlig tofscaracara,
  • Gribbkarakara,
  • karakara pásikavá,
  • karančo jižní,
  • Caracara,
  • eteläntöyhtökarakara,
  • caracarà crestat meridional,
  • karakara czarnobrzucha,
  • cekulainā karakara,
  • Обыкновенная каракара,
  • カラカラ,
  • 风头巨隼,
  • 南美鳳頭卡拉鷹,

Voix chant et cris

Le caracara huppé ne chante pas, on peut considérer qu'il "grince".

Habitat

Il aime les espaces ou les alternances de savane et de forêts, les prairies parsemées de palmiers, les bords de rivières ou de fleuves, les points d'eau et les marais, on le trouve aussi bien au niveau de la mer qu'en altitude, un jeune a été vu avec un caracara montagnard à 3 800m en Bolivie ! Etant opportuniste, comme beaucoup de rapaces, on le trouve près des pâturages, des cultures et des villages.

Comportement traits de caractère

Caracara huppé
adulte

Majoritairement sédentaire, souvent solitaire mais peut se réunir en bandes s'il y a abondance de nourriture à proximité. On peut le voir aussi bien arpenter le sol en quête de nourriture que perché à l'affût d'une proie, en général peu craintif vis-à-vis de l'homme.
Le vol : Probablement le falconidé qui vole le moins ! Très souvent observé au sol.

Alimentation mode et régime

Vous ne rêvez pas, le caracara huppé est bien un falconidé, mais on ne fera pas de lui un chasseur noble comme le faucon pélerin ! Nous avons affaire à un prédateur au sens le plus large du terme : charognard lorsqu'il le peut, on peut le voir au bord des routes sur les cadavres de tous les types d'animaux renversés par un véhicule, à proximité des troupeaux, proche des rivières à la recherche de poissons morts. La nourriture vivante est commune dans son régime : tortues tout juste sorties de l'œuf, iguanes, geckos, tous types d'insectes ou de larves, pille tous les nids qu'il peut trouver, même ceux de sa propre espèce ! Des groupes de 3 à 4 caracaras ont été vus attaquant une aigrette ; se rapproche des héronnières pour croquer les oisillons des spatules, hérons et autres ardéidés. Plus opportuniste, impossible ! Il peut brandir l'étendard de la piraterie en attaquant les autres caracaras, rapaces ou pélicans pour les faire régurgiter leurs proies. Lorsqu'il se trouve avec des vautours commes les urubus à tête rouge ou les urubus noirs, là aussi il les attaquera pour les faire régurgiter leur repas afin de se l'approprier avant qu'il ne touche le sol. Un rapace au caractère affirmé, dominateur sur les carcasses lorsqu'il se trouve avec des vautours en petit nombre.

Reproduction nidification

La saison de reproduction se situe en général pendant l'été austral de décembre à mars sur la partie la plus au sud du continent sud-américain, mais dans les régions plus chaudes, le caracara huppé peut se reproduire toute l'année et faire 2 nichées par an. Le nid, d'un diamètre de 80 cm et d'une profondeur d'environ 30 cm, est fait d'un enchevêtrement de branches et brindilles, construit dans tous types d'arbres, souvent dans des palmiers, il peut être doublé de fibres végétales sans que cela soit systématique. Certains nids ont également été trouvés au sol. La couvée va de un à trois œufs, l'incubation dure une trentaine de jours, les oisillons patienteront trois mois avant de voler.

Distribution

Tout le continent sud-américain, de la pointe de la Patagonie jusqu'au Matto Grosso brésilien et la moitié sud du Pérou, Argentine, Chili, Uruguay, Bolivie, Paraguay. Son cousin le Caracara du Nord : caracara cheriway, démarre son aire du nord de l'Amazonie, en Equateur, Colombie, Venezuela, toute l'Amérique Centrale, Mexique et sud des Etats-Unis. Des cas d'hybridation entre le caracara huppé et son cousin du nord, le caracara cheriway sont parfois observés sur la partie frontalière des deux espèces, nord du Matto Grosso, Bolivie, mais ils restent rares.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

CITES II, LC. Rapace commun, voire abondant, son opportunisme et sa prédation tous azimuts garantissent sa présence. Il est cependant victime de sa trop grande proximité avec l'homme. Au Chili, il est pourchassé, car accusé de s'attaquer aux agneaux, et en Argentine certains éleveurs l'empoisonnent avec de la strychnine ! Néanmoins l'élevage intensif en Amérique du Sud favorise plutôt son extension.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Caracara huppéFiche créée le 17/04/2013 par Anne et Gabriel Leboff © 1996-2018 Oiseaux.net