Chouette fasciée

Strix albitarsis - Rufous-banded Owl

Systématique
  • Ordre
    :

    Strigiformes

  • Famille
    :

    Strigidés

  • Genre
    :

    Strix

  • Espèce
    :

    albitarsis

Descripteur

Bonaparte, 1850

Biométrie
  • Taille
    : 36 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Cette chouette de moyenne taille a un corps trapu d'une longueur d'environ 30 centimètres. Sa tête arrondie est dépourvue d'aigrettes. Son disque facial fauve s'estompe dans le reste du visage et au niveau des yeux par un épais bandeau chamoisé. Les vibrisses qui encadrent le bec et recouvrent les sourcils qui sont majoritairement blancs.
Les parties supérieures sont noir sombre, abondamment barrées et tachetées de chamois-orange. Les ailes et les courtes rectrices présentent un mélange harmonieux de barres noires et chamois. Le haut de la poitrine est grossièrement marqué de noir et de fauve. Le reste du dessous affiche un fond très clair avec des barres brunes. Chaque plume de la poitrine et du ventre possède une strie et une barre cruciforme terminale, ce qui donne à ces régions l'aspect d'un damier très original.
En général, la chouette fasciée présente la même coloration que la chouette dryade (Strix hyliphila), mais elle en diffère par ses grands yeux orange jaunâtre, ses orteils blanchâtres et l'absence de blanc sur les épaules
Les juvéniles ont un duvet blanc, puis un mésoptile chamoisé avec d'indicibles taches et barres. Le dessous commence déjà à dévoiler quelques plumes ocellées.
Chez les adultes, les iris varient du jaune au jaune-orange. Chez les poussins, ils sont bruns. La cire et le bec sont couleur corne. Les pattes et les serres sont blanc sale, ces dernières avec des griffes sombres.
Sur le continent sud-américain, la chouette fasciée peut être confondue avec de nombreuses espèces de la famille des strigidés : la chouette huhul, la chouette mouchetée, le hibou strié et le Hibou maître-bois sont les catégories les plus ressemblantes.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Strix albitarsis albitarsis (Colombia, Ecuador, Venezuela)
  • Strix albitarsis opaca (c Peru)
  • Strix albitarsis tertia (Bolivia)

Noms étrangers

  • Rufous-banded Owl,
  • Cárabo Patiblanco,
  • Rötelkauz,
  • Witbroekbosuil,
  • Allocco banderossicce,
  • Brunbandad uggla,
  • Brynjeugle,
  • sova hrdzavá,
  • puštík bělonohý,
  • Okkerstribet Natugle,
  • andienmetsäpöllö,
  • gamarús camablanc,
  • puszczyk tygrysi,
  • Краснополосая циккаба,
  • アカオビヒナフクロウ,
  • 棕斑叫鸮,
  • 棕斑叫鴞,

Voix chant et cris

Les chouettes fasciées ont un répertoire assez semblable à celui de la chouette huhul (Strix huhula) ou à celui de la chouette à ligne noire (Strix nigrolineata). Leur chant principal est un "hu hu hu HHOOaa", très volontaire et profond qui est répété toutes les onze secondes. Il sert souvent de cri d'appel et de reconnaissance. Il diffère du chant des deux espèces précédemment nommées par une pause après la première note et par un rythme plus rapide dans les trois dernières qui sont mises en valeur. D'après König, les phrases des chouettes fasciées sont articulées de la même façon et peuvent être décrites comme des "gwogwogwogwo .....gwonh" qui ont une sonorité gutturale. Elles émettent aussi des huées bourrues : "rroo".

Habitat

Les chouettes fasciées fréquentent les zones montagneuses denses et les forêts de nuage à condition qu'elles aient un sous-bois épais composé de mousses et d'épiphytes. On les trouve généralement entre 1 700 et 3 700 mètres d'altitude. Elles apprécient également les zones semi-ouvertes qui possèdent des groupes d'arbres dispersés. Elles ne sont jamais très éloignées des zones de paramo qui est un biotope néotropical d'altitude, qu'on trouve dans la cordillère des Andes, entre la limite des forêts et les neiges éternelles.

Comportement traits de caractère

Ces oiseaux qui vivent au Venezuela ont des activités nocturnes. Pendant la partie diurne du jour, ils se reposent sur des perchoirs ou des proéminences situées à des hauteurs moyennes ou intermédiaires. On peut parfois les apercevoir sur des endroits dénudés en compagnie de congénères.
A la nuit, ils occupent une grandes variété de branches moyennes à élevées dans de grands arbres ou sur les poteaux électriques qui jouxtent la forêt. Leur activité la plus importante semble toutefois se dérouler juste après la tombée de la nuit ou juste avant l'aube, c'est à dire durant les périodes de pénombre modérée.

Alimentation mode et régime

Le détail du menu n'est pas très connu. Les chouettes fasciées consomment sans doute principalement des insectes et des petit mammifères. Elles attrapent aussi des arthropodes et des vertébrés. Elles chassent probablement de nuit mais elles se nourrissent aussi dans la journée, peu de temps après le crépuscule et juste avant l'aube. Comme toutes les chouettes ou les hiboux de la famille des strigidés, elles sont à l'affût sur un perchoir, une branche ou même une cabine téléphonique. Ces oiseaux prédateurs cherchent et trouvent leur pitance dans la canopée.
L'observation de pelotes de réjection dans l'est de l'Équateur en 1999 a permis de déterminer que le repas est constitué majoritairement de coléoptères et plus particulièrement des scarabées.

Reproduction nidification

Claus König, Steven Hilty et le Handbook des oiseaux du Monde s'accordent sur un point : il y a très peu de renseignements concernant ce secteur d'activités de ce rapace nocturne. D'après les 3, les juvéniles prennent leur envol dans la troisième semaine de juin en Colombie. Au Venezuela, les immatures sont très visibles au mois d'août. Des études assez récentes réalisées en Équateur suggèrent que la chouette fasciée est capable de nicher à tous les mois de l'année, est très opportuniste et capable de profiter de toutes conditions favorables pour se reproduire. Les sites de nidification sont surtout situés dans des trous d'arbre.

Distribution

Les chouettes fasciées sont originaires du nord-ouest de l'Amérique du Sud, plus particulièrement du versant oriental des Andes. Elles habitent les pays suivants : Venezuela, Colombie, Équateur, centre du Pérou et nord-ouest de la Bolivie. Il y a officiellement 3 races :
C. a. albitarsis (Andes du nord du Venezuela jusqu'à l'Équateur.
C. a. opaca - versant oriental des Andes du Pérou.
C. a. tertia - versant oriental des Andes de l'ouest et du centre de la Bolivie.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le statut de cette espèce est très incertain. Elle est sans doute plutôt rare en raison de la destruction de son habitat forestier. D'après des rapports de signalement, elle a été récemment aperçu au Venezuela, en Colombie et en Équateur. Son avenir immédiat n'est pas en danger.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 26/10/2015 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net