Garrulaxe de Steere

Liocichla steerii - Steere's Liocichla

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Léiothrichidés

  • Genre
    :

    Liocichla

  • Espèce
    :

    steerii

Descripteur

Swinhoe, 1877

Biométrie
  • Taille
    : 19 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 32 g
Distribution

Distribution

Description identification

Garrulaxe de Steere
adulte plum. nuptial
Garrulaxe de Steere
adulte plum. nuptial

Ce petit garrulaxe au bec bref et au plumage gris et vert a une tache lorale jaune, un sourcil noir et une barre alaire rousse. Chez le mâle, le front est jaune-olive, le capuchon est ardoise foncé devenant noirâtre sur le côté au-dessus du sourcil. Le manteau est olive grisâtre mais les scapulaires sont plus brunes et plus chaudes et le croupion est plus gris. La queue est gris-olive chaleureux avec de larges marques subterminales gris-ardoise et des terminaisons blanches. Les rémiges sont bordées de jaune-olive avec des terminaisons noires et de fines pointes blanches. Les tertiaires sont roux brillant sur les filets extérieurs.
Les lores et l'avant des joues sont jaune brillant ou jaune-orange formant un trait facial remarquable sur le dessous de l'œil. On peut apercevoir en arrière des iris un sourcil jaune qui descend jusqu'au côté du cou. Les oreillons, l'arrière du cou et la sous-moustache sont olive brunâtre, la zone qui va des joues jusqu'au menton et à la mi-poitrine est gris ardoise. La poitrine et le ventre affichent une teinte jaune-olive contrastant avec le gris-ardoise du bas ventre et des cuisses. Les couvertures sous-caudales sont noires avec des pointes jaunes. Le dessous de la queue est olive jaunâtre.
Les iris sont brun sombre avec un anneau orbital bleu grisâtre. Le bec est brun noirâtre, les pattes couleur brun-chair. La femelle est assez semblable au mâle mais elle est un peu plus petite, avec une tache lorale moins marquée. Les juvéniles ne sont pas décrits.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Steere's Liocichla,
  • Charlatán de Steere,
  • Formosahäherling,
  • Steere's Timalia,
  • Liocicla di Steere,
  • Taiwanmesia,
  • Taiwanlattertrost,
  • minla olivová,
  • sojkovec tchajwanský,
  • Taiwanpragttimalie,
  • taiwaninmetsätimali,
  • xerraire de Steere,
  • krasnoliczek złotoskrzydły,
  • Тайваньская лиоцихла,
  • ヤブドリ,
  • 黄痣薮鹛,
  • 黃胸藪鶥〔黃痣藪鶥,藪鳥〕,

Voix chant et cris

Garrulaxe de Steere
adulte plum. nuptial

Il y a neuf types d'expressions vocales. Le cri territorial du mâle est un "tswi, ti-wùu" aigu et rapide qui est répété habituellement toutes les 5 à 8 secondes. La femelle lui répond par un chant plus lent et plus bourdonnant et le duo peut être retranscrit de la façon suivante : "hut dididu dzdzdzdz" ou "swiya-swiyu jrzz jrzz jrzz". Le chant du mâle a plus de variations régionales, avec souvent plus de syllabes.
Il y a deux sortes de cris d'alarme. Il y a aussi un cri de vol, un cri de fuite et un cri de détresse. On peut aussi entendre un cri de contact et un cri de sollicitation pour les jeunes. Un des cris d'alarme est une sorte de grincement bourdonnant qui a un volume et une longueur différents "djrrrrrrrr...djrr...djrrrr...djr..djr...djrrrrrrrrrr".

Habitat

Garrulaxe de Steere
adulte plum. nuptial

Les Ggarrulaxes de Steere fréquentent les forêts d'arbres à larges feuilles permanentes ainsi que les forêts mixtes de conifères et d'arbres sempervirents. On les trouve aussi à la lisière des zones boisées, dans les enchevêtrements de broussailles et dans les vergers, de 1 200 à 3 000 mètres d'altitude. Dans le nord de Taïwan, les limites de l'habitat se situent entre 830 et 2 780 mètres.

Comportement traits de caractère

Les garrulaxes de Steere recherchent leur nourriture dans la végétation basse, généralement en-dessous de 2 mètres sur des plantes dont la taille est inférieure à 4 mètres. Ils prospectent aussi sur le sol humide et ombragé. Ces oiseaux ne sont pas particulièrement timides. On les trouve habituellement en solitaire, en couples ou en petits groupes. Occasionnellement, ils joignent les grandes vagues d'oiseaux composées de multiples espèces.

Alimentationmode et régime

Les garulaxes de Steere se nourrissent principalement d'invertébrés, en particulier de sauterelles de la famille des orthoptères et de vers de terre. Ils consomment aussi des fruits, des baies et des graines. En hiver, ils dépendent plus nettement de la nourriture et des déchets alimentaires abandonnés par les touristes dans certains sites. Il leur arrive même de consommer les restes de congénères décédés.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule de la mi-mars à la mi août-septembre.
Le nid a la forme d'une coupe fabriquée avec des feuilles de bambou, de la mousse, de l'écorce, des racines et des feuilles mortes. Il est garni avec des fines herbes, des radicelles et des fibres végétales. Il est placé dans un buisson ou un petit arbre jusqu'à 5 mètres au-dessus du sol, la hauteur dépendant apparemment de la plus ou moins grande abondance d'herbes du type Miscanthus. La taille moyenne du territoire varie de zéro à six hectares.
La ponte comprend de 2 à 4 œufs, de couleur bleu laiteux pâle ou vert avec des taches brunes et des longues lignes entortillées sur la totalité de la coquille. il y a aussi des taches sous-jacentes gris violacé. L'incubation est assurée par les 2 parents pendant 16 jours, la femelle couve seule pendant la nuit. Les poussins sont réchauffés par les 2 adultes pendant 8 jours. Ils sont également nourris par ces 2 derniers. Le séjour des jeunes au nid dure environ 12 jours.

Distribution

Les garulaxes de Steere sont endémiques de l'île de Taïwan, au large des côtes de la Chine. En dépit de sa très grande parenté avec le garrulaxes de l'Omel, cette espèce est considérée désormais comme monotypique.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, bien qu'elle ait une aire de distribution assez restreinte, cette espèce n'est pas globalement menacée. Elle est fréquente à très commune sur l'ensemble de son terrtitoire montagnard. Présent dans le Yushan National Park, sa densité est de 1 à 83 /ha dans les forêts mixtes de conifères et de 2 à 18 /ha dans les parcelles d'épicéas, bien que ces dernières ne constituent pas leur habitat préféré.
Apparemment, ce garrulaxe bénéficie d'une très mauvaise réputation car c'est une véritable peste pour les champs de millet et pour les cultures de patates, de pêches et d'oranges.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Garrulaxe de SteereFiche créée le 17/12/2013 par
publiée le - modifiée le 2013-12-30 14:26:25 © 1996-2019 Oiseaux.net