Colibri héloïse

Atthis heloisa - Bumblebee Hummingbird

Systématique
  • Ordre
    :

    Apodiformes

  • Famille
    :

    Trochilidés

  • Genre
    :

    Atthis

  • Espèce
    :

    heloisa

Descripteur

Lesson, R Delattre, 1839

Biométrie
  • Taille
    : 2 à 8 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Colibri héloïse
♂ adulte nuptial

Le mâle possède un bec court et rectiligne de couleur noire. Chez les adultes, les parties supérieures sont vert-bronze métallique, bronze verdâtre ou bronze doré (avec parfois des reflets bronze-cuivre sur le dos). Les rectrices centrales ont la même teinte que le dessus et elles ont des bordures roux-cannelle. Les rectrices latérales ont des terminaisons noires. La pointe de la queue se termine par une large bande blanche. Les rémiges brun-ardoise ont des reflets pourpre. Les côtés de la tête sont grisâtres virant au blanchâtre sur les joues et la zone post-oculaire.
La gorge, qui est un trait essentiel, propose une magnifique couleur magenta-pourpre. La poitrine, les côté du cou, l'abdomen et les sous-caudales ainsi que les flancs sont recouverts de blanc grisâtre. Le bec et les pattes sont ternes, les iris sont brun sombre.
Les femelles sont différentes de leur partenaire, excepté le dessus qui est identique, mais la queue est beaucoup plus noire et moins roux-cannelle. Les rectrices centrales ont des liserés roux-cannelle. Les terminaisons sont d'un blanc plus pur avec de discrètes mouchetures bronze. Le dessous ne change guère avec celui du mâle ; les cotés du ventre sont uniformément badigeonnés de cannelle.
Les immatures sont plus ou moins semblables à la femelle adulte, mais la rectrice centrale est entièrement bronze verdâtre ou verte.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Atthis heloisa heloisa (ne, c and s Mexico)
  • Atthis heloisa margarethae (nw and w Mexico)

Noms étrangers

  • Bumblebee Hummingbird,
  • Colibrí de Eloísa,
  • Heliosaelfe,
  • poszméhkolibri,
  • Hommelkolibrie,
  • Colibrì bombo,
  • Humlekolibri,
  • Humlekolibri,
  • čmeľovec elf,
  • kolibřík čmelákový,
  • Mexicansk Bikolibri,
  • meksikonpikkukolibri,
  • colibrí d'Heloïsa,
  • trzmielak większy,
  • Колибри-эльф,
  • コアカヒゲハチドリ,
  • 大瑰喉蜂鸟,
  • 吸蜜蜂鳥,

Voix chant et cris

Le chant est une série de sifflements aigus qui commencent invariablement par une note introductive, ce qui peut être retranscrit de la façon suivante : "tsip-weeeeEEEeeuw". Il rappelle le cornement d'une sirène dans le lointain. Les ailes du mâle produisent un bourdonnement ou un crépitement d'insecte en vol ou quand il pratique le vol stationnaire. Le répertoire de cris contient des "tchip" qui sont parfois doublés ou bien alors des gazouillements.

Habitat

Les Colibris héloïse vivent à la lisière des forêts humides ou semi-humides. Dans ce genre d'habitats, ils fréquentent prioritairement les pins, les mélanges de chênes et de pins ainsi que les clairières dont l'altitude varie habituellement entre 1 500 et 3 000 mètres. Ils recherchent leur nourriture à l'étage moyen des arbres.
Au Honduras, ces oiseaux sont présents aux abords broussailleux des forêts de nuages où ils trouvent une assez grande quantité de plantes en floraison.

Comportement traits de caractère

Les Colibris héloïse sont généralement sédentaires. Quelques rapports signalent des déplacements vers le nord. Des incursions sont possibles à l'intérieur des États-Unis, dans le secteur de l'Arizona. Les conflits entre dominants et dominés pour la recherche de nourriture semblent extrêmement peu nombreux ou alors très discrets.
Apparemment, ces oiseaux-mouches ne sont pas agressifs Les forêts qu'ils habitent ne sont pas animées par les chamailleries bruyantes qui accompagnent les rivalités. Parfois même, les Colibris héloïse pratiquent une bonne entente avec certaines espèces telles que les Colibris à gorge noire (Archilochus alexandri) qui fréquentent la même niche écologique. Pour éviter les oppositions, ces minuscules colibris préfèrent consommer les plantes qui ont été pollinisées par les abeilles et qui, de ce fait, ne sont pas ingérées par les colibris de plus grande taille.

Alimentation mode et régime

Les Colibris héloïse se substantent surtout de nectar qu'ils trouvent dans les fleurs des erythrina et dans différentes sortes de cactus, notamment les opuntias. Il leur arrive également de chasser des arthropodes. Les Colibris héloïse n'établissent pas de territoire de nourrissage car les autres oiseaux-mouches avec lesquels ils cohabitent sont généralement dominants et doivent céder la place. Grâce à leur vol élégant et rapide, ils peuvent cependant jouer les intrus et se substituer aux espèces qui sont moins performants qu'eux.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule d'avril à juin. À Jalisco, il a lieu en mars. Au Mexique, les mœurs reproductives des oiseaux des populations nordiques ne sont pas très connues. Par contre, au Guatemala, on a découvert des leks ou des assemblées de chants et de parades entre 1 800 et 2 100 mètres. Certains observateurs révèlent qu'ils ont aperçu de telles manifestations nuptiales sur les pentes abruptes des montagnes aux alentours de 3 000 mètres. Ce genre de représentations ne déclenche guère d'entrain et d'enthousiasme. Néanmoins, après que les mâles aient joué les premières mesures, les femelles viennent se joindre à eux, donnant plus d'ampleur à ce type de manifestation.
À l'intérieur du lek, chaque mâle choisit une branche exposée à partir de laquelle il a une très bonne vue générale du site. Les groupes nouvellement formés, composés d'un mâle et de plusieurs femelles, ne sont pas très éloignés les uns des autres, si bien que chacun peut profiter des performances du groupe voisin. Chaque concert, qui possède son chef d'orchestre, dure de 30 à 40 secondes et peut reprendre en cas d'insuccès dans la séduction d'un partenaire.

Le chant est accompagné de tout un cérémonial : gonflement de la bavette qui ressemble à un bouclier, modification de la couleur de la tache gutturale, du magenta au noir pourpré, vibration des ailes et vol aérien se terminant par un plongeon. Les nids sont souvent situés dans un chêne, à une faible distance au dessus du sol. D'après Johns Gaard, on ne connaît ni la couleur ni la taille de la ponte.

Distribution

A. h. margarethae - régions montagneuses du nord-ouest et de l'ouest du Mexique (sud-est du Sinaloa, sud-ouest de la province de Chihuahua jusqu'à celle de Jalisco).
A. h. heloisa (race nominale) - montagnes du nord-est, de l'est, du centre et du sud du Mexique (centre du Tamaulipas vers le sud de Guerrero et Oaxaca).
Ces oiseaux-mouches de moyenne taille sont quasi endémiques du Mexique dans les zones de transition. Leur limite méridionale est constituée par le goulot d'étranglement que forme l'isthme de Téhuantépec.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Colibris héloïse ne sont pas globalement menacés. Dans certains secteurs de leurs lieux de vie, ils sont même assez communs.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Colibri héloïseFiche créée le 28/11/2017 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net