Galloperdrix de Ceylan

Galloperdix bicalcarata - Sri Lanka Spurfowl

Systématique
  • Ordre
    :

    Galliformes

  • Famille
    :

    Phasianidés

  • Genre
    :

    Galloperdix

  • Espèce
    :

    bicalcarata

Descripteur

Forster, JR, 1781

Biométrie
  • Taille
    : 36 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 200 à 368 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le bec, la peau nue autour des yeux et les pattes sont rouges, un peu plus pâles chez la femelle. Les iris sont brun-jaune à brun-rouge. Les tarses du mâle portent deux ou trois éperons saillants, ceux de la femelle, un seul, parfois deux. La queue est relativement large et ridée. Les plumes de l'avant du capuchon sont lisses et ne forment pas de huppe. Les sexes sont différents.
Chez l'adulte mâle, la tête et le cou sont noirs, avec d'intenses marques blanches en forme de stries. La gorge et les côtés de la tête sont blancs avec des stries noires. La poitrine et les flancs affichent une teinte noire avec de multiples taches et stries blanches. Le centre du ventre est entièrement blanc. La zone anale est noirâtre ponctuée de blanc. Les parties supérieures, y compris les ailes sont noirs et châtain avec des stries et des points blancs. Le croupion et les couvertures sus-caudales châtain sont vermiculés de noir. La queue et la pointe terminale des rectrices sont également noires. Chez la femelle adulte, la tête et le cou sont brun foncé, plus clair sur les joues et plus foncé sur le capuchon, le tout contrastant harmonieusement avec la gorge blanchâtre. Le reste du plumage affiche un couleur châtain-brun terne, faiblement vermiculé de noir, exceptée la poitrine qui est finement écaillée.
Les juvéniles ressemblent aux adultes du sexe correspondant. Toutefois, les jeunes mâles ont des taches blanches moins nombreuses mais relativement plus larges que celles des adultes.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Sri Lanka Spurfowl,
  • Faisancillo de Ceilán,
  • Perdiz-cingalesa,
  • Ceylonspornhuhn,
  • Ceylondwergfazant,
  • Gallopernice di Sri Lanka,
  • Ceylonsporrhöna,
  • Dråpesporehøne,
  • bažantík perlavý,
  • kur dvouostruhý,
  • Sri Lanka-sporehøne,
  • srilankanpyyfasaani,
  • perdiu d'esperons de Sri Lanka,
  • kuropatwiak cejloński,
  • Белогорлая шпорцевая куропатка,
  • セイロンケヅメシャコ,
  • 斯里兰卡鸡鹑,
  • 斯里蘭卡雞鶉,

Voix chant et cris

Le mâle a un cri sonnant, composé par une série de trois notes montantes, chacune étant elle-même formée de trois syllabes : 'Yuhuhu Yuhuhu Yuhuhu Yuhuhu Yuhuhiiyu'. La dernière note est à la même hauteur que la première. Ce cri est émis périodiquement le matin et il entraîne la réponse de certains mâles du voisinage.

Habitat

Les galloperdrix de Ceylan fréquentent les forêts pluviales situées dans les zones humides du sud de l'île. Mais elles n'y sont pas confinées et elles peuvent s'installer occasionnellement dans des contrées plus arides. Cependant, de manière générale, elles habitent les forêts primaires de grands arbres qui n'ont pas subi de perturbations, à la fois dans les plaines et dans les paysages de collines jusqu'à 2 000 mètres. Cet oiseau est endémique du Sri Lanka où il stationne principalement dans les provinces du sud. Néanmoins, on le trouve aussi sur la côte nord, aux environs de Trincomalee.

Comportement traits de caractère

On la trouve toujours en couples ou en petits groupes familiaux. Comme la plupart de ses congénères, elle est extrêmement discrète et souvent sa présence n'est trahie que par l'émission de son cri distinctif. Quand elle est dérangée, elle prend la fuite à pied, ne prenant son envol que lorsqu'elle se sent véritablement en danger. Et encore le fait-elle sur une courte distance, préférant atterrir dès qu'elle retrouve le couvert. Elle marche à grandes enjambées, mais elle est capable de courir à vive allure si le besoin s'en fait sentir.

Alimentation mode et régime

La galloperdrix de Ceylan gratte la litière de feuilles pour rechercher sa nourriture. Son régime mixte et varié comprend une grande variété de graines et de baies ainsi que des insectes.

Reproduction nidification

Cet oiseau est probablement monogame. Le nid est une dépression peu profonde creusée à terre et dissimulée sous un roche ou une quelconque couverture végétale. La ponte comprend habituellement deux oeufs, mais elle peut en contenir jusqu'à cinq. Ces derniers sont crème ou chamois et ressemblent assez aux oeufs des volailles des villages avoisinants, bien qu'ils soient légèrement plus petits. La durée d'incubation n'est pas connue. La saison de nidification intervient durant la mousson, de novembre à mars et, après une pause, elle reprend parfois de juillet à septembre.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 13/07/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net