Coq de Java

Gallus varius - Green Junglefowl

Systématique
  • Ordre
    :

    Galliformes

  • Famille
    :

    Phasianidés

  • Genre
    :

    Gallus

  • Espèce
    :

    varius

Descripteur

Shaw, 1798

Biométrie
  • Taille
    : 70 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 454 à 795 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le mâle affiche une livrée majoritairement vert et noir assez différente de celle de la femelle. Il se distingue assez aisément des autres espèces de coq sauvages, et notamment du coq doré de bankiva avec lequel il cohabite. Cet oiseau présente en effet de nombreuses originalités : un seul barbillon tricolore, une crête non dentelée et des plumes de camail arrondies, presque carrées. La crête est majoritairement bleu clair, tournant au violet-rouge dans sa partie sommitale. Le barbillon est également violet-rouge, cependant il est bordé de bleu aux extrémités et présente une coloration jaune à proximité de la gorge. Les plumes vert clair de l'encolure forment une belle harmonie avec celles couleur cuivre du camail. La queue est maintenue dans une position assez basse.

La femelle affiche une teinte marron et ne possède pas de crête. Occasionnellement, quelques plumes vert-forêt apparaissent en surimpression et donnent à son plumage un aspect écailleux. Le dessous marron clair est parsemé de quelques plumes vertes.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Green Junglefowl,
  • Gallo de Java,
  • Galo-verde,
  • Gabelschwanzhuhn,
  • gangatyúk,
  • Vorkstaarthoen,
  • Gallo verde,
  • Grön bankivahöna,
  • Paradishane,
  • kura pestrá,
  • kur zelený,
  • Grøn Junglehøne,
  • viherviidakkokana,
  • gall de Java,
  • kur zielony,
  • Зелёная джунглевая курица,
  • Ayam-hutan hijau,
  • アオエリヤケイ,
  • 绿原鸡,
  • 綠原雞,

Voix chant et cris

Habitat

Le coq vert habite l'île de Java dont il est curieusement absent de la partie occidentale. Il y fréquente les régions côtières et un habitat semi-aride de falaises assez proches des estuaires où il peut chercher sa nourriture dans les marécages bordées de mangroves, le long de plages, dans les rizières , les grottes marines souterraines. Les coqs de Java effectuent également de courts mouvements entre les îles, malgré les forts courants aériens et les rudes conditions de vent qui existent dans ces régions et qui peuvent à tout moment les précipiter contre les falaises.
Répartition : Java, mais aussi Bali, Komodo, Lombok, Sumbawa et les îles environnantes de taille inférieure.

Comportement traits de caractère

Le coq de Java s'installe non loin de la mer près des côtes et des basses vallées, dans la brousse sèche et rocheuse aux alentours des rizières et des cultures. Il se tient dans les buissons durant toute la journée et n'en sort que le matin et le soir. Cet oiseau vit en groupe de deux à cinq individus, se nourrissant à la manière des volailles, grattant au bord des routes et des clairières à l'aide de ses éperons, et ingurgitant tout ce qui peut se présenter. Les groupes sont conduits par un mâle dominant qui les dirige chaque matin jusqu'au point d'eau. Pendant qu'ils se désaltèrent, le leader assure une surveillance vigilante avant de les ramener sous le couvert de la forêt. Pendant la nuit, les oiseaux se perchent dans les bambous, entre 4 et 6 mètres au-dessus du sol. Les mâles qui n'ont pas de bandes, vivent en solitaire jusqu'à la saison de nidification, date à laquelle ils défient les mâles établis en agitant frénétiquement les ailes et en poussant de fort croassements. Le coqs peuvent alors s'affronter physiquement avec leurs éperons.

Alimentation mode et régime

Le régime principal du coq vert est constitué de crustacés semi-terrestres appelés copépodes, de puces de sables, de petits crabes, ainssi que d'espèces marines capturées dans les flaques littorales. L'espèce consomme également des méduses, des étoiles de mer, des escargots de mer et d'eau douce, des fruits de cactus, des termites, et des larves d'insectes cavernicoles. Cette alimentation est très largement d'origine organique, ce qui explique peut être que l'espèce soit très vulnérable à la maladie de Marek qui attaque son système digestif et laisse un grand nombre de ces oiseaux paralysés.

Reproduction nidification

Dans la nature, les couples sont fidèles pendant toute leur vie et la relation entre les parents et leur progéniture reste vive pendant de nombreuses années. Les coqs de Java n'atteignent la maturité sexuelle qu'à deux ans. Les mâles courtisent les femelles en effectuant ue sorte de danse. Ils frottent une aile contre un pied afin de produire un bruit et tournent autour de la femelle choisie en maintenant l'aile abaissée. La saison de nidification intervient entre avril et juillet. Le nid est construit au sommet d'un arbre et la femelle y dépose 3 à 5 oeufs. Ces derniers teintés de blanc avec une légère nuance de jaune ou de gris sont couvés pendant une période qui varie de 21 à 24 jours. Le taux de réussite à l'éclosion est d'environ 60%. Les jeunes peuvent prendre leur envol au bout d'une semaine.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 25/06/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net