Colibri zémès

Tilmatura dupontii - Sparkling-tailed Woodstar

Systématique
  • Ordre
    :

    Apodiformes

  • Famille
    :

    Trochilidés

  • Genre
    :

    Tilmatura

  • Espèce
    :

    dupontii

Descripteur

Lesson, R, 1832

Biométrie
  • Taille
    : 10 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 2.4 à 3.3 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les mâles adultes, les parties supérieures varient du bronze métallique au bronze-vert. La paire centrale de rectrices fourchues est également vert-bronze, mais les rectrices voisines ont du noir-violacé sur les vexilles internes. Les rectrices suivantes sont majoritairement pourpre-noir avec une extrémité blanche.
Les 2 rectrices les plus externes sont traversées de bandes blanches et rousses. La troisième rangée de rectrices affiche une tache blanche sur le milieu.
Une évidente tache blanche est visible sur le croupion. La gorge expose une belle tache métallique violet, cette bavette est soulignée par une épaisse bande pectorale blanc grisâtre. Cet ornement constitue un caractère discriminant essentiel.
Les parties inférieures, incluant les flancs et les côtés, sont vert-bronze métallique. Les iris sont bruns, les pattes sont sombres, le bec est noir.
La femelle est assez semblable au mâle, mais le front est plus terne et le menton, la gorge, les côtés de la tête, la majorité du dessous sont roux-cannelle. Une touffe blanche orne chaque coté du croupion.
La queue est nettement plus brève, et se termine plutôt par un double rond que par une fourche. Les paires centrales de rectrices sont vert-bronze avec des terminaisons subterminales noirâtres et des pointes cannelle et rousses.
Les immatures mâles sont semblables à leur mère, mais les rectrices externes ont des bouts blancs et des mouchetures variables vertes sur le dessous. Certains affichent une bande variable visible lorsque la queue est close.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Sparkling-tailed Woodstar,
  • Colibrí de Dupont,
  • ,
  • Dupontkolibri,
  • ,
  • Искрохвостый колибри,
  • 火尾蜂鸟,
  • Duponts Kolibrie,
  • Colibrì codaluccicante,
  • Glitterstjärtkolibri,
  • Signalhalekolibri,
  • koliberek jaskółczy,
  • čmeľovec jagavochvostý,
  • kolibřík Dupontův,
  • Blåstrubet Stjernekolibri,
  • raitahaarakolibri,
  • ,
  • ムナジロエンビハチドリ,

Voix chant et cris

Les Colibris zémès émettent des gazouillements musicaux lorsqu'ils sont perchés sur des hautes branches bien exposées. Les cris sont des "Zttt" secs, bourdonnants et tranchants. Les ailes produisent des sortes de bourdonnements quand les oiseaux pratiquent le vol du Saint-esprit (vol stationnaire).

Habitat

Les Colibris zémès fréquentent les zones boisées ouvertes, en particulier celles qui sont pourvues de chênes. Ils apprécient aussi les espaces broussailleux, les fourrés et les parcelles en cours de régénération. On les observe principalement au Mexique, à des altitudes comprises entre 500 et 2 500 mètres. À Oaxaca, ces oiseaux sont aperçus entre 900 et 2 400 mètres d'altitude et ils occupent des zones humides mixtes de pins et de chênes voisines des zones arides. Au Guatemala, cette espèce est répartie entre 950 et 1 950 mètres et elle est présente dans les habitats légèrement modifiés.
Au Honduras, les Colibris zémès sont prédominants dans les forêts de nuages et dans les forêts de pins et de chênes au-dessus de 1 000 mètres. Elles procèdent parfois à des migrations altitudinales, elles descendent dans les forêts tropicales d'arbres à feuilles permanentes et elles y restent juste au-dessus du niveau de la mer pendant toute la saison hivernale.
Ces oiseaux sont originaires d'Amérique centrale, du centre du Mexique au Nicaragua. Cette espèce est monotypique, c'est à dire qu'elle n'a pas de sous-espèces.

Comportement traits de caractère

Comme chez la plupart des oiseaux-mouches de la catégorie des émeraudes (genre Calliphlox ou Tilmatus), les Colibris zémès dressent légèrement la queue et effectuent des mouvements de pompage de haut en bas quand ils pratiquent le vol stationnaire. Dans ce cas, les ailes produisent des bourdonnements puissants.
Lorsqu'ils sont placés bien en évidence sur les perchoirs, ils émettent des cris perçants qui ont probablement pour but d'effrayer les insectes pour les obliger à s'enfuir précipitamment.
Les Colibris zémès sont majoritairement sédentaires. Quelques mouvements altitudinaux interviennent parfois en dehors de la reproduction.

Alimentation mode et régime

Les renseignement sur l'alimentation de cet oiseau ne sont pas aussi rares que l'on pourrait penser.
Le Colibri zémès est évidemment un généraliste, il se nourrit d'une grande quantité de plantes qu'il trouve à l'intérieur et en bordure de la forêt tropicale. Parfois, il chasse dans les airs et il essaie de capturer des insectes au cours de longues poursuites.
Pour attraper les insectes, il se poste à l'affût sur des perchoirs élevés qui sont exposés bien en vue.

Reproduction nidification

Il n'y a pas d'information sur la reproduction biologique de cette espèce. Les oiseaux qui sont en état de se reproduire se rassemblent généralement au mois d'août.
Les œufs et les nids ne sont pas décrits pour l'instant. Les oiseaux-mouches du genre Calliphlox (qui ont une queue fourchue ou en ciseaux) construisent un nid typique de la catégorie des émeraudes (Woodstar, en anglais).
Leur édifice n'est pas particulièrement original et il ressemble à une coupe profonde installée comme une selle sur une branche plus ou moins horizontale ou sur une branchette peu solide.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Colibris zémès ne sont pas globalement menacés.
Ils ne sont pas victimes de dangers véritables et immédiats. Dans bien des régions, ils peuvent bénéficier de nombreuses zones protégées, notamment au Mexique dans les provinces de Guerrero et du Chiapas.
D'après Birdlife international, l'aire de distribution est estimée à environ 1 million de kilomètres carrés. La population est considérée comme stable, subissant néanmoins quelques fluctuations.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 12/04/2017 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net