Circaète barré

Circaetus fasciolatus - Southern Banded Snake Eagle

Systématique
  • Ordre
    :

    Accipitriformes

  • Famille
    :

    Accipitridés

  • Genre
    :

    Circaetus

  • Espèce
    :

    fasciolatus

Descripteur

Kaup, 1847

Biométrie
  • Taille
    : 60 cm
  • Envergure
    : 119 à 128 cm.
  • Poids
    : 908 à 960 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez ce petit aigle trapu à la tête encapuchonnée et au cou épais, les sexes sont considérés comme identiques même si sur le terrain, la femelle paraît légèrement plus grande. Les jeunes peuvent être distingués des adultes. Chez ces derniers, la tête est gris-brun, la poitrine est légèrement différente, présentant une teinte plus brune. Les parties supérieures sont plus noires avec des terminaisons rousses sur les plumes du dos et des couvertures alaires. L'abdomen est rayé de gris-brun et de blanc. La queue gris brunâtre porte deux barres noires et une large bande terminale blanche. Les iris sont couleur crème ou jaune pâle. La cire est jaune, les pattes sont jaune clair.
Chez les juvéniles, le dessus est plus brun, la tête est striée de blanc et les couvertures alaires ont des terminaisons blanches. Les parties inférieures sont blanches avec de fines stries noires sur la gorge et une légère teinte chamois sur la poitrine. Les flancs et les cuisses sont vaguement barrés de brun. Les barres caudales sont moins larges et plus espacées. Il peut y avoir 5 barres jusqu'à la première mue.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Southern Banded Snake Eagle,
  • Culebrera Barreada,
  • Águia-cobreira-barrada,
  • Graubrust-Schlangenadler,
  • parti kígyászölyv,
  • Grijze Slangenarend,
  • Biancone fasciato,
  • Sydlig bandad ormörn,
  • Kystslangeørn,
  • hadiar pásikavý,
  • orlík jižní,
  • Båndslangeørn,
  • pikkukäärmekotka,
  • Dubbelbandslangarend,
  • àguila serpera barrada,
  • gadożer krótkoskrzydły,
  • Серогрудый змееяд,
  • ミナミオビチョウヒワシ,
  • 斑短趾雕,
  • 斑短趾鵰,

Voix chant et cris

Les circaètes barrés sont généralement des oiseaux plus bruyants que la plupart des autres circaètes ou serpentaires des zones ouvertes. Leur cri principal est un "ko-ko-ko-kaw" aigu et rapide qui est produit lorsque l'oiseau est perché ou plane au-dessus de son territoire. On peut également entendre un "kowaaaaa" plus puissant et plus retentissant ainsi qu'un "kurk-urr, kurk-urr" qui s'apparente à un cri de corbeau.

Habitat

Les circaètes barrés fréquentent les forêts de feuillus situées le long des côtes. On les trouve également dans les zones boisées denses placées plus à l'intérieur des terres à condition que celles-ci soient proches de rivières, de lacs ou de marécages. Ces rapaces s'éloignent rarement du couvert mais tôt le matin, on peut les percevoir sur des perchoirs bien exposés à l'orée des forêts ou sur les terres cultivées et les prairies avoisinantes. Pendant la migration, les circaètes barrés peuvent être observés à la fois dans les boisements clairsemés et dans les savanes. Leur habitat varie du niveau de la mer jusqu'à 1500 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

Les circaètes barrés sont des oiseaux extrêmement timides, ils restent très souvent cachés dans la forêt et, de ce fait, ils passent très souvent inaperçus. Ils volent rarement au-dessus de la canopée et la meilleure occasion de les repérer, c'est lorsqu'ils sont perchés bien en vue à la lisière des forêts. Ce sont habituellement des oiseaux solitaires. Apparemment toutes leurs proies sont capturées de la même façon : ces circaètes chassent à l'affût à partir d'un perchoir situé dans une clairière ou tout autre endroit dégagé qui leur procure un point de vue ou un panorama sur les environs. Lorsque survient une proie, ils se laissent tomber sur le sol et la capture avec leurs serres.

Ces rapaces sont des migrants locaux. Pendant la saison sèche, de juillet à octobre, ils effectuent des déplacements du sud vers le nord et, à cette période, ils sont relativement communs sur les côtes nord du Kenya. Les populations d'Afrique du Sud sont considérées comme sédentaires. Néanmoins, les jeunes sont très mobiles, errant à la recherche de territoires pour nicher.
Le vol : Les circaètes barrés ont des ailes relativement courtes avec des bouts arrondis. Ils ont une queue assez allongée, ce qui est assez typique des rapaces forestiers. Leur envergure est 2,2 fois plus grande que la longueur de leur corps (voir données biométriques). Tous ces attributs font que les circaètes barrés possède un vol assez caractéristique composé de battements de faible amplitude qui alternent avec de courtes glissades. Ces oiseaux ne volent que sur de courtes distances, par exemple pour se rendre d'un perchoir à un autre. Ils planent rarement et uniquement pendant les périodes de parades.

Alimentation mode et régime

Comme la majorité des autres circaètes, les circaètes barrés se nourrissent principalement de petits serpents et de lézards. Le reste des autres proies est sans doute anecdotique dans leur menu. Cependant, ces oiseaux consomment également parfois des insectes (des gros coléoptères et des termites ailés), des petits mammifères rongeurs, des oiseaux (tisserins) et des amphibiens (grenouilles). Les basses-cours sont occasionnellement visitées et les jeunes poussins viennent enrichir la diète.

Reproduction nidification

Les circaètes barrés atteignent probablement la maturité sexuelle vers l'âge de 4 ans. La saison de nidification a lieu en octobre-novembre dans le nord du Kwazulu-Natal, elle se déroule en octobre au Zimbabwe. En Afrique Orientale et plus particulièrement au Kenya et en Tanzanie, elle s'étale de juillet à octobre. Le nid est une structure peu soignée construite avec des petits morceaux de bois et des brindilles. Il mesure 60 cm de large sur 30 cm de profondeur. L'intérieur est garni avec des feuilles vertes et fraîches. Il est placé entre 7 et 10 mètres au-dessus du sol sur la fourche d'un grand arbre dont le tronc est généralement recouvert de plantes grimpantes. La femelle y dépose un seul œuf, de couleur blanche ou blanc verdâtre avec de légères stries brun rougeâtre. La durée de la période d'incubation ainsi que celle du séjour du jeune au nid sont inconnues.

Distribution

Les circaètes barrés sont des oiseaux des côtes orientales de l'Afrique. Leur aire de distribution s'étend du sud de la Somalie jusqu'au sud du Mozambique et au nord du Natal. Généralement, elle ne s'enfonce pas de plus de 20 à 40 kilomètres à l'intérieur des terres. Toutefois, elle peut faire des incursions à l'intérieur du continent en suivant les cours d'eau comme c'est le cas au Kenya, en Tanzanie, au Mozambique et dans la partie la plus orientale du Zimbabwe.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Jusque dans les années 80, le circaète barré était considéré comme un oiseau "raisonnablement commun" au Kenya, en Tanzanie et au Mozambique. On estimait qu'il était plus rare et plus localisé au sud du fleuve Zambèze. Depuis lors, il a disparu de certaines régions du Mozambique en raison de la déforestation excessive. Dans le nord-est de l'Afrique du Sud, une cinquantaine de couples doivent subsister. Au Kenya et en Tanzanie où ce rapace possède encore une présence locale, la surface habitable est désormais inférieure à 100 000 kilomètres carrés. La population globale est estimée entre 2500 et 3000 individus.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 27/10/2010 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net