Carpophage noir

Ducula melanochroa - Black Imperial Pigeon

Systématique
  • Ordre
    :

    Columbiformes

  • Famille
    :

    Columbidés

  • Genre
    :

    Ducula

  • Espèce
    :

    melanochroa

Descripteur

Sclater, PL, 1878

Biométrie
  • Taille
    : 38 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 661 à 665 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les adultes sont assez aisés à décrire car ils sont quasiment monochromes. Les Carpophages noirs ou Carpophages de Bismarck sont des Columbidés qui, à première vue, ressemblent beaucoup aux Carpophages goliath. Néanmoins, ces derniers ont une charpente plus robuste, un corps plus allongé terminé par une longue queue, ce qui en fait le pigeon arboricole le plus grand de tous.
Le plumage des couvertures alaires et du dos est majoritairement noir ardoisé, avec des bordures argentées qui créent des élégantes écailles en forme de dentelles. Les couvertures sous-caudales sont châtain-bordeaux foncé, le dessous de la queue est gris ardoisé, contrastant nettement avec le reste du corps.
En ce qui concerne les parties nues, l'iris est rouge, le bec présente une teinte bleu grisâtre avec une terminaison noire. Les pattes et les pieds sont rougeâtre sombre.
Les deux partenaires sont rigoureusement identiques, il n'y a aucun signe de dimorphisme. Les juvéniles ressemblent grandement à leurs parents, cependant ils ont un dessous de la queue d'un châtain plus clair.
Le Carpophage noir peut être confondu avec le Nicobar à camail (Caloenas nicobarica) car tous les deux semblent revêtir un plumage noir en vol. Cependant, le dernier a des ailes plus allongées et une queue plus brève, ce qui lui dessine une silhouette assez discriminante. Son port de tête la dégage bien au-dessous du corps, donnant l'impression d'un long cou.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Black Imperial Pigeon,
  • Dúcula Negra,
  • Mohrenfruchttaube,
  • bismarck-szigeti császárgalamb,
  • Zwarte Muskaatduif,
  • Piccione imperiale delle Bismarck,
  • Svart kejsarduva,
  • Svartkeiserdue,
  • plodožer čierny,
  • holub mouřenín,
  • Bismarck Kejserdue,
  • hopeaselkäkyyhky,
  • colom imperial negre,
  • muszkatela czarna,
  • Чёрный плодоядный голубь,
  • クロミカドバト,
  • 黑皇鸠,
  • 黑皇鳩,

Voix chant et cris

Des séries de cris différents ont été entendus sur la Nouvelle-Bretagne, sur Umboi et sur la Nouvelle-Irlande. On n'est pas tout à fait certain de pouvoir les identifier et de les attribuer à ce carpophage, bien que les autres espèces de ce genre ne soient guère nombreuses dans ce secteur de l'Archipel Bismarck. Dans les montagnes de la Nouvelle-Bretagne, les cris sont perçus comme un série de roucoulements profonds et des notes rappelant celles des calaos. Sur Umboi, on entend des grognements bizarres, alors que dans la Nouvelle-Irlande la communication se résume en un "mmmmm" résonnant.

Habitat

Les Carpophages noirs fréquentent généralement les forêts, principalement dans les zones de collines et de montagnes. Habituellement, ils choisissent les forêts pluviales primaires, les lisières des zones boisées ou les parcelles d'arbres en partie abattues. En général, ils donnent la priorité aux forêts montagneuses, au-dessus de 500 mètres. En Nouvelle-Bretagne, ils sont capables de grimper jusqu'à 1 850 mètres. En Nouvelle-Irlande, ils stagnent à des altitudes plus modestes, de 500 à 1 750 m. Sur Umboi, on les trouve de 300 à 700 mètres.

Comportement traits de caractère

Les Carpophages noirs vivent en solitaires, en couples ou quelquefois ils intègrent les petites bandes qui regroupent jusqu'à 20 membres qui se reposent bien en vue sur des branches nues au-dessus de la canopée. Ils restent sur les emplacements les plus élevés, cherchant des fruits dont la dimension varie de 15 à 35 millimètres en diamètre.
Ils entreprennent des déplacements nomadiques ou saisonniers pour trouver des fruits dont les ressources sont plus ou moins importantes selon les endroits ou selon les années. Dans les plaines, les variations sont considérables.
On pense qu'ils vagabondent dans certaines îles entre la Nouvelle-Bretagne et la Nouvelle-Irlande, on présume qu'ils errent et qu'ils naviguent entre ces deux grandes îles.

Alimentationmode et régime

Les Carcophages noirs ont un menu végétarien, ils consomment principalement des fruits de moyenne dimension, en particulier des figues sauvages.

Reproduction nidification

La seule couvée qu'on ait découverte en Nouvelle-Irlande se situe en janvier. Le nid était placé à 1 760 mètres d'altitude dans une étendues de petits arbres rabougris recouverts de mousses, non loin d'un versant en forte déclivité.
Les nids consistent en une sorte de plate-forme de brindilles fragiles et désordonnées avec une coupe peu profonde. Certains ont la forme d'une large selle calée entre 2 branches à environ quatre mètres au-dessus du sol. La ponte contient un œuf unique blanc.

Distribution

Cet oiseau est endémique de l'Archipel Bismarck et occupe un secteur assez restreint de la mer de Salomon, au large de la côte nord de Papouasie-Nouvelle-Guinée. En plus des 3 îles citées précédemment, il est également présent en petit nombre dans l'île Watom et dans l'île du Duc d'York.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Carcophages noirs ont un territoire assez réduit qui mesure environ 138 000 kilomètres carrés dans l'Archipel de Bismarck. Leur population est légèrement en déclin et leurs effectifs ne sont pas recensés avec précision.
Ce déclin n'est pas assez important et rapide pour que l'espèce soit considérée comme en danger immédiat. Pour l'instant, elle est considérée comme de préoccupation mineure (LC).

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Carpophage noirFiche créée le 04/03/2019 par
publiée le - modifiée le 2019-03-05 15:39:13 © 1996-2019 Oiseaux.net