Casoar de Bennett

Casuarius bennetti - Dwarf Cassowary

Systématique
  • Ordre
    :

    Casuariiformes

  • Famille
    :

    Casuariidés

  • Genre
    :

    Casuarius

  • Espèce
    :

    bennetti

Descripteur

Gould, 1857

Biométrie
  • Taille
    : 110 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 18000 g
Distribution

Distribution

Description identification

Des trois espèces de casoars, le casoar de Bennett est largement le plus modeste, culminant à moins d'1,40 mètres et pesant aux alentours de 18 kilogrammes. Son plumage est noir et grossier, l'ensemble des plumes ressemblant à des poils raides et tombants. Leurs ailes atrophiées, semblables à des moignons, les rendent incapables de voler. Leur tête et leur cou sans plumes présentent une teinte bleue et rouge. Le sommet du crâne est couronné par un casque corné largement moins développé que chez les deux autres espèces. Contrairement à ses proches cousins, les caroncules charnues pendant le long du cou sont absentes. Les pattes nues sont puissantes. Les casoars de Bennett sont tridactyles et le doigt situé le plus à l'intérieur porte une longue griffe pouvant mesurer jusqu'à 10 centimètres. Mâles et femelles sont identiques, cependant cette dernière possède une taille légèrement supérieure.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Casuarius bennetti papuanus (nw New Guinea)
  • Casuarius bennetti bennetti (New Guinea. except nw. , Yapen I., New Britain)

Noms étrangers

  • Dwarf Cassowary,
  • Casuario Menor,
  • Casuar-anão,
  • Bennetkasuar,
  • Bennett-kazuár,
  • Dwergkasuaris,
  • Casuario nano,
  • Dvärgkasuar,
  • Dvergkasuar,
  • kazuár muruk,
  • kasuár menší,
  • Dværgkasuar,
  • pikkukasuaari,
  • casuari de Bennett,
  • kazuar mniejszy,
  • Казуар-мурук,
  • Kasuari kerdil,
  • コヒクイドリ,
  • 侏鹤鸵,
  • 侏鶴鴕,

Voix chant et cris

Les casoars de Bennett comuniquent grâce à de profonds mugissements dont la fréquence fait qu'ils sont à peine perceptibles par l'oreille humaine. Ce genre de cri, émis à basse fréquence, est tout à fait adapté à des oiseaux solitaires qui vivent à faible densité sous le couvert épais, comme c'est le cas du casoar de Bennett.

Habitat

On trouve presque exclusivement le casoar de Bennett dans l'île de Nouvelle-Guinée. La majeure partie de la population réside surtout en Papouasie, dans la partie orientale de l'île. Il vit également en Nouvelle-Bretagne où son introduction date de longtemps. C'est un oiseau forestier, habitant les régions boisées épaisses dans des secteurs de montagne escarpée allant jusqu'à 3600 mètres. Bien qu'il soit sans doute tolérant à une modification modérée de son habitat, l'ouverture de routes en direction de nouvelles zones d'abattage a eu pour effet de rendre accessibles aux chasseurs des endroits qu'ils ne pouvaient préalablement atteindre.

Comportement traits de caractère

Les casoars sont des oiseaux discrets et timides qu'on peut rarement apercevoir dans la nature. Ils sont actifs pendant toute la journée, recherchant leur nourriture. Les casoars de Bennett vivent en solitaire, en couples et occasionnellement en petits groupes. Bien que de nature timide, s'ils possèdent des éperons, ils se défendent par de puissants ruades ou de vigoureux coups de pieds. Ils sont tout à fait capables de tuer à la fois des chiens et des humains s'ils sont provoqués. Les coasoars de Bennett sont des oiseaux territoriaux. Leurs propriétés ont des superficies qui varient de un à cinq kilomètres carrés. La taille et la forme de ces territoires varient selon la disponibilité en ressources alimentaires. Ils sont également différents pendant la période annuelle de reproduction. Le territoire des femelles a tendance à chevaucher celui de plusieurs mâles.

Alimentation mode et régime

Les casoars de Bennett se nourrissent surtout de fruits tombés ou de fruits qu'ils cueillent dans les branches basses des arbustes. Ils utilisent leur casque pour faire le tri dans la litière de feuilles et racler le sol pour faire ressortir d'autres sources de nourriture comme des champignons, des insectes, des tissus végétaux, ainsi que des petits vertébrés comme les grenouilles et les lézards.

Reproduction nidification

Lorsqu'approche la saison de reproduction, les femelles deviennent moins agressives à l'égard des mâles et éventuellement certains couples se forment. Dès que ces dernières sont prêtes à déposer leurs oeufs, le couple se met en quête d'un site de nidification. Le mâle danse autour de la femelle en accomplissant des cercles, la gorge enflée et tremblante. Il émet également une série de mugissements bas. Il entraîne sa partenaire à une faible distance de l'endroit où elle doit déposer sa couvée. C'est là que se déroule l'accouplement. Les oeufs sont pondus peu de temps après la copulation. Aussitôt après, la femelle quitte le nid pour rechecher un autre partenaire.
Chez le genre casuarius, la saison de reproduction commence en mai-juin et s'achève en octobre-novembre. Les femelles s'accouplent avec plusieurs mâles pendant la saison et doivent être bien nourries et en bonne santé pour pouvoir mener à terme plusieurs nichées. Chez les casoars de Bennett, les pontes comprennent 4 à 6 oeufs . L'incubation dure entre 49 et 52 jours. Les jeunes mettent entre 7 et 16 mois pour être totalement autonomes. Ils n'atteignent la maturité sexuelle que vers l'âge de quatre ans. En ce qui concerne la reproduction, les seules tâches qui incombent à la femelle sont de trouver un partenaire et de déposer ses oeufs. Dès qu'elle a accompli sa part de responsabilité, elle se désintéresse totalement de la nichée. Le mâle se charge donc seul de la couvaison. Il éduque les petits et s'occupe avec vigilance de leur protection. Les oisillons suivent leur père de près, mais ils doivent trouver seuls leur nourriture. Dès qu'ils montrent les premiers signes de maturité vers l'âge de 9 mois, ils sont chassés du territoire de leurs parents.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Malgré la pression soutenue de la chasse, le Casoar de Bennett est relativement répandu sur l'ensemble de son aire montagneuse. On juge que ses populations sont en nombre suffisant et déclinent de façon bien moins rapides que celles des autres espèces de grands casoars. Pour cette raison, il est classé comme espèce à moindre risque ou faiblement menacée.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 28/03/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net