Coucal faisan

Centropus phasianinus - Pheasant Coucal

Systématique
  • Ordre
    :

    Cuculiformes

  • Famille
    :

    Cuculidés

  • Genre
    :

    Centropus

  • Espèce
    :

    phasianinus

Descripteur

Latham, 1801

Biométrie
  • Taille
    : 80 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 205 à 495 g
Distribution

Distribution

Description identification

Coucal faisan
adulte

Le coucal faisan mérite bien son nom car sa longue queue et ses brèves ailes aux bouts arrondis lui donnent tout à fait l'apparence et l'allure de ce grand gallinacé. En plumage nuptial, les adultes de la race nominale présentent une tête, un cou et un dessous entièrement noirs. Les parties supérieures et les ailes affichent une couleur brun rougeâtre avec d'abondantes barres noires et crème. La queue est noir avec des barres orangées. En dehors de la saison de reproduction, la tête et le dos reviennent à la couleur châtain rougeâtre et les parties inférieures prennent une teinte brun-cannelle, l'ensemble du plumage étant nettement strié de blanc. Les yeux sont rouges. Les sexes sont identiques, à ceci près que la femelle est largement plus grande.
Les juvéniles sont plus fauve, leur parties inférieures sont plus claires. Leurs iris et leur bec sont bruns.
Les différentes sous-espèces sont reconnaissables grâce à de légers détails : Chez les races nigricans et propinquus, le dessous des ailes est rayé de jaune et de noir, les barres jaunes étant plus étroites que les noires. Chez la race thierfelderi, le dessous de ailes est rayé de roux et de noir, les barres étant d'égale largeur. La race melanurus est plus grande que la race nominale phasianinus, les barres de ses rectrices sont plus larges que chez cette dernière. La race mui présente un grand apport de blanc dans son plumage.

Indications subspécifiques 7 Sous-espèces

  • Centropus phasianinus phasianinus (e Australia)
  • Centropus phasianinus spilopterus (Kai Is.. se Moluccas.)
  • Centropus phasianinus mui (Timor. e Lesser Sundas.)
  • Centropus phasianinus propinquus (n New Guinea)
  • Centropus phasianinus nigricans (se New Guinea and nearby islands)
  • Centropus phasianinus thierfelderi (s New Guinea and islands in the Torres Strait)
  • Centropus phasianinus melanurus (n and nw Australia)

Noms étrangers

  • Pheasant Coucal,
  • Cucal Faisán,
  • Fasanspornkuckuck,
  • fácánfarkú bozótkakukk,
  • Fazantspoorkoekoek,
  • Cucal fagiano,
  • Fasansporrgök,
  • Fasansporegjøk,
  • ostrohár bažantí,
  • kukačka bažantí,
  • Fasansporegøg,
  • fasaanikukaali,
  • cucal faisà,
  • kukal bażanci,
  • Фазанья шпорцевая кукушка,
  • Bubut ayam,
  • キジバンケン,
  • 雉鸦鹃,
  • 雉形鴉鵑,

Voix chant et cris

Le coucal faisan émet une série de notes explosives qui montent, descendent et accélèrent en tempo, ce qui peut être retranscrit de la façon suivante : "coo-coo-coo-coo-coo-coo-coo-coocal". La partition est parfois exécutée en duo. Le répertoire est complété par quelques cris délivrés sur le ton de la réprimande. Le cri d'alarme est une sorte de sifflement.

Habitat

Les coucals faisans fréquentent une grande variété d'habitats. On peut les trouver dans la végétation épaisse qui borde les rivières, dans les longues herbes, dans les prairies luxuriantes, les landes côtières, les bordures des marécages et les champs de canne. Ils sont également présents dans les fourrés de lantanas et de pandanus, dans les mangroves, les forêts en cours de régénération et les étendues de spinifex qui poussent sur les sol gréseux. La plupart du temps, les coucals faisans sont des oiseaux des régions basses et des plaines, mais en Nouvelle-Guinée, ils vivent également dans les régions montagneuses du centre de l'île.

Comportement traits de caractère

Les coucals faisans sont très difficiles à observer car ce sont des oiseaux extrêmement furtifs. Ils passent une grande partie de leur temps à terre où ils escaladent volontiers les fourrés épais. Ils volent peu. Dans les airs, ils se déplacent à faible hauteur et de façon très maladroite. Il éprouvent souvent de grandes difficultés pour atterrir. Ils recherchent leur nourriture en marchant lentement dans les sous-bois à travers la végétation dense. Dès qu'ils ont repéré une proie, ils la poursuivent en courant.
Le vol : Même quand ils sont menacés, les coucals faisans rechignent à voler.

Alimentation mode et régime

Les coucals faisans consomment surtout des arthropodes et en particulier des insectes. Ils ingèrent des sauterelles, des punaises, des mantes religieuses, des phasmes et des chenilles. Dans les mangroves, ils capturent des crabes de vase du genre Sesarma. Sont également au menu les escargots, les grenouilles, les lézards, les oisillons des autres nichées ainsi que les petits mammifères tels que les rongeurs et les bandicoots.

Reproduction nidification

En Australie, la saison de nidification se déroule de septembre à mai dans le Queensland, de novembre à mars dans la région de Kimberley et de décembre à avril dans le Territoire du Nord. Le nid est une masse d'herbes recouverte d'un dôme, il est garni de feuilles et pourvu d'une entrée latérale. Il est commencé comme une plate-forme, puis les oiseaux y rajoutent des lames d'herbes et des tiges pour former le toit. La dernière étape consiste à garnir le fond du nid. Un tunnel d'accès est parfois construit sur le côté. Cette structure complexe est placé dans une touffe à proximité du sol.

La ponte comprend habituellement entre 3 et 5 œufs de couleur blanche avec des taches brunes. Les 2 adultes se relaient pour couver pendant environ 15 jours. Des brindilles pourvues de feuilles vertes sont régulièrement apportées pour renouveler la litière sur laquelle reposent les œufs.

A la naissance, les oisillons sont entièrement noirs et leur duvet ressemble à de longs cheveux. Ils ont une langue rouge avec une pointe noire. Ils reçoivent leur nourriture de la part des deux parents. A 7 jours, ils ouvrent les yeux, ils sont alors capables de quitter le nid en cas de danger. En cas de grand péril, les adultes prennent les petits entre leurs pattes et les transportent à un autre endroit. En situation normale, les jeunes quittent le nid et prennent leur envol 17 jours après l'éclosion. Leur duvet constitué de long cheveux disparaît alors au bout d'une semaine. Ils ne reviennent jamais au nid et ils sont indépendants à l'âge de 40 jours.

La femelle peut déposer plusieurs pontes au cours d'une saison.

Distribution

Les coucals faisans sont originaires de l'Australasie. Leur aire de distribution s'étend de Timor, à l'extrême est des petites îles de la Sonde, jusqu'au sud-ouest de l'Australie en passant par la Nouvelle-Guinée. Sur le continent australien, on les trouve surtout en bordure du littoral, du Cap Nord-Ouest et de la région de Dampier pratiquement jusqu'à Sydney en passant par le plateau de Kimberley, la terre d'Arnhem, le golfe de Carpentaria, la péninsule du Cap York et les côtes du Queensland et des Nouvelles-Galles-du-Sud. 6 sous- espèces sont officiellement reconnues : C.p. mui (Timor) - C.p. propinquus (nord de la Nouvelle-Guinée) - C.p. nigricans (sud-est de la Nouvelle-Guinée et Yule Island) - C.p. thierfelderi (sud de la Nouvelle-Guinée et îles du détroit de Torres) - C.p. melanurus (nord et nord-ouest de l'Australie) - C.p. phasianinus (est de l'Australie).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les coucals faisans ont sans doute bénéficié de l'éclaircissement des zones boisées, surtout lorsque ces dernières ont été remplacées par des prairies aux longues herbes. Toutefois, dans certaines régions, le développement urbain et le surpâturage par le bétail des surfaces enherbées est venu contrarier leur mode de vie. Les jeunes coucals vivent souvent le long des routes qu'ils traversent en marchant pour rejoindre les prairies. Un grand nombre est victime d'accidents de la circulation. Le coucal faisan n'est pas globalement menacé. Il est assez répandu le long des côtes mais beaucoup plus rare dans les zones arides ou semi-arides. Ses effectifs n'ont pas été quantifiés mais d'après Birdlife, il possède un territoire supérieur de 2.600.000 kilomètres carrés. L'espèce est considérée comme de préoccupation mineure.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Coucal faisanFiche créée le 31/12/2010 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net