Gallicolombe érythroptère

Alopecoenas erythropterus - Polynesian Ground Dove

Systématique
  • Ordre
    :

    Columbiformes

  • Famille
    :

    Columbidés

  • Genre
    :

    Alopecoenas

  • Espèce
    :

    erythropterus

Descripteur

Gmelin, JF, 1789

Biométrie
  • Taille
    : 25 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Chez le mâle adulte, le dessus de la tête, du front jusqu'au milieu du capuchon, le sourcil jusqu'à l'arrière des joues, les lores et une fine ligne en dessous de l'œil sont blancs. L'arrière du capuchon et la nuque ainsi que les couvertures auriculaires jusqu'à l'arrière du cou sont gris foncé. L'arrière du cou, le haut du manteau, les scapulaires, les petites et les moyennes couvertures ont une belle couleur bordeaux avec un lustre pourpre sur de nombreuses plumes. Le bas du manteau expose un brun très foncé avec une nuque olive qui forme un triangle entre les ailes. Les grandes couvertures, les primaires les secondaires et les tertiaires sont brun sombre, les primaires ayant de fines bordures pâles. Les parties supérieures (dos et ailes) sont noir brunâtre. Le dessus de la queue est noir, excepté les rectrices externes qui ont une vague terminaison pâle. Le menton, la gorge et la poitrine forment un ensemble blanc contrastant fortement avec le noir de l'abdomen. Le dessous de la queue et des ailes sont noirs. Le bec et les pieds sont noirâtres.
Chez la femelle, le front gris-brun se fond dans le brun foncé de la calotte et de la nuque. Le sourcil est chamois terne mais il est plus gris derrière l'œil. Les oreillons sont gris-brun foncé. Le manteau, les ailes et les scapulaires sont brun-olive.
Les parties inférieures sont considérablement modifiées par rapport à celles du mâle : couvertures alaires et rémiges d'un brun plus chaud, petites couvertures avec une nuance violette, primaires bordées de chamois.
La queue a une base grise et une vague terminaison brun pâle. Le menton et la gorge sont jaunâtres plongeant dans le chamois orangé de la poitrine. L'abdomen est brun foncé. Le dessous de la queue est noir, celui des ailes châtain foncé. Le bec et les pattes sont noirâtres. Chez les juvéniles, le capuchon est tacheté de châtain, le dessous est brun terne. Certaines plumes ont des bordures brun-roux. Les parties blanches des plumes sont infusées de chamois et de gris.

Indications subspécifiques 2 sous-espèces

  • Alopecoenas erythropterus erythropterus (n, s Tuamotu Islands)
  • Alopecoenas erythropterus albicollis (c Tuamotu Islands)

Noms étrangers

  • Polynesian Ground Dove,
  • Paloma-perdiz de Tuamotu,
  • Tahititaube,
  • tahiti csillagosgalamb,
  • Tahitiaanse Patrijsduif,
  • Tortorina di Polinesia,
  • Tuamotumarkduva,
  • Tuamotujorddue,
  • holubček bieloprsý,
  • holub tahitský,
  • Tuamotupurpurdue,
  • tuamotunpyykyyhky,
  • colom de les illes Tuamotu,
  • wyspiarek polinezyjski,
  • Краснокрылый куриный голубь,
  • ソシエテマミムナジロバト,
  • 白领鸡鸠,
  • 白領雞鳩,

Voix chant et cris

Le chant de cet oiseau est rude et bas. Le cri d'avertissement est un "coo" simple, rude et roulant qui dure une demi seconde.

Habitat

Dans les îles de la Société, cet oiseau vivait autrefois dans les îles montagneuses et volcaniques qui étaient désertées par les humains. Ils fréquentaient les atolls qui n'étaient pas encore peuplés par les chats introduits et par les rats.
À présent, on peut les trouver dans les forêts qui ont un sous-bois bien fourni composé de gros buissons, de fougères et de hautes herbes. On peut également les apercevoir dans les buissons moins épais et dans les parcelles de pandanus qui ont un sous-bois clairsemé.

Comportement traits de caractère

Les Gallicolombes erythroptères sont décrits comme des oiseaux terrestres cherchant à se dissimuler et jaillissant des broussailles à la manière des perdrix ou des cailles, les ailes battantes produisant des vrombissements bruyants.
Ces oiseaux grattent souvent le sol à la recherche de nourriture pour trouver des graines. Néanmoins, ils grimpent aussi dans les arbres et dans les arbustes pour attraper les glands de portalicus, les feuilles des euphorbias et les graines de digitarias.

Alimentationmode et régime

Les Gallicolombes erythroptères sont des oiseaux végétariens.
Les observateurs ont réussi à dresser la liste des produits qu'elles ingèrent (voir rubrique des comportements).
On ne sait pas si le menu varie en fonction des saisons.

Reproduction nidification

Peu d'informations sont fournies sur la reproduction. David Gibbs qui a rédigé le livre le plus important et entrepris les recherches les plus poussées sur les pigeons et les colombins en général ne donne aucun renseignement sur la période des nids à Tuamotu. D'après Wikipédia, des jeunes pigeonneaux ont été aperçus en janvier et en avril.

Distribution

Les Gallicolombes érythroptères sont endémiques de l'Archipel de Tuamotu. Cette espèce insulaire est officiellement divisée en trois races dont voici le nom et la répartition:
G. E. erythroptera, race nominale (Tahiti, Moorea, Ringeroa, Vanavanea).
G. E. albicollis, (Hao, Hili et probablement Tahanea).
G. E. sans-nom, (Arakita, Fakorova, Tuamotu).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Gallicolombes erythroptères sont critiquement en danger. D'après Wikipédia les effectifs s'élèvent désormais entre 12 et 120 oiseaux. Même avant l'arrivée des européens, cette espèce était déjà menacée d'extinction dans de nombreuses îles. L'introduction de mammifères et de rats a accéléré le processus de disparition.
Un programme de reproduction doit être mis en place pour que les oiseaux captifs soient sauvegardés et remis dans la nature.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Gallicolombe érythroptèreFiche créée le 01/05/2019 par
publiée le - modifiée le 2019-05-02 13:36:25 © 1996-2019 Oiseaux.net