Cordonbleu grenadin

Uraeginthus granatinus - Violet-eared Waxbill

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Estrildidés

  • Genre
    :

    Uraeginthus

  • Espèce
    :

    granatinus

Descripteur

Linnaeus, 1766

Biométrie
  • Taille
    : 14 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Les sexes sont différents. Chez le mâle adulte, Le front et les lores supérieures jusqu'au dessus de l'oeil portent une bande bleu foncé. La face, les lores et les couvertures auriculaires sont violet clair ou pourpre. Le capuchon, la nuque, les côtés du cou, le manteau, le dos et les scapulaires présentent un ensemble brun, parfois brun clair ou nuancé de chamois sur le manteau et la partie basse du dos. Le croupion et les couvertures sus-caudales affichent une couleur bleu foncé brillant. La queue, longue et pointue, dont l'étagement apparaît parfaitement en vol, est noire avec des bordures bleu foncé sur les rectrices externes. Les plumes de vol sont brun foncé ou brun terne, avec des extrémités chamois ou brun grisâtre. Les tertiaires sont brun sombre avec d'étroites franges chamois-brun. Les couvertures alaires brun sombre sont souvent partiellement recouvertes par les longues scapulaires. Le menton et la gorge sont noirs. La poitrine, le ventre et les flancs ont la même coloration que le manteau, châtain-brun foncé. La zone anale est noire, les couvertures sous-caudales bleu foncé mais un peu plus terne que le dessus de la queue. Le bec, dont l'arête de la mandibule supérieure est légèrement incurvée, affiche une teinte rouge éclatant, plus foncée à la base. Les pattes et les pieds sont bruns ou brun violacé.
La femelle adulte ressemble assez au mâle, mais avec un plumage plus terne et une queue plus raccourcie. Le front et les lores supérieures sont bleu-ciel clair. Le capuchon et la nuque sont châtain clair ou brun roussâtre. La face ressemble à celle du mâle mais en plus pâle et avec des couleurs moins intenses. Le manteau, le dos et les couvertures affichent une couleur brune avec des bordures brun-chamois clair ou grisâtres sur les grandes couvertures et les plumes de vol. Le croupion et les couvertures sus-caudales présentent un ensemble bleu moins étendu que chez le mâle. La queue entièrement noire est un peu plus courte. Les parties inférieures sont presque entièrement chamois clair ou chamois brun-crème. Les cotés du cou sont recouverts de filets brun chaud qui descendent jusqu'aux côtés de la poitrine. Le bec est comme celui du mâle, cependant il est légèrement plus petit et plus pâle, avec une teinte plus rouge rosé.
Les juvéniles sont initialement très semblables aux femelles adultes, avec cependant un plumage plus terne et un bec noir. Au bout de six semaines, les plumes de la tête subissent une mue et sont remplacées par les plumes définitives d'adulte. Les plumes des autres parties corporelles ne sont remplacées qu'après un mue totale qui n'intervient que de nombreuses semaines plus tard, juste avant que ne commence la période de reproduction.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Violet-eared Waxbill,
  • Granadero meridional,
  • Monsenhor,
  • Granatastrild,
  • gránátpinty,
  • Granaatastrild,
  • Granatino guanceviola,
  • Granatastrild,
  • Granatastrild,
  • motýlik granátový,
  • motýlek granátový,
  • Granatastrild,
  • orvokkipeippo,
  • Koningblousysie,
  • bec de corall de cara lila,
  • motylik fioletowouchy,
  • Гранатовый астрильд,
  • トキワスズメ,
  • 紫耳蓝饰雀,
  • 紫耳藍飾雀,

Voix chant et cris

Cordonbleu grenadin
♂ adulte

Le cordonbleu grenadin possède une grande variété de cris de contact souvent monosyllabiques tels que 'psit' 'tsiiiit', 'tsit' ou 'scouiii'. Il émet également un 'chissick' assez semblable à celui de la bergeronnette, ou un cri de trois notes que l'on peut retranscrire de la façon suivante : 'tiu-wouou-wiii'. Son chant est une tendre et douce mélodie gazouillante qui rappelle celle de l'Hirondelle rustique.

Habitat

Commun ou assez commun, le cordonbleu grenadin bénéficie d'une assez large distribution dans la majorité de l'arrière-pays de l'Afrique Australe. Cet oiseau fréquente surtout les zones arides d'arbustes épineux ou les zones boisées ouvertes d'acacias. Son habitat peut être généralement qualifié de contrée semi-aride à l'intérieur de laquelle il reste souvent assez éloigné des sources et des autres points d'eau. On le trouve parfois aussi à la lisière des zones agricoles cultivées
Le cordon bleu grenadin est endémique de l'Afrique Australe où il se présente sous la forme de trois sous-espèces : Uraeginthus granatina granatina, la race type, vit dans le sud -ouest du Mozambique, son aire de distribution s'étendant en direction de l'est vers le sud-ouest de la Zambie et le sud du Zimbabwe ; en direction du sud vers les provinces du Transvaal, du Natal et le nord de la province du Cap en Afrique du Sud. Son aire de répartition est commune avec la sous-espèce siccata dans le nord de la Namibie et dans la province du Cap. Ureaginthus G. Siccata habite dans l'ouest de l'Angola, en Namibie et dans le nord de la province du Cap. Uraeginthus G. Retusa est connue uniquement dans le district d'Inhambane, dans le sud du Mozambique. Quelques autorités scientifiques ne reconnaissent aucune sous-espèce et traitent le cordonbleu grenadin comme une espèce monotypique.

Comportement traits de caractère

Les cordonbleus grenadins vivent habituellement en couples et occasionnellement en petites bandes qui sont composées de plusieurs groupes familiaux. Ces bandes ne sont pas forcément monotypiques et peuvent être également constituées d'Astrilds et d'autres espèces de cordonbleus. Ces oiseaux sont généralement sédentaires mais ils errent localement en dehors de la saison de reproduction.

Alimentation mode et régime

Le cordonbleus grenadins se nourrissent principalement au sol, bien qu'il soient connus également pour effectuer leur quête dans les buissons ou se percher sur les grandes tiges herbeuses à proximité des têtes graineuses. Ils consomment surtout des graines mais également d'autres variétés de plantes et des fruits mûrs. Ils ingurgitent aussi des insectes tels que les termites ou les fourmis, surtout pendant la saison sèche.

Reproduction nidification

Le cordonbleu grenadin commence à nicher vers la fin de la saison des pluies après laquelle il y a suffisance de nourriture. Il bâtit un nid d'herbes dans un arbre ou dans un arbuste épineux à une hauteur comprise entre 0,5 et 2,5 mètres et il en garnit l'intérieur de plumes. La ponte comprend généralement entre 4 et 5 oeufs blancs. L'incubation, prise en charge par les deux parents, dure de 12 à 14 jours. Les jeunes prennent leur envol environ trois semaines après l'éclosion. C'est un hôte involontaire de certains oiseaux parasites, particulièrement la veuve royale (vidua regia) dont il accueille les oeufs et dont il élève les petits.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 20/04/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net