Francolin à cou roux

Pternistis castaneicollis - Chestnut-naped Francolin

Systématique
  • Ordre
    :

    Galliformes

  • Famille
    :

    Phasianidés

  • Genre
    :

    Pternistis

  • Espèce
    :

    castaneicollis

Descripteur

Salvadori, 1888

Biométrie
  • Taille
    : 33 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 550 à 1200 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez la race nominale castaneicollis, le bec est rouge, les iris sont bruns. Les pattes sont rouge rosâtre. Les sexes sont identiques mais la femelle est plus petite et ne possède virtuellement aucun éperon alors que son partenaire en présente deux. Chez les adultes, le front, les lores et les sourcils sont noirâtres. Le capuchon, la nuque et les couvertures auriculaires affichent une teinte roux-gingembre, devenant plus blanche avec des taches grises sur la gorge. Le cou et la partie supérieure de la poitrine sont roux avec d'abondantes mouchetures gris foncé. Le bas de la poitrine et les flancs sont rayés de gris noirâtre, les bordures extérieures des plumes ayant des liserés châtain qui sont plus larges sur la poitrine et la partie haute des flancs. Le centre des parties inférieures est plus blanchâtre. Les parties supérieures sont gris-brun terne. Le croupion et les sus-caudales relativement uniformes contrastent fortement avec le manteau, les scapulaires et les couvertures qui sont fortement marqués de motifs noirs et blancs en forme de V et dont les plumes ont de larges bordures châtain. Les rémiges sont gris brunâtre.
Les juvéniles ressemblent aux adultes tout en étant plus ternes. Leur croupion et les sus-caudales sont finement barrés de chamois. Leur bec est d'un rouge moins éclatant.
Chez la race atrifrons, les individus sont moins marqués. Les bordures châtain sur les parties supérieures sont moins proéminentes. Les stries sur les parties inférieures sont moins visibles et le bas-ventre est chamois-uni sans ornements. Le mâle et la femelle sont plus petits que ceux de la race nominale.
Le francolin à cou roux ne peut être confondu avec aucun de ses congénères vivant dans la même région. Le francolin d'Erckel est plus nordique. Le francolin d'Harwood est plus petit, a une peau orbitale rouge assez développée et ne possède pas de front noir. Le Francolin montagnard ne fréquente pas les habitats forestiers. Il présente un bec jaunâtre, des pattes et des ailes d'un rouge éclatant qui sont bien visibles en vol.

Indications subspécifiques 4 Sous-espèces

  • Pternistis castaneicollis ogoensis (n Somalia)
  • Pternistis castaneicollis castaneicollis (wc to e Ethiopia)
  • Pternistis castaneicollis kaffanus (sw Ethiopia)
  • Pternistis castaneicollis atrifrons (s Ethiopia)

Noms étrangers

  • Chestnut-naped Francolin,
  • Francolín Cuellicastaño,
  • Francolim-de-nuca-castanha,
  • Braunnackenfrankolin,
  • Roestkopfrankolijn,
  • Francolino nucacastana,
  • Rostkindad frankolin,
  • Kastanjefrankolin,
  • frankolínec hnedotylový,
  • frankolín rezavokrký,
  • Etiopisk Bjergfrankolin,
  • ruskoniskafrankoliini,
  • francolí de coll castany,
  • szponiastonóg etiopski,
  • Каштановозатылочный турач,
  • チャエリシャコ,
  • 栗枕鹧鸪,
  • 紅頸鷓鴣,

Voix chant et cris

Francolin à cou roux
adulte

Le cri d'avertissement semble très variable. La plupart du temps, il s'agit d'un "kawar-kawar" puissant et strident accompagné de quelques "kek kek kek" rudes. Ces vocalisations sont souvent émises de concert par les deux membres du couple.

Habitat

Les francolins à cou roux fréquentent les fourrés et les arbustes que l'on trouve dans les clairières et aux lisières des forêts de montagne. Au dessus de la ligne des arbres, on peut les observer dans les landes qui sont recouvertes de petits arbrisseaux rabougris et épars. L'habitat de ces oiseaux est situé entre 2500 et 4000 mètres, mais leur densité est généralement plus importante entre 3100 et 3500 mètres. En Somalie, les francolins à cou roux occupent les forêts arides de genévriers entre 1200 et 2250 mètres.

Comportement traits de caractère

Les francolins à cou roux vivent habituellement en couple ou en petits groupes familiaux dans les sous-bois. On peut également les observer au bord des routes, le long des chemins forestiers et dans les clairières qui bénéficient d'un bon tapis d'herbe. Ils ne sont pas particulièrement timides et dans les parcs nationaux ils sont même remarquablement confiants et sociables. Ces oiseaux sont actifs pendant toute la journée, sauf durant la saison sèche où le plus gros de l'activité est concentrée le matin et en soirée. Pendant la nuit, ils se reposent dans les arbres ou dans les arbrisseaux des landes. Par temps de pluie, ils éprouvent de la répugnance à descendre à terre dans les sous-bois humides et ils restent perchés jusqu'à parfois midi ou tard dans la matinée. S'ils sont dérangés pendant qu'ils se nourrissent, ils se dépêchent de courir jusqu'au couvert en empruntant de préférence un chemin qui monte. Même quand ils ont en danger, les francolins à cou roux rechignent à s'envoler, ils préfèrent avoir recours aux arbres qui constituent d'excellents abris contre les prédateurs. Les individus qui habitent dans les landes où les arbustes sont très épars consentent plus volontiers à voler. Quand ils sont à l'intérieur de forêts épaisses, ces oiseaux font entendre leurs cris au petit matin et en soirée.

Alimentation mode et régime

Dans son livre sur les faisans et sur les perdrix, Steve Madge ne fournit absolument aucun renseignement sur l'alimentation de cette espèce. Il est toutefois probable que, comme la plupart des francolins africains, ce gallinacé possède un régime mixte composé à la fois de végétaux et d'insectes.

Reproduction nidification

Les francolins à cou roux sont probablement des oiseaux monogames. Le nid est un simple grattage effectué sous un buisson ou à l'intérieur d'un sous-bois. La ponte comprend 5 ou 6 œufs de couleur crème. Elle se déroule à divers moments de l'année, généralement aux mois les plus secs. En Ethiopie, la nidification est très active entre les mois d'octobre et mars. En Somalie, elle à lieu à la fin mai et dans les derniers jours du mois de décembre. Aucune information en ce qui concerne l'incubation et le soin parental.

Distribution

Cette espèce habite l'extrême est du continent, pas très loin de la corne de l'Afrique. Son aire de distribution s'étend du nord-ouest de la Somalie jusqu'aux régions montagneuses de l'Ethiopie, au sud et à l'est de la vallée du Rift. Elle se poursuit légèrement vers l'ouest aux alentours du bassin de la rivière Omo ainsi que de la province de Kaffa dont la capitale est Jimma. Elle déborde sans doute sur le nord du Kenya dans la région frontalière de Moyale. Le francolin à cou roux est généralement divisé en 2 sous espèces : F.c. castaneicollis (ensemble de l'aire de répartition) - F.c. atrifrons (province méridionale de Sidamo dans le sud de l'Ethiopie et sans doute extrême-nord du Kenya). Les races bottegi, gofanus, ogoensis et kaffanus ne sont pas valides et sont habituellement intégrées dans la race nominale.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Cette espèce est commune dans les monts Bale et Arussi du sud de l'Ethiopie. Elle est moins courante dans l'ouest et en Somalie. Classée par l'IUCN comme de préoccupation mineure.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 28/12/2010 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net