Colombar à face grise

Treron griseicauda - Grey-cheeked Green Pigeon

Systématique
  • Ordre
    :

    Columbiformes

  • Famille
    :

    Columbidés

  • Genre
    :

    Treron

  • Espèce
    :

    griseicauda

Descripteur

Bonaparte, 1855

Biométrie
  • Taille
    : 26 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Chez le mâle adulte, les lores, la zone malaire, le capuchon sont gris cendré se fondant dans l'olive foncé des oreillons et de l'arrière du cou. Le manteau, les scapulaires et les petites couvertures sont bordeaux foncé, les plumes situées en bordure de l'aile étant gris fuligineux. Le haut des couvertures médianes est olive foncé avec de larges rayures obliques de couleur jaune sulfuré. Le bas des couvertures médianes est plus sombre, particulièrement sur les bordures extérieures où les rayures jaune sulfuré sont plus fines. Les grandes couvertures sont noires, avec de nets liserés jaunes sur les bordures externes. Les tertiaires et les secondaires sont repectivement gris sombre et noires, toutes les deux avec des liserés jaunes sur les filets extérieurs. En plumage frais, les primaires sont noires avec de très fines bordures blanchâtres. La zone qui va du dos jusqu'aux sus-caudales et aux rectrices centrales est olive. Les rectrices externes sont gris ardoisé avec une vague bande médiane noire et irrégulière.
Le menton est gris jaunâtre ou gris cendré, s'intégrant naturellement dans le vert-pomme de la gorge et de la poitrine, cette dernière étant légèrement nuancée d'orange sur les côtés. Le ventre est vert-pomme, contrastant avec les flancs qui sont gris. Les cuisses et la zone anale sont olive foncé avec des bordues blanc-crème. Les sus-caudales les plus brèves sont olive foncé avec des pointes crême, les sus-caudales les plus longues sont rouge-brique. Le dessous de la queue est noir avec une large bande terminale grise.
Les iris sont jaunes, l'anneau orbital vert. La cire et la base du bec sont vert ou vert noirâtre, la pointe est jaunâtre. Les pattes sont rouges.
La femelle est assez semblable au mâle mais le bordeaux du manteau, des scapulaires et des petites couvertures est remplacé par du vert-olive foncé. Les liserés jaunes des couvertures alaires sont plus pâles et plus étroits. La teinte orange sur le côté de la poitrine est absente. Les couvertures sous-caudales les plus longues sont crème avec des barres olive. Le bec et la cire sont plus clairs et la pointe est encore plus pâle.

Indications subspécifiques 5 Sous-espèces

  • Treron griseicauda griseicauda (Java, Bali)
  • Treron griseicauda sangirensis (Sangihe Is.. off ne Sulawesi.)
  • Treron griseicauda wallacei (Sulawesi, Banggai and Sulu Arch.)
  • Treron griseicauda vordermani (Kangean Is.. Java Sea.)
  • Treron griseicauda pallidior (Kalao, Kalaotoa, Tanahjampea. between Sulawesi and Flores.)

Noms étrangers

  • Grey-cheeked Green Pigeon,
  • Vinago Carigrís,
  • Pombo-verde,
  • Graumaskentaube,
  • szürkemaszkos zöldgalamb,
  • Bonaparte's Papegaaiduif,
  • Piccione verde guancegrigie,
  • Gråkindad grönduva,
  • Gråmaskegrønndue,
  • trerón sivolíci,
  • holub šedolící,
  • Gråmasket Papegøjedue,
  • harmaaposkikyyhky,
  • colom verdós caragrís,
  • treron szarolicy,
  • Серохвостый зелёный голубь,
  • Punai penganten,
  • ハイガオハシブトアオバト,
  • 灰颊绿鸠,
  • 灰頰綠鳩,

Voix chant et cris

D'après McKinnon et Philipps, les colombars à face grise lancent un "haw-haw-haw" tranquille, profond et sonnant. Celui-ci ne semble pas être la retranscription du cri d'avertissement, il est probale qu'il soit plutôt l'équivalent des grognements que produisent les colombars à gros bec quand ils se restaurent.

Habitat

Les colombars à face grise fréquentent principalement les forêts de plaines. On peut surtout les observer dans les zones boisées ouvertes, y compris les terres cultivées et les jardins qui possèdent des arbres épars. Il sont communs à la lisière des forêts. Ils vivent du niveau de la mer jusqu'à 700 m d'altitude à Sulawesi, jusqu'à 1200 m à Java et à Bali, jusqu'à 2500 mètres dans la partie orientale de Java.

Comportement traits de caractère

Les colombars à face grise vivent en couples mais presque aussi souvent en petites bandes. Parfois, notamment quand ils sont à proximité des arbres fruitiers, ils forment de grands rassemblements de plusieurs centaines d'oiseaux en association avec d'autres espèces de columbidés. Ces oiseaux sont arboricoles et ils recherchent surtout leur nourriture dans l'étage supérieur des arbres ou dans la canopée. Les colombars à face grise sont presque exclusivement sédentaires. Des migrations locales ont peut-être lieu en direction de sud de Sumatra mais les renseignements recueillis sont anciens et peut-être erronés, basés sur la confusion avec d'autres espèces ressemblantes.

Alimentation mode et régime

Les colombars à face grise sont presque exclusivement frugivores, ils sont particulièrement friands de figues. Quand ils se rstaurent, ils s'associent souvent avec d'autres espèces de pigeons comme les colombars giouannes (Treron vernans) mais aussi avec des perroquets et des échenilleurs de la famille des campéphagidés.

Reproduction nidification

A Java, la saison de reproduction s'étend du mois de janvier au mois d'août. Dans le sud-est de Sulawesi, la construction des nids commence au mois de novembre. Les parades nuptiales ne sont pas décrites, mais on suppose qu'elles sont assez semblables à celles des colombars pompadour ou des colombars à gros bec dont ils sont assez proches. Le nid est une plate-forme assez fragile constuite avec des brindilles entremêlées. La ponte comprend 1 ou de 2 œufs de couleur blanche. On ne possède aucun renseignement sur la durée d'incubation et sur le soin parental.

Distribution

Les colombars à face grise sont endémiques de l'Indonésie. A l'intérieur de ce pays, ils sont bien implantés dans quatre îles principales : Java, Bali, Kangean et Sulawesi. Néanmoins, on peut également les trouver dans une multitude de petites îles de la mer de Flores, de la mer de Banda et de la mer des Moluques telles que Banggai, Bangka, Butung, Lembeh, Peleng, Sangihe, et Sula. D'anciens rapports les signalent également à l'extrême sud de Sumatra mais ces signalements sont sans soute erronées ou font référence à des oiseaux en errance. Comme chez toutes les espèces insulaires, il ya beaucoup de races. Cependant, uniquement 4 sous-espèces sont officiellement reconnues : T. g. griseicauda (Java et Bali) - T. g. vordermani (Kangean) - T. g. wallacei (Banggai, Bangka, Butung, Lembeh, Muna, Sulawesi, Sula et de nombreuses petites îles avoisinantes) - T. g. sangirensis (Sangihe et Talaud).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Colombars à face grise sont communs sur l'ensemble de leur aire de distribution, particulièrement dans les régions côtières ou de plaines. D'après McKinnon et Philipps, la race vordermani qui vit sur Kangean est rare, alors que la race sangirensis est très clairsemée. La population globale n'est pas quantifiée mais elle semble plutôt stable en l'absence de véritables menaces. D'après Birdlife, l'espèce est classée comme de"préoccupation mineure".

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Colombar à face griseFiche créée le 31/08/2011 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net