Garrulaxe chauve

Garrulax calvus - Bare-headed Laughingthrush

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Léiothrichidés

  • Genre
    :

    Garrulax

  • Espèce
    :

    calvus

Descripteur

Sharpe, 1888

Biométrie
  • Taille
    : 26 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Le garrulaxe chauve présente un plumage presque entièrement noir. En cela, il est très semblable au garrulaxe noir (Melanocochla lugubris) dont il était il y encore peu de temps considéré comme congénère. Cependant, il s"en distingue par sa livrée nuancée de brun et par son sommet du crâne nu qui varie du brunâtre au jaunâtre. D'autre part son bec est rouge, ses ailes et sa queue paraissent légèrement plus brefs.
Chez les adultes, la tête, comprenant la sous-moustache, la zone comprise entre les mandibules, les lores, le contour des yeux et généralement la totalité du capuchon, est dépourvue de plumes et colorée de brunâtre, de jaune verdâtre ou de jaune. La base du bec et le front sont plus jaune pur, la région de la sous-moustache est imprégnée d'un teinte gris-bleu pâle.
La totalité du reste du plumage est brun terne uni avec une légère nuance grise. Les filets intérieurs des rémiges et les rectrices sont un peu plus foncés. Les iris sont châtain sombre, le bec est vermillon ou écarlate avec une pointe parfois plus pâle. Les pattes sont brun-olive, les semelles sont jaunes.
Le mâle et la femelle sont identiques. Les juvéniles ont le capuchon emplumé jusqu'à la base du bec.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Bare-headed Laughingthrush,
  • Charlatán calvo,
  • Kahlkopfhäherling,
  • Kaalkoplijstergaai,
  • Nakenhuvad fnittertrast,
  • Barhodelattertrost,
  • timáliovec plešatý,
  • Nøgenhovedet Skadedrossel,
  • xerraire calb,
  • czarnotymal łysy,
  • Poksai hitam,
  • ハゲガビチョウ,
  • 裸头噪鹛,
  • 紋頭噪鶥,

Voix chant et cris

Le chant est une série résonnante et profonde de "ooh" qui sont la plupart du temps délivrés sur le même ton : les "ooh-ooh-ooh-ooh-ooh-ooh-ooh" sont répétés après de courtes pauses. En duo, les "ooh" sont combinés avec des "yow-yow" ou des "woh-woh" puissants, ce qui donne aux séries de effets comiques tels que "ooh, yow-yow, ooh, yow-yow ooh, yow-yow...". Un autre cri d'accompagnement, provenant de femelles, peut être un "weeah" bas, rude et miaulant. On obtient alors la combinaison suivante : "ooh-yow-yow ooh-yow-yow... weeah-weeah...". Dans les bandes, un simple bêlement sert de cri de contact. D'un point de vue vocal, le garrulaxe chauve a un répertoire qui ressemble beaucoup à celui du garrulaxe noir.

Habitat

Les garrulaxes chauves fréquentent les forêts composées d'arbres à larges feuilles permanentes. On les trouve également dans les boisements secondaires et dans ceux qui ont subi d'importantes transformations. Ces oiseaux vivent à des altitudes qui varient de 800 à 1 800 mètres.

Comportement traits de caractère

Les garrulaxes chauves vivent en solitaire ou en petites bandes, souvent en association avec d'autres espèces. On les trouve principalement à l'étage inférieur et moyen des arbres. Ces oiseaux rampent le long du tronc des arbres de façon assez léthargique, ils recherchent leur nourriture dans les colones verticales de végétation formées par les plantes grimpantes denses. Pour cela, ils ont une technique particulière qui consiste à se laisser tomber en chute libre dans les vrilles et à les saisir occasionnellement avec leurs pattes. Ils se penchent également la tête à l'envers à la façon des mésanges. Ils glanent les fourmis dans les massifs de bambou.
Les garrulaxes chauves sont sédentaires.

Alimentationmode et régime

Les garrulaxes chauves ont un régime insectivore, ils consomment des des criquets de la famille des orthoptères, des cigales et d'autres catégories d'insectes.

Reproduction nidification

Les garrulaxes chauves sont territoriaux pendant la période de nidification. Cette dernière n'est pas établie avec précision. On sait simplement que les oisillons sont visibles en octobre et peut-être aussi en août. Il n'y a pas d'autres informations supplémentaires.

Distribution

Les garrulaxes chauves sont endémiques de la partie malaisienne de l'île de Bornéo. Ils sont sans doute présents aussi à Brunei et à Sabah. Leur aire de distribution est assez restreinte (moins de 40 000 kilomètres carrés) mais déborde vraisemblablement sur l'extrême nord de Kalimantan, la partie indonésienne de l'île. L'espèce est considérée comme monotypique. Il y a peu de temps encore, elle était classée comme une sous-espèce du garrulaxe noir (Garrulax lugubris).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, cette espèce n'est pas globalement menacée. Elle est simplement restreinte aux montagnes du nord de Bornéo. Elle est locale ou rare sur le mont Kinabalu et très clairsemée dans les monts Kelabit. Par contre, on a toutes les chances de l'apercevoir sur le mont Dulit où elle est commune.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Garrulaxe chauveFiche créée le 01/12/2013 par
publiée le - modifiée le 2013-12-04 12:44:09 © 1996-2019 Oiseaux.net