Gorfou sauteur

Eudyptes chrysocome - Southern Rockhopper Penguin

Systématique
  • Ordre
    :

    Sphénisciformes

  • Famille
    :

    Sphéniscidés

  • Genre
    :

    Eudyptes

  • Espèce
    :

    chrysocome

Descripteur

Forster, JR, 1781

Biométrie
  • Taille
    : 62 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 2500 à 4500 g
Longévité

15 ans

Distribution

Distribution

Description de la famille

Les sphéniscidés sont des oiseaux marins aptères de l'hémisphère austral. Leurs ailes utilisées comme nageoires leurs permettent une évolution rapide dans l'eau pour chasser, se nourrir, ou fuir un prédateur.

Description identification

Le gorfou sauteur est l'un des manchots les plus remarquables. Son corps lourd, compact et profilé est bien protégé du froid par une épaisse couche de graisse sous la peau. Ses ailerons rigides et peu épais sont, comme le reste du corps, recouverts de plumes serrées imperméables. Les pattes courtes, sont situées très en arrière du corps pour assurer une meilleure propulsion dans l'eau. Les pieds palmés possèdent quatre orteils pourvus de longs ongles pointus qui lui servent à s'agripper aux rochers lors des visites à terre. Les mâles sont plus grands que les femelles Les adultes possèdent des sourcils jaunes, qui se finissent en longs panaches de plumes projetés de chaque côté de la tête. Le bec est rouge-orange avec un culmen légèrement plus clair. Leur plumage est noir sur le dos et blanc sur le ventre. Les juvéniles sont plus petits et possèdent des sourcils plus courts et d'un jaune moins vif. Les poussins sont recouverts d'un épais duvet gris-brun sur la tête et le dos, tandis que le ventre est blanc.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Eudyptes chrysocome chrysocome (Cape Horn to the Falkland Is.)
  • Eudyptes chrysocome filholi (Kerguelen Is.; Subantarctic islands of New Zealand)

Noms étrangers

  • Southern Rockhopper Penguin,
  • Pingüino Saltarrocas,
  • Pinguim-das-rochas,
  • Felsenpinguin,
  • aranytollú pingvin,
  • Rotspinguin,
  • Pinguino saltarocce,
  • Klipphopparpingvin,
  • Klippehopperpingvin,
  • tučniak skalný,
  • tučňák skalní,
  • Springpingvin,
  • kalliotöyhtöpingviini,
  • Geelkuifpikkewyn,
  • pingüí salta-roques meridional,
  • pingwin skalny,
  • Хохлатый пингвин,
  • イワトビペンギン,
  • 凤头黄眉企鹅,
  • 長冠企鵝,

Habitat

Le gorfou sauteur se rencontre en grand nombre autour des îles des régions subantarctiques, dont les îles Falkland, Tristan du Cuhna, Heard et de Nouvelle-Amsterdam. Les paysages de ces îles sont très variés mais le gorfou est autant à son aise parmi les touffes d'herbe ou la lave des îles nordiques que sur les rochers et la glace flottante que l'on rencontre plus au sud. Pendant une bonne partie de l'année, le gorfou reste en mer et ne revient à terre que pour se reposer, muer ou nicher. Etant donné qu'il est très important de maintenir constant sa température interne, il ne vit que dans les zones où la variation annuelle de la température de l'eau est faible. Quand le temps se gâte en hiver, le gorfou remonte vers le Nord.

Comportement traits de caractère

Le gorfou sauteur est bien adapté à la vie marine. Ses ailes sont devenues de puissants ailerons permettant la propulsion sous-marine, alors que les pattes et la queue servent de gouvernail. Habile nageur, il peut dépasser les 40 km/h et parvient souvent ainsi à échapper à des prédateurs comme le léopard de mer. Pour gagner la terre, le gorfou prend de la vitesse sous l'eau , puis jaillit des vagues avant d'atterrir sur les pattes. Il se déplace souvent à pieds joints, utilisant ses ongles pour se cramponner aux rochers le long de chemins bien marqués menant aux sites de nidification.
Vers la fin de la saison de nidification, les adultes muent. En cinq semaines environ, tout leur plumage dense et imperméable est renouvelé.

Alimentation mode et régime

Comme les autres manchots, le gorfou sauteur ne se nourrit qu'en mer. Les gorfous captifs doivent donc apprendre à manger au sol. Bloqué à terre durant la nidification et la mue, la gorfou se trouve privée de nourriture, parfois pour plusieurs semaines. Il dépend alors de la couche de graisse logée sous la peau pour subsister. Durant le reste de l'année, le gorfou se nourrit dans les eaux froides, nageant en grands groupes où les jeunes peuvent apprendre à pêcher au contact des adultes. Ne pouvant repérer sa nourriture en survolant l'eau, il doit le faire en plongeant sans cesse. Le gorfou capture des calmars et des crevettes à des profondeurs atteignant vingt mètres. Le krill, constitué de minuscules crevettes est très apprécié, et comme il contient beaucoup de sel, le gorfou possède des glandes nasales spécialisées qui filtrent et rejettent l'excès de sel. Pour nourrir un jeune, les adultes avalent les proies mais les recouvrent de mucus pour les empêcher d'être digérées. La nourriture peut ainsi être régurgitée au jeune.

Reproduction nidification

Entre juillet et novembre, selon les conditions climatiques locales, le mâle se met en quête d'un site de nidification. Comme la plupart des manchots, le gorfou sauteur ne se reproduit pas sur le continent antarctique mais préfère les secteurs un peu moins froids, à quelque distance de la calotte glaciaire. Il lutte pour conquérir un territoire dans la colonie qui peut compter des milliers de membres. Le couple peut rester uni durant des années et revenir au même site à chaque saison, mais si une nouvelle femelle arrive en premier, le mâle s'accouple avec elle.
Le nid, installé entre des blocs rocheux, n'est q'une simple dépression garnie de pierre et de brindilles. Dans le nord de l'aire de répartition, le nid est abrité du soleil ; dans le sud, plus foid, il est exposé au soleil. La femelle pond deux oeufs. Au début, elle les couve seule, ravitaillée par le mâle, puis les deux oiseaux se relaient tous les 10 à 15 jours. Les poussins éclosent au bout de 35 jours mais l'un deux meurt peu après. La femelle nourrit le jeune restant à l'aide de nourriture prédigérée, pendant que le mâle écarte les pétrels et les labbes prédateurs.
Les jeunes gorfous se rassemblent en grands groupes appelés crèches. Ce dispositif permet aux adultes d'abandonner les nichées pour veiller au ravitaillement.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 19/03/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net