Colombine rufipenne

Petrophassa rufipennis - Chestnut-quilled Rock Pigeon

Systématique
  • Ordre
    :

    Columbiformes

  • Famille
    :

    Columbidés

  • Genre
    :

    Petrophassa

  • Espèce
    :

    rufipennis

Descripteur

Collett, 1898

Biométrie
  • Taille
    : 31 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 160 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce gros pigeon terrestre se distingue principalement par sa longue queue ronde ainsi que par ses brèves et larges ailes. Lorsqu'il est perché, il a tendance à laisser traîner ses ailes vers le bas.
La tête et le cou sont majoritairement brun noirâtre, avec des petites taches gris pâle. Les lores irisés sont bordés au-dessus par une fine ligne gris clair qui part du bec et se poursuit en arrière de l'œil en formant une courbe. Ils sont bordés en-dessous par une étroite ligne blanche qui prend sa naissance à la base du bec et continue au-delà de l'œil au-dessus des couvertures auriculaires. Le menton et le haut de la gorge blancs sont mouchetés de chamois. Les parties supérieures du corps, la queue et les ailes forment un ensemble brun fuligineux. qui est agrémenté par des petites écailles brunes et par une superbe tache châtain brillant sur le bord externe de l'aile. Les secondaires brunes sont nettement visibles en vol, notamment lorsque les ailes sont déployées au cours des parades.
Les parties inférieures sont brun foncé. Le bec est noir, les pattes et les pieds noir violacé. Le mâle et la femelle sont identiques. Les juvéniles sont très semblables aux adultes, Ils ont toutefois des extrémités rousses sur les couvertures alaires.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Chestnut-quilled Rock Pigeon,
  • Paloma Roquera Alirrufa,
  • Rotspiegeltaube,
  • vöröstükrös galamb,
  • Roodvleugelkwartelduif,
  • Piccione di roccia alicastane,
  • Brunspolig bergsduva, Arnhemsbergsduva,
  • Juvdue,
  • blyskavec hnedokrídly,
  • holub arnhemský,
  • Rødvinget Stendue,
  • ruskokivikyyhky,
  • colom bru ala-roig,
  • aborygenek rdzawopióry,
  • Краснокрылый каменный голубь,
  • チャバネイワバト,
  • 栗翅岩鸠,
  • 栗翅岩鳩,

Voix chant et cris

Colombine rufipenne
adulte

Le répertoire de ce gros pigeon terrestre est difficilement différenciable de celui de la Colombine des rochers. Le cri le plus courant est constitué habituellement d'une série musicale et rapide de "coo-coo-coo-coo". Parfois, cette série devient plus rapide et se transforme en une sorte d'éclat de rire. Le cri d'alarme est composé de trois "coo" plus stridents.

Habitat

Tout comme les colombines des rochers, les colombines rufipennes ont un habitat aride assez spécialisé et on ne les trouve habituellement qu'à proximité des éboulis de rochers, des gorges et des falaises qui ont été creusées par l'érosion dans les plateaux calcaires. Néanmoins, on peut également les apercevoir dans les zones boisées dominées par les eucalyptus et dans les plaines de spinifex adjacentes qui forment de larges touffes.
Ces colombines ne visitent jamais les forêts de mousson.

Comportement traits de caractère

Les colombines rufipennes vivent surtout en petits groupes composés de 4 à 7 individus. Pendant la saison de nidification, on les trouve plutôt en couples. Elles passent la majorité de leur temps à se nourrir dans les blocs de pierre qui sont dégringolés. Dans ce genre d'habitat qui leur convient bien, elles sautillent et elles marchent avec une grande agilité, elles adoptent une posture horizontale qui est assez similaire de celles des colombines des rochers (Petrophassa albipennis). Les colombines rufipennes ont un mode de vie très terrestre car elles consomment principalement des graines tombées et des herbes.
Ces pigeons de moyenne taille sont surtout actifs à l'aube et en soirée. Au moment les plus chaleureux de la journée, ils trouvent un abri dans les crevasses rocheuses et dans les grottes ombragées. Ils s'approchent des mares rocheuses et ils sont capables de s'assoir à la surface de l'eau pour humecter leurs plumes.
Lorsqu'ils se déplacent, ils ont un vol rapide et direct : ils grimpent d'abord avec un puissant claquement d'ailes puis il effleurent ensuite les rochers en planant pendant d'assez longues périodes.
Les colombines rufipennes se laissent assez facilement approcher et elles craignent peu la présence des humains Cependant, quand elles sont énervées, elles baissent les ailes, dressent légèrement la queue et agitent la tête comme si elles allaient s'envoler. Les parades de salutations sont identiques à celles des autres colombines.

Alimentation mode et régime

Les colombines rufipennes ont un régime granivore. Les végétaux et les plantes les plus couramment consommées appartiennent à la famille des fabacées et plus particulièrement à la catégorie des acacias. Les plantes de la famille des poacées et des myrtacées (les eucalyptus) sont également très appréciées.Les colombines rufipennes recherchent leur nourriture à terre.

Reproduction nidification

Les renseignements concernant las mœurs reproductives sont assez limitées et les premières descriptions du nid datent des années 70. Les données recueillies auprès de spécimens suggèrent que la reproduction se déroule à tous les mois de l'année, avec sans doute une période de pointe au mois de février, à la fin de la saison humide. La plupart des nids peuvent être observés pendant la saison sèche qui va du mois de mai jusqu'à novembre.
Le nid est une plate-forme volumineuse dont la base est constituée de petites branches sèches sur un matelas de feuilles et d'herbes. Il est placé sur une corniche ombragée ou sur des crevasses de roches calcaires. En captivité, les 2 partenaires participent à la construction de l'édifice. La femelle dépose 2 œufs blanc-crème brillant dont la coquille paraît graisseuse. L'incubation s'étend de 15 à 18 jours .A l'éclosion, les poussins pèsent environ 5 grammes et sont recouverts d'un duvet couleur sable dessus et teinte jaunâtre en-dessous. A 7 jours, les primaires se distinguent des plumes. A l'âge de 2 semaines, les ailes sont totalement emplumées. Les jeunes quittent le nid au bout de 16 à 21 jours. La mue en vue d'acquérir le plumage adulte commence à partir de 5 mois ou 150 jours

Distribution

Les colombines rufipennes sont endémiques du nord de l'Australie et plus particulièrement de la Terre d'Arnhem qui constitue un espace réduit dans lequel elles sont présentes pendant toute l'année. Leur territoire s'étend du Parc National Nitmiluk au sud jusqu'à Oenpelli au nord.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, cette espèce n'est pas globalement menacée. La population mondiale n'est pas précisément estimée. Les menaces les plus courantes sont le développement actuel des usines d'uranium, l'accroissement des logements, le morcellement des habitats et le développement des populations de chats à l'état sauvage. Malgré la surface réduite de son aire (55 200 km carrés), Birdlife estime l'espèce comme de préoccupation mineure.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Colombine rufipenneFiche créée le 02/04/2015 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net