Colin ceinturé

Rhynchortyx cinctus - Tawny-faced Quail

Systématique
  • Ordre
    :

    Galliformes

  • Famille
    :

    Odontophoridés

  • Genre
    :

    Rhynchortyx

  • Espèce
    :

    cinctus

Descripteur

Salvin, 1876

Biométrie
  • Taille
    : 20 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 165 g
Distribution

Distribution

Description identification

Cette petite caille sans crête apparente possède un queue assez courte constituée de 10 rectrices rigides, des pattes et des pieds gris pâle ténus, des griffes courtes. Le bec court et large à la base présente une mandibule supérieure sombre et une mandibule inférieure gris clair. Les iris sont châtain. Les sexes sont différents.
Chez le mâle adulte, la calotte et la rayure située en arrière de l'oeil sont brun sombre. Le sourcil, les couvertures oriculaires et la zone malaire affichent une teinte roux-fauve. Le menton et la partie supérieure de la gorge sont blancs. La partie supérieure grise de la poitrine contraste avec les flancs et la partie inférieure chamois-cannelle qui s'éclaircissent considérablement au niveau du ventre. L'arrière des flancs et la zone anale portent de faibles barres brunes. Le dessus, comprenant également les ailes, est brun terne indistinctement vermiculé de chamois et de brun foncé. Les scapulaires portent de vagues stries chamois, le manteau est gris. Les couvertures alaires possèdent des mouchetures subterminales noires et des bordures chamois. Les plumes de vol sont barrées de chamois.
Les femelles adultes présentent une calotte, des lores, des côtés de la tête et un manteau brun-roux. Le menton est blanchâtre. Le trait qui court en arrière de l'oeil est également blanchâtre, souligné de noir. Les parties inférieures situées en dessous de la poitrine sont blanchâtres avec des barrres et des écailles brun foncé. Le dessus est brun chaud, avec des vermiculures chamois sur le dos, le croupion et les sus- caudales, ce qui provoque un certain contraste avec le manteau brun-rougeâtre. Les scapulaires sont striées de blanc. Les ailes présentent une teinte brun-rougeâtre vaguement vermiculée de chamois et de brun foncé. Les couvertures alaires portent des marques subterminales noires et des extrémités chamois. Les plumes de vol sont barrés de chamois (inchangé avec le mâle). Les juvéniles sont assez peu décrits. On peut résumer en disant qu'ils ressemblent à une pâle copie de la femelle. Les jeunes mâles sont plus sombres et moins brun-roux que les femelles. Ils acquièrent assez rapidement le plumage adulte.
Compte-tenu de la grande superficie de son aire, on assiste à quelques variations géographiques, les espèces vivant au Nord étant plus pâles, celles vivant au Sud étant plus sombres. On distingue en général trois sous-espèces : Rhynchotix cinctus pudibundus, l'espèce la plus nordique, vit au Honduras et au Nicaragua. C'est également la plus claire. Rhynchortyx C. cinctus, la race type vit au Costa Rica et à Panama. Rhynchortyx C. australis, l'espèce la plus méridionale, vit en Colombie et en Equateur. C'est l'espèce la plus sombre.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Rhynchortyx cinctus pudibundus (ne Honduras, e and nc Nicaragua)
  • Rhynchortyx cinctus cinctus (s Nicaragua to Panama)
  • Rhynchortyx cinctus australis (w Colombia, nw Ecuador)

Noms étrangers

  • Tawny-faced Quail,
  • Colín Carirrufo,
  • Colim-de-cara-fulva,
  • Langbeinwachtel,
  • Langpootkwartel,
  • Quaglia facciafulva,
  • Orangekindad vaktel,
  • Gråbrystvaktel,
  • prepelka okrovolíca,
  • křepel rezavolící,
  • Langbenet Tandvagtel,
  • peltopyyviiriäinen,
  • colí cara-roig,
  • przepiór rdzawolicy,
  • Длинноногий перепел,
  • アシナガコリン,
  • 茶脸鹑,
  • 茶臉鶉,

Voix chant et cris

Le chant habituel du colin ceinturé est assez facilement identifiable, assez semblable au sifflement du tinamou. Le cri d'identification est décrit comme un appel ventriloque, plutôt triste, clair, assez semblable au roucoulement d'une colombe et durant environ une seconde. De nombreux oiseaux peuvent ainsi s'appeler et se contre-appeler en utilisant des registres légèrement différents. Lorsqu'ils sont dérangés, les colins ceinturés émettent un gazouillement nerveux rappelant celui des bobwhites nord-américains.

Habitat

Les colins ceinturés habitent les forêts de plaines, les collines et les plateaux qui s'y rattachent jusqu'à une altitude de 1400 mètres environ. C'est un oiseau endémique de l'Amérique Centrale et du nord-ouest de l'Amérique du Sud. En Amérique Centrale, on le trouve dans les plaines caribbéennes de l'est du Honduras et du Nicaragua jusqu'au nord du Costa Rica. Dans ce dernier pays, il est présent sur le versant pacifique. L'aire de distribution marque apparemment une interruption dans l'est du Costa Rica et l'ouest du Panama. Elle reprend dans l'est du Panama où l'espèce est présente sur les deux versants. Elle se poursuit dans les plaines qui bordent le Pacifique en Colombie et au nord-ouest de l'Equateur.

Comportement traits de caractère

Cette race très furtive est peu connue. Elle est strictement confinée au plancher des forêts humides et plus particulièrement à proximité des fourrés et des buissons. Elle se perche et dort dans les broussailles et dans les arbres à environ un mètre au-dessus du sol. Le colin ceinturé vit habituellement en couples ou en petites bandes pouvant compter jusqu'à 8 individus. Quand il est dérangé, il préfère s'échapper en courant sur de courtes distances puis en se figeant et en restant parfaitement immobile. Il prend rarement son envol sauf s'il est en danger. Dans ce cas, il volette brièvement puis retrouve rapidement le sol où il poursuit sa fuite en courant.

Alimentation mode et régime

Son régime comprend des graines, des vers de terres et d'autres invertébrés. Elle se nourrit silencieusement picorant à terre avec son bec plutôt qu'en grattant le sol avec ses pattes.

Reproduction nidification

La saison de nidification intervient aux mois de mars et d'avril au Panama, de janvier à mai en Colombie. Cet oiseau est apparement monogame et son nid n'a jamais été décrit dans la nature. Il pond des oeufs blancs mais on ne connaît pas exactement la taille de la ponte.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 13/03/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net