Engoulevent malgache

Caprimulgus madagascariensis - Madagascan Nightjar

Systématique
  • Ordre
    :

    Caprimulgiformes

  • Famille
    :

    Caprimulgidés

  • Genre
    :

    Caprimulgus

  • Espèce
    :

    madagascariensis

Descripteur

Sganzin, 1840

Biométrie
  • Taille
    : 23 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 37 à 51 g
Distribution

Distribution

Description identification

Cet engoulevent de taille moyenne présente un plumage brunâtre et bigarré. Les deux sexes sont différents. Au repos, les adultes affichent des parties supérieures brun grisâtre striées de brun noirâtre. En général, l'arrière du cou ne porte pas de collier, cependant certains individus exhibent un vague collier chamois-fauve qui est à peine perceptible. Les petites couvertures sont brun grisâtre avec des taches fauve et chamois. Le reste des couvertures alaires est brun grisâtre avec d'évidentes taches chamois et des centres brun foncé. Les scapulaires présentent une teinte brun noirâtre avec des bordures chamois sur les filets extérieurs. La face porte une sous-moustache blanchâtre. Chaque côté du bas de la gorge est taché de blanc. Les parties inférieures sont brun grisâtre avec de fines barres blanc grisâtre. Le ventre et les flancs sont chamois avec des barres brunes. En vol, les ailes paraissent arrondies. Le mâle présente une tache blanche à l'extrémité de l'aile dans la région des primaires ainsi que des pointes blanches sur les deux rectrices les plus extérieures. La femelle affiche des taches chamois moins développées sur les primaires et des pointes blanches plus discrètes sur les rectrices extérieures.
La race nominale peut présenter des variations de couleurs. Il y a des oiseaux plus ou moins clairs et foncés sur l'ensemble de l'aire de distribution. Les oiseaux d'Aldabra sont supposés être plus pâles que ceux de la race nominale, notamment sur le capuchon et sur les scapulaires. Ils ont des marques blanches plus évidentes sur les rectrices extérieures.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Caprimulgus madagascariensis aldabrensis (Aldabra)
  • Caprimulgus madagascariensis madagascariensis (Madagascar)

Noms étrangers

  • Madagascan Nightjar,
  • Chotacabras Malgache,
  • Madagaskarnachtschwalbe,
  • madagaszkári lappantyú,
  • Madagaskarnachtzwaluw,
  • Succiacapre del Madagascar,
  • Madagaskarnattskärra,
  • Madagaskarnattravn,
  • lelek madagaskarský,
  • lelek madagaskarský,
  • Madagaskarnatravn,
  • madagaskarinkehrääjä,
  • enganyapastors de Madagascar,
  • lelek malgaski,
  • Мадагаскарский козодой,
  • マダガスカルヨタカ,
  • 马岛夜鹰,
  • 馬達加斯加夜鷹,

Voix chant et cris

Le chant est un "tuk-tr-tr-tr-tr-tr" très caractéristique qui dure plusieurs minutes. Il est parfois précédé par un "cop cop cop" sourd et bref ou par un "huuu" doux et légèrement chevrotant. Les engoulevents malgaches chantent à partir d'un perchoir ou à terre et on peut les entendre pendant toute la nuit. Immédiatement après la saison de nidification, ils sont moins vocaux. Leur cri le plus courant est un "wa-pit" puissant délivré en vol ou lorsqu'ils sont perchés.

Habitat

L'engoulevent préfère les paysages ouverts et les contrées faiblement boisées. On le trouve dans des zones plus ou moins dégradées, à la lisière de forêts et de clairières, dans des bois, des savanes, des landes, des broussailles, des plantations d'eucalyptus et des aires de boisement. Il est également présent sur des terres cultivées, à la limite des zones urbaines et dans les jardins. Dans la mesure du possible, il évite les forêts denses. Sur l'île d'Aldabra, il fréquente les collines clairsemées et les parcelles de casuarinas avec un sous-bois épars. L'engoulevent malgache vit du niveau de la mer jusqu'à 1800 mètres.
Comme son nom l'indique, cet oiseau est endémique de Madagascar où il est présent sur toute la superficie de l'île (y compris Nosy Boraha). On le trouve également sur l'atoll d'Aldabra, à 430 km au nord de Madagascar. Deux sous-espèces sont répertoriés : la race nominale C.m.magadagascariensis (Madagascar, Nosy Boraha) - C.m.aldabrensis (Aldabra, dans l'archipel des Seychelles). Cette espèce est sédentaire.

Comportement traits de caractère

Les engoulevents malgaches ont des moeurs crépusculaires et nocturnes. Ils se reposent à terre sur la litière de feuilles. Les sites de repos peuvent être installés à n'importe quel endroit dans une forêt ouverte, à la lisière de forêts plus épaisses ou dans des zones boisées en cours de régénération. Dans les contrées très clairsemées, ces engoulevents ont tendance à s'installer à l'intérieur ou à proximité de broussailles isolées. Lorsqu'ils sont en période d'activité, ils se perchent sur des branches mortes ou ils se couchent fréquemment sur des routes ou sur des pistes à la tombée de la nuit. Les engoulevents malgaches recherchent leur nourriture dans l'étage supérieur des arbres, en voletant au dessus des cimes. Ils chassent également en volant à faible hauteur au dessus du sol ou des étendues d'eau. Lorsqu'ils sont en quête de proies, il leur arrive aussi de planer en maintenant leurs ailes en "V" au-dessus du dos. Cette espèce vit habituellement en solitaire mais on peut parfois apercevoir des bandes contenant plus d'une vingtaine d'individus qui volettent au-dessus des arbres. Sur Aldabra, les engoulevents malgaches chassent au-dessus des dunes et à proximité des habitations.

Alimentation mode et régime

Bien que quelques graines végétales soient parfois ingérées accidentellement, l'engoulevent malgache possède un régime presque exclusivement insectivore. Il consomme des sauterelles, des papillons de nuits, des cigales et des coléoptères (taupins, longicornes, chrysomèles, altises, charançons, scarabées, hannetons). La liste n'est pas exhaustive.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule d'août à décembre dans le sud de l'île, elle a lieu d'octobre à novembre dans le nord. Les oiseaux d'Aldabra nichent de septembre à décembre. Les engoulevents malgaches ne construisent pas de nid, leurs œufs sont déposés directement sur le sol, la plupart du temps sur la litière de feuilles. Il arrive aussi que ces oiseaux pondent sur un toit plat. A Aldabra, les œufs sont déposés sur le sol nu ou sur un lit de graviers. Les sites de nidifications sont habituellement situés dans des forêts clairsemées ou dans des clairières. Sur Aldabra, ils sont localisés sur des collines sableuses, au milieu de buissons placés dans des clairières ou sur des sentiers qui traversent des zones de fourrés denses. La ponte comprend généralement 2 œufs de forme elliptique et de couleur blanc brillant avec des taches gris brunâtre ou gris noirâtre. Pendant la journée, l'incubation est effectuée par la femelle seule mais le mâle se tient souvent à proximité. Si un danger se manifeste, l'adulte accomplit une parade de défense et de menace en déployant ou en dressant les ailes, en étalant la queue et en ouvrant largement la bouche. Les jeunes oisillons sont semi-précoces mais on ne sait pas à quel âge ils deviennent pleinement autonomes.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 01/06/2008 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net