Garrulaxe barré

Trochalopteron lineatum - Streaked Laughingthrush

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Léiothrichidés

  • Genre
    :

    Trochalopteron

  • Espèce
    :

    lineatum

Descripteur

Vigors, 1831

Biométrie
  • Taille
    : 20 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 35 à 46 g
Distribution

Distribution

Description identification

Garrulaxe barré
adulte

Ce petit garrulaxe est surtout remarqué pour ses stries brunes et grises ainsi que pour ses oreillons roux terne . Chez les oiseaux de la race nominale, le capuchon, le côté du cou et le manteau ont des stries brun-roux et grises qui se transforment en roux-brun terne avec de longs traits blanchâtres sur les scapulaires et sur le dos. Le croupion affiche une teinte gris-roux pâle.
Les ailes et la queue sont gris-brun clair avec une nuance roussâtre. Les ailes ont un miroir roussâtre bien visible. La queue a des pointes sombres bordées de noir. Les couvertures auriculaires présentent une couleur roux fade. La face est striée de roux terne et de gris. Les parties inférieures, du menton jusqu'aux sous-caudales sont identiques mais avec des sties longitudinales chamoisées. Les flancs, les cuisses et la zone anale tranchent par leur teinte olive brunâtre nuancée d'ocre foncé.
Les iris sont brun rougeâtre, le bec brun sombre. Les pattes sont brun-chair ou brun-corne clair. Les sexes sont semblables.
Les juvéniles ont des couleur plus chaleureuses et sont moins distinctement striés que les adultes.
Les différentes races n'ont pas de différences très marquées. Leur plumage se distingue par des changements de nuance. Setafer est plus chaleureuse, belkevitchi est plus pâle, gilgit a des couleurs plus froides que la précédente et schachdarensis est de toute la plus claire.

Indications subspécifiques 5 sous-espèces

  • Trochalopteron lineatum lineatum (nw Himalayas)
  • Trochalopteron lineatum bilkevitchi (s Tajikistan, Afghanistan and w Pakistan)
  • Trochalopteron lineatum schachdarense (se Uzbekistan to se Tajikistan)
  • Trochalopteron lineatum gilgit (ne Afghanistan and n Pakistan)
  • Trochalopteron lineatum setafer (c Himalayas)

Noms étrangers

  • Streaked Laughingthrush,
  • Charlatán barrado,
  • Borstenhäherling,
  • Borstellijstergaai,
  • Garrulo sghignazzante lineato,
  • Västlig fnittertrast,
  • Brunørelattertrost,
  • timáliovec pásikavý,
  • sojkovec pospolitý,
  • Himalayaskadedrossel,
  • pikkunaurutimali,
  • xerraire de galtes carbassa,
  • krasnosójkowiec paskowy,
  • svītrainais vāvulis,
  • Полосатая тимелия,
  • ムナフガビチョウ,
  • 细纹噪鹛,
  • 細紋噪鶥,

Voix chant et cris

Les différents membres du groupe se livrent à une incessante conversation composée de notes perçantes et querelleuses tels que "chit-chit-chitrr, chicker-chiker, witty-kitty cree". Le cri le plus fréquemment délivré vient d'un perchoir assez élevé et forme une sorte de sifflement clair et puissant : "p'ty- weer" ou "titty-titty we are". Le cri d'alarme est un "twee-twee-twee" plaintif et inoubliable. Les chants émis pendant la saison de nidification sont délivrés à partir d'une branche élevée ; ce sont des "trit-tiou" ou des "ju-wi-ye".
On peut aussi entendre des sifflements descendants et plaintifs constitués de 3 notes "pee-pi-pi". Ils sont du même timbre que ceux de nombreux zostérops. Les garrulaxes barrés sont principalement vocaux de mars à septembre.

Habitat

Garrulaxe barré
adulte

Les garrulaxes barrés fréquentent les broussailles et les arbustes tels que les noisetiers de sorcière, les spirées de Lindley, les dodonées visqueuses et les saules nains. On les trouve sur les pentes des collines et sur les versants des ravins. Ils apprécient également les berbéris et les rosiers, les frêles arbustes et les buissons qui sont situés dans des milieux ouverts, à la lisière des forêts ou à proximité des habitations, en bordure des champs, dans les jardins ou sur les terres cultivées que longent des murs de pierres. On peut aussi les apercevoir dans les parcelles de genévriers et dans les boisements de pins chigolza. Au Balouchistan, ils occupent les forêts de broussailles.
Ces oiseaux vivent entre 1 400 et 3 900 mètres d'altitude, mais plus particulièrement entre 1 800 et 3 000 mètres. En cas de rude saison hivernale, ils peuvent descendre aussi bas que 600 mètres.

Comportement traits de caractère

Les garrulaxes barrés vivent en couples ou en petits groupes de 3 à 6 individus dont la taille varie selon les saisons. La plupart du temps ils restent à terre. Dans l'ouest de l'Himalaya, ils sont considérés comme des oiseaux de jardin, ils passent une grande partie de leur temps dans les villes et dans les villages.
Ils se nourrissent dans les milieux ouverts mais ils recherchent aussi leur pitance dans les buissons denses, faisant du battage dans les enchevêtrements d'herbe, sautillant et se glissant entre les fougères terrestres comme des accenteurs. Ils jettent leurs ailes avec force, agitent la queue d'un côté à l'autre. Ils marquent une certaine répugnance à s'envoler.
Quand ils sont dérangés, ils décollent et couvrent une faible distance dans le sens de la pente descendante puis ils trouvent refuge dans le couvert. Les garrulaxes barrés sont capables de voler de branche en branche mais, contrairement aux autres espèces du genre, ils ne vont jamais très haut. Ils se laissent volontiers tomber à terre et vont précipitamment jusqu'au prochain buisson, hésitant entre le sautillement et le vol. Quand ils sont éloignés des habitations, ils rodent en se cachant.
Ces garrulaxes sont sédentaires, mais il peut y avoir des mouvements altitudinaux liés au mauvais temps.

Alimentationmode et régime

Les garrulaxes barrés consomment surtout des insectes tels que les papillons nocturnes et les chenilles de lépidoptères. Ils consomment aussi les petites mouches, des fourmis et des araignées. Les baies, les fruits et les graines font aussi partie du menu. En plus, ils ingurgitent des miettes de pain qu'ils trouvent près des lieux habités ou des campements.

Reproduction nidification

Les garrulaxes barrés nichent de mars à octobre. Durant cette période, ils mènent à terme plusieurs couvées. Le nid est décrit comme une construction volumineuse et lâche formant une coupe profonde et peu soignée. Il est bâti avec des herbes grossières,des fines tiges de plantes, des feuilles mortes, de l'écorce, des plantes grimpantes, des brindilles, des fougères et de la mousse. Il est garni avec des racines, des herbes, des aiguilles de pin et du crin animal.
L'édifice est placé dans un buisson, sur la branche basse d'un arbre, dans un arbre dont on a taillé la cime, dans des herbes hautes ou à l'intérieur d'une berge proche d'une prairie. Les garrulaxes barrés nichent rarement dans un chèvrefeuille ou une véranda de maison. Leur nid est généralement situé entre 2 et 4 mètres au-dessus du sol
La ponte comprend 2 à 4 œufs, de couleur bleu verdâtre ou bleu clair pur. L'incubation est assurée par les 2 parents pendant une période intérminée. La durée du séjour des poussins au nid n'est pas connue. Les nids sont souvent parasités par les coucous jacobins ou par les coucous éperviers ainsi que par les coucous indiens (Cuculus micropterus).

Distribution

Les garrulaxes barrés sont originaires du centre du continent asiatique. Leur aire de distribution s'étend d'ouest en est dans les régions qui vont des anciennes républiques soviétiques d'Asie Centrale jusqu'au Bengale Occidental et au Tibet. Il y a officiellement 5 sous-espèces dont voici la liste : S. l. schachdarensis (sud-est de l'Afghanistan jusqu'au sud-est du Tadjikistan) - S. l. bilkevitchi (sud-ouest du Tadjikistan et Ouzbekistan voisin, est de l'Afghanistan, ouest du Pakistan) - S. l. gilgit (nord du Pakistan et nord de l'Afghanistan) - S. l. lineata, la race nominale (nord-est du Pakistan, nord de l'inde (Uttaranchal Pradesh) - S. l. setafer (Népal jusqu'au Sikkim et au Bengale, sud de la Chine (Xizang)).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook, cette espèce n'est pas globalement menacée. Dans l'ouest de l'Himalaya, elle est considérée comme la plus commune de toutes les espèces de garrulaxes.
Elle est abondante ou répandue au Pakistan, surtout dans la province du nord-ouest. Elle est présente dans de nombreuses zones protégées au Népal et en Inde (Uttaranchal et Himachal Pradesh). On la trouve assez couramment dans les paysages de terrasses. Dans son petit territoire de Chine, elle est estimée comme commune.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Garrulaxe barréFiche créée le 03/03/2014 par
publiée le - modifiée le 2014-03-23 16:48:20 © 1996-2019 Oiseaux.net