Garrulaxe à queue rousse

Pterorhinus gularis - Rufous-vented Laughingthrush

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Léiothrichidés

  • Genre
    :

    Pterorhinus

  • Espèce
    :

    gularis

Descripteur

McClelland, 1840

Biométrie
  • Taille
    : 26 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Cet oiseau de taille moyenne et aux mœurs dissimulatrices présente une calotte et des flancs gris ainsi que du brun-roux sur les parties supérieures et sur les cuisses. Il a un masque noir, un dessous jaune-primevère de la gorge jusqu'au ventre. Chez le mâle, le capuchon olive terne est nuancé de gris, couleur qui se développe jusqu'aux côtés du cou et jusqu'au milieu des flancs où elle devient plus pâle et se fond abruptement dans le châtain terne des parties supérieures et des ailes. La queue a des rectrices centrales ardoisées et des rectrices extérieures roux brillant.
Le masque facial noir démarre des lores, englobe le sourcil en arrière de l'œil, se poursuit sur les joues et va jusqu'aux couvertures auriculaires. Il y a une tache noire entre les mandibules. Le reste du menton, la gorge, la sous-moustache et la partie basse des oreillons jusqu'à la moitié de la poitrine et du ventre sont jaune-primevère. La partie basse des flancs et la zone anale sont roux-fauve.
Les iris varient du brun rougeâtre au roux brillant. La peau orbitale et la tache triangulaire en arrière de l'oeil sont ocre-jaune ou ardoise foncé, sans qu'on puisse expliquer la différence. Le bec est noir-ardoise ou noir-corne avec une base plus pâle. Les pattes varient de l'ocre-jaune au jaune-rougeâtre brillant. Les sexes sont identiques.
Les jeunes sont initialement plus roux-brillant dans l'ensemble que les adultes. La calotte brune est bordée de roux. Les côtés de la poitrine sont généralement teintés de couleur rouille.
Les garrulaxes à queue rousse sont généralement confondus avec les garulaxes de Delessert avec lesquels ils étaient autrefois conspécifiques. On peut toutefois les identifier grâce à leurs magnifiques rectrices rousses quand on les voit d'en dessous.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Rufous-vented Laughingthrush,
  • Charlatán culirrufo,
  • Roststeißhäherling,
  • Roestbruinstaartlijstergaai,
  • Garrulo sghignazzante culorossiccio,
  • Gulbröstad fnittertrast,
  • Gulbrystlattertrost,
  • timáliovec žltobradý,
  • sojkovec rezavořitý,
  • Gulbrystet Skadedrossel,
  • keltakurkkunauruli,
  • xerraire pitgroc,
  • sójkowiec rdzawobrzuchy,
  • シリアカガビチョウ,
  • 栗臀噪鹛,
  • 紅臀噪鶥,

Voix chant et cris

Lorsqu'ils sont en bandes, ces garrulaxes émettent des grincements rudes qui sont entrecoupés de phrases discordantes, nasales et sifflantes. Le chant est une sorte de carillon ou de sonnerie très douce qui comprend des notes montantes et descendantes : "fwééuuuu".
On peut aussi entendre des sons plus élastiques, plus longs, et plus montants sur la fin : "fwééùùuuéééé". Parfois, les bandes produisent aussi des notes veloutées, bavardes et querelleuses qui portent à faible distance.

Habitat

Les garrulaxes à queue rousse fréquentent les forêts à larges feuilles permanentes. On les trouve aussi dans les parcelles en cours de régénération, dans les broussailles et parfois dans les bambous. Dans le nord-est de l'Inde ces oiseaux vivent de 90 à 1 220 mètres d'altitude. Au Bhoutan, ils peuvent grimper jusqu'à 1 300 mètres. Dans le reste du sud-est de l'Asie, on les trouve de 300 à 1 220 mètres.

Comportement traits de caractère

Les Garrulaxes à queue rousse vivent en bandes très bruyantes de 6 à 15 indidividus. Parfois, on peut les trouver dans des grands rassemblements de 40 ou 50 oiseaux, souvent en association avec d'autres espèces de garrulaxes de la sous-famille des leiothrichinés.
Les garrulaxes à queue rousse recherchent surtout leur nourriture à terre, mais il leur arrive de grimper occasionnellement à faible hauteur dans les petits arbres qui forment les sous-bois. Ces oiseaux ont un comportement très timide, très dissimulateur et il est vraiment assez difficile de les repérer. Ils sont considérés comme sédentaires.

Alimentationmode et régime

Les garrulaxes à queue rousse se nourrissent principalement d'insectes mais ils consomment aussi des graines et des baies.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule d'avril à juillet.
D'après les rapports, le nid est une construction volumineuse mais peu profonde qui forme une coupe assez inconfortable. Il est bâti avec des plantes grimpantes, des brindilles, des vrilles et des racines. Il est garni et renforcé avec des bouts de fougères noires et des racines de mousse. Il est placé entre 1 et 6 mètres au-dessus du sol dans un buisson ou dans un jeune arbre.
La ponte contient 2 ou 3 œufs dont la couleur varie du blanc au bleu très pâle ou au bleu-vert clair. On ne possède pas d'autres informations, la durée d'incubation et le soin parental sont inconnus pour l'instant.

Distribution

Les garrulaxes à queue rousse sont originaires du sud-est de l'Asie, à cheval sur l'est du sous-continent indien et une partie assez restreinte de l'Indochine. Leur aire de distribution couvre le sud-est du Bhoutan, les collines du nord-est de l'Inde et du nord du Myanmar. On peut aussi les observer dans le nord et le centre du Laos ainsi que dans le nord du Vietnam (Nord-Annam).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, cette espèce n'est pas globalement menacée. A la lisière ouest de son aire, c'est à dire au Bhoutan, elle est rare. Dans les états du nord-est de l'Inde, son statut n'est pas bien défini, même si en Assam elle n'est pas rare. Dans une réserve de l'Arunachal Pradesh, elle est localement commune. Elle est généralement locale dans le sud-est de l'Asie. Elle est désormais éteinte au Bangladesh.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Garrulaxe à queue rousseFiche créée le 10/12/2013 par
publiée le - modifiée le 2013-12-29 10:36:03 © 1996-2019 Oiseaux.net