Conure à pinceaux d'or

Leptosittaca branickii - Golden-plumed Parakeet

Systématique
  • Ordre
    :

    Psittaciformes

  • Famille
    :

    Psittacidés

  • Genre
    :

    Leptosittaca

  • Espèce
    :

    branickii

Descripteur

von Berlepsch Stolzmann, 1894

Biométrie
  • Taille
    : 35 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 115 à 170 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les adultes, le capuchon, la majorité du front, les joues, les côtés du cou et les couvertures auriculaires forment un ensemble vert pré. Une étroite bande orange orne le bas du front jusqu'à la partie supérieure des lores. Une rayure jaunâtre barre la partie basse des lores, se poursuit en-dessous de l'œil puis rejoint une boucle jaune située en arrière du globe oculaire. Les parties supérieures et les couvertures alaires sont entièrement vertes. Le dessous des ailes est jaune verdâtre et le dessous des rémiges est jaune terne. Les parties inférieures sont vertes, mais avec une nuance légèrement plus pâle que le desssus. Le bas de la poitrine est traversé par une très large zone jaune et orange qui est à peine distincte. Le dessus de la queue est vert avec du rouge terne sur les filets intérieurs des rectrices. Le dessous de la queue est rouge fade.
Le bec est couleur corne, la cire grise. La peau nue qui entoure l'œil affiche une couleur gris blanchâtre clair. Les iris sont orange, les tarses sont gris.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Golden-plumed Parakeet,
  • Aratinga de Pinceles,
  • Papagaio-de-bochechas-douradas,
  • Pinselsittich,
  • Branicki papagáj,
  • Goudpluimparkiet,
  • Parrocchetto piumedorate,
  • Guldplymsparakit,
  • Gulduskparakitt,
  • klinochvost horský,
  • papoušek zlatoperý,
  • Højlandsparakit,
  • kirjuriaratti,
  • aratinga de plomall daurat,
  • złotopiórka,
  • Андский высокогорный попугай,
  • ミヤマインコ,
  • 金羽鹦哥,
  • 金羽鸚哥,

Voix chant et cris

Bien que plus calme, sa voix ressemble à celle d'un petit macao ou d'une petite conure à front-rouge (toutefois plus nasale). Le répertoire comprend des "chree-ah" vibrants et perçants, ceux émis par les bandes pouvant être puissants et porter à longue distance. Les conures perchées lancent des "scraart" rudes. Lorsqu'ils se nourrissent, ces oiseaux communiquent souvent entre eux en produisant des notes douces et caractéristiques qui permettent souvent de repérer les bandes avant même qu'on ne les voit.

Habitat

Les conures à pinceaux d'or vivent en formations dans les boisements de haute altitude, surtout entre 2400 et 3400 mètres. Cependant parfois, elles peuvent descendre jusqu'à 1400 mètres. Leurs habitats préférés comprennent des forêts tempérées, des zones boisées rabougries, des forêts de nuage et des petits massifs d'arbustes au niveau de la ligne des arbres. Ces oiseaux traversent souvent des clairières ou des zones très clairsemées pour avoir accès à des parcelles résiduelles de forêt. Dans certaines régions, notamment dans la province d'Azuay en Colombie, leur présence est sans doute dépendante de l'existence de podocarpes. Cette information demande toutefois plus d'approfondissements et réclame confirmation.

Comportement traits de caractère

Pendant la journée, cette espèce est sujette à des mouvements altitudinaux : elle grimpe dans les zones de paramo à près de 3000 mètres dans la journée pour se restaurer puis elle redescend le soir dans les forêts à des altitudes plus modestes pour se reposer. Toutefois, dans le parc national de Puracé en Colombie, le mouvement est inverse, les conures à pinceaux d'or se reposent en altitude et descendent plus bas dans la journée pour manger.
Ces oiseaux ont des mœurs grégaires, on peut couramment les apercevoir en grands rassemblements qui regroupent 20 individus et parfois même plus.

Alimentation mode et régime

Les conures à pinceaux d'or sont principalement végétatariens : ils consomment des graines de podocarpes, de conifères du genre Prumnopitys, de crotons et de petits arbustes tels que les styrax. Ils ne dédaignent pas le maïs et les figues. Ces oiseaux recherchent leur nourriture dans la canopée et à l'étage supérieure des arbres. Ils se déplacent en naviguant adroitement entre les troncs. Ils prospectent également dans les broussailles et dans les champs.

Reproduction nidification

Compte-tenu de leur reproduction en altitude, on connaît très peu de choses sur les mœurs de cet oiseau. En Colombie, les conures à pinceaux d'or sont en état de se reproduire au mois de février. En Equateur, la saison de nidification commence vraisemblablement au mois d'août. Ces oiseaux sont sans doute cavernicoles, car en Colombie on a aperçu des couples prospectant dans les trous d'arbres au mois de mai. Leurs sites de nidification sont trop particuliers pour qu'on puisse se permettre de faire des comparaisons avec les autres conures résidant sur le continent sud-américain.

Distribution

Les conures à pinceaux d'or sont originaires du nord-ouest du continent sud-américain, du sud de la Colombie jusqu'au sud du Pérou. Leur aire de distribution est très morcelée dans la chaîne centrale des Andes. Elle comporte au moins 3 zones en Colombie, 6 ou 7 zones en Equateur ainsi que plusieurs autres au Pérou jusqu'aux provinces de Junin et Cuzco. En dépit de cette configuration très particulière, l'espèce est considérée comme monotypique, c'est à dire qu'elle n'est pas divisée en sous-espèces.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les conures à pinceaux d'or sont considérés comme VULNERABLES. La déforestation particulièrement importante dans la partie nord de son aire est un grave sujet de préoccupation surtout parce que cette espèce semble dépendre de resssources alimentaires constantes et s'accomode fort mal de l'imprévisibilité des aliments. La disparition de sites de nidification peut également constituer un problème. La meilleure occasion de l'observer en milieu naturel est de visiter le Podocarpus National Park en Equateur et le Rio abiseo National Park au Pérou. L'ampleur de sa commercialisation comme oiseau de volière est inconnue.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 27/11/2011 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net