Coucou menu

Chrysococcyx minutillus - Little Bronze Cuckoo

Systématique
  • Ordre
    :

    Cuculiformes

  • Famille
    :

    Cuculidés

  • Genre
    :

    Chrysococcyx

  • Espèce
    :

    minutillus

Descripteur

Gould, 1859

Biométrie
  • Taille
    : 16 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 17 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les mâles adultes ont des parties supérieures vert-bronze, un front et un sourcil blancs, et un capuchon vert brillant. La queue vert-bronze (parfois nuancée de roux) est barrée de noir et de blanc sur les côtés. La pointe blanche est précédée d'une bande subterminale noire. Les sous-caudales blanches sont barrées de sombre. Le dessous des ailes est barré. L'anneau orbital est rouge, les iris rouges, le bec noir et les pattes grises. La femelle ne se distingue que par ses parties nues. Les juvéniles ont un plumage plus terne, un dessus grisâtre et des parties inférieures non barrées.
Les différentes races ont un plumage qui diffère grandement : peninsularis a une calotte plus sombre, albifrons est plus blanche et est moins barrée dessous, cleis a un bec plus fin, barnardi est comme la race nominale mais est moins luisante. Toute le groupe russatus est nuancé de roux. rufomerus a un dessus et des joues vert foncé. La race crassirostris est une des plus originales : elle a un dessus vert avec un lustre bleu-noir, elle a une tache blanche sur l'aile.

Indications subspécifiques 12 Sous-espèces

  • Chrysococcyx minutillus peninsularis (s Thailand, Malay Pen.)
  • Chrysococcyx minutillus albifrons (Sumatra, w Java)
  • Chrysococcyx minutillus aheneus (Borneo, s Philippines)
  • Chrysococcyx minutillus jungei (Sulawesi, Flores and Madu I.)
  • Chrysococcyx minutillus rufomerus (Lesser Sundas)
  • Chrysococcyx minutillus crassirostris (Moluccas and Tanimbar Is.)
  • Chrysococcyx minutillus salvadorii (Tepa I.. Babar Is..)
  • Chrysococcyx minutillus misoriensis (Biak I.)
  • Chrysococcyx minutillus poecilurus (coastal New Guinea and nearby islands)
  • Chrysococcyx minutillus minutillus (n Australia)
  • Chrysococcyx minutillus russatus (ne Australia)
  • Chrysococcyx minutillus barnardi (e Australia)

Noms étrangers

  • Little Bronze Cuckoo,
  • Cuclillo Menudo,
  • Kleiner Bronzekuckuck,
  • kis rézkakukk,
  • Kleine Bronskoekoek,
  • Cuculo bronzeo minore,
  • Mindre glansgök,
  • Pygmégjøk,
  • kukučka zelenohlavá,
  • kukačka trpasličí,
  • Lille Bronzegøg,
  • pikkupronssikäki,
  • cucut bronzat menut,
  • kukułeczka zielonogłowa,
  • Малайзийская бронзовая кукушка,
  • Kedasi laut,
  • アカメテリカッコウ,
  • 棕胸金鹃,
  • นกคัคคูสีทองแดง,
  • 棕胸金鵑〔小金鵑〕,

Voix chant et cris

Les races minutillus, russatus, peninsularis et albifrons ont un répertoire commun : elles émettent une série de 4 ou 5 "teu teu teu teu" qui sifflent et qui descendent en marquant une petite pause au bout de le troisième. On entend aussi un trille descendant plus 2 autres cris distincts : un "te-te-te-te-te" et un "kri kri kri kri" net et clair.

Habitat

Les coucous menus fréquentent les forêts de plaine et les lisières des zones boisées. On peut également les apercevoir dans les forêts de mousson et les forêts de marécages qui sont pourvus de mélaleucas, dans les parcelles en cours de régénération, dans les enchevêtrements de plantes grimpantes, dans les bouquets d'acacias et d'eucalyptus ainsi que dans les mangroves.
Ils visitent assez régulièrement les abords des villes et les jardins des banlieues. Apparemment, ils apprécient les habitats où la végétation est dense. En Nouvelle-Guinée, ils vivent du niveau de la mer jusqu'à 1 400 mètres d'altitude, mais ils paraissent assez clairsemés au-dessus de 500 mètres.

Comportement traits de caractère

Les populations australiennes sont semi-migratrices : les oiseaux de la race minutillus franchissent le détroit de Straits et se dirigent vers le nord en direction des petites îles de la Sonde, des Moluques, de Sulawesi et de la Nouvelle-Guinée. Toutefois, celles qui habitent dans le district de Kimberley et aux alentours de Darwin sont sédentaires toute l'année. La race barnardi élit ses quartiers d'hiver au Queensland alors qu'elle niche en Nouvelle-Guinée. Les autres races, y compris celles qui vivent en Thaïlande et dans la péninsule malaise sont résidentes. Les populations sédentaires revendiquent leur territoire par une série de cris qu'elles produisent à partir d'un perchoir élevé et bien en vue. La seule parade qui soit connue est l'offrande rituelle de nourriture entre les partenaires.

Alimentation mode et régime

Les coucous menus ont un régime insectivore : ils consomment principalement des chenilles de papillons de la famille des hespériidés mais aussi des coccinelles et des coléoptères. Ils ne dédaignent pas les punaises. Ces petits oiseaux capturent leurs proies dans la canopée des arbres. Ils chassent à l'affût à partir de perchoirs ou ils pratiquent des poursuites aériennes.

Reproduction nidification

En Malaisie, la ponte se déroule en mars et en août. Dans l'est du Queensland, la reproduction intervient en octobre-novembre et dans le nord du Queensland, elle s'étend de septembre à février. Dans le Territoire du Nord, elle est légèrement décalée et intervient de novembre à mars.
Les coucous menus sont des nicheurs parasites : ils usurpent généralement les nids des oiseaux du genre Gerygone. En Malaisie, ils choisissent ceux des gérygones souffrées, en Nouvelle-Guinée et en Australie ceux des gérygones à bec fort. Dans d'autres régions d'Australie, ils occupent les nids de gérygones des mangroves, bien que ces derniers aient mis au point une tactique pour expulser les jeunes coucous. Les oiseaux des petite îles de la Sonde usurpent sans doute les nids de gérygones à flancs roux ( G. dorsalis).
Les coucous menus déposent un œuf de couleur bronze-olive, brun-olive ou même éventuellement bronze avec des petites taches sombres. Ils mesurent environ 20 mm sur 14. Les coucous nouveaux-nés ont un duvet brun ou rose sur la tête.
En Australie, la tentative de parasitisme ne rencontre pas beaucoup de succès car les gérygones à bec fort (G. magnirostris) et les gerygones à flancs roux expulsent régulièrement du nid les oisillons.

Distribution

Cet oiseau était connu initialement sous le nom de coucou malais. Il comprenait en fait cinq espèces différentes, mais comme dans tous les pays où ils vivaient, de la péninsule thaïlandaise jusqu'en Australie, ils avaient tous à peu près le même type de chant et surtout ils parasitaient le nid des hôtes de la mêle famille, le problème a commencé par devenir un véritable casse-tête pour les différents ornithologues qui étaient chargés de l'étudier. Du coup, la solution la plus simple qui a été trouvée est la fusion en une seule espèce qui est subdivisée en 11 sous-espèces dont voici la liste :

C. m. peninsularis - extrême sud de l'Indochine, Sud-Thaïlande et péninsule malaise.
C. m. albifrons - Sumatra et ouest de Java.
C. m. cleis - nord-est de Bornéo.
C. m. minutillus - Moluques, ouest des petites îles de la Sonde, nord de l'Australie, du district de Kimberley jusqu'au nord du Queensland en passant par Melville Island et la Terre d'Arnhem (golfe de Carpentaria jusqu'à l'ouest du cap York).
C. m. barnardi - est de l'Australie (du sud-est du Queensland au nord-est des Nouvelles Galles du Sud).
C. m. rufomerus - est des petites îles de la Sonde (Romang, Damar, Kisar, Leti, Moa, Sermata).
C. m. aheneus - sud-est de Bornéo et Sud des Philippines.
C. m. jungei - Sulawesi, Madu (au sud de Sulawesi) et centre des petites îles de la Sonde (Flores).
C. m. poecilurus - plaines côtières du nord du sud de la Nouvelle-Guinée, les îles situées au large, y compris les îles de la Papouasie Occidentale (Misool).
C. m. misoriensis - île de Biak (baie de Geelvink).
C. m. russatus - nord-est du Queensland (cap York et le long de la côte est).

La véritable solution n'est peut-être pas encore découverte. De récentes études qui font appel à la recherche d'ADN n'ont pas réussi à dégager une vérité qui satisfasse tout le monde. De plus amples recherches doivent donc être entreprises.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, cette espèce n'est pas globalement menacée. En Australie, elle semble localement commune à assez commune mais sa répartition est très erratique. Néanmoins, elle est assez rare dans la partie occidentale de son aire. La race rufomerus qui est endémique de 6 îles de la Sonde (voir distribution) est parfois considérée comme une race à part entière et elle est estimée comme en danger. A Sulawesi, les coucous menus peuvent être entendus dans les lisières boisées des habitats de colline et dans les rues urbaines qui sont reliées entre elles par des rangées d'arbres.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 14/02/2015 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net