Gravelot d'Urville

Charadrius modestus - Rufous-chested Plover

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Charadriidés

  • Genre
    :

    Charadrius

  • Espèce
    :

    modestus

Descripteur

Lichtenstein, MHK, 1823

Biométrie
  • Taille
    : 22 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 71 à 94 g
Distribution

Distribution

Description identification

Contrairement à de nombreux charadriidés, le Gravelot d'Urville possède 2 types de plumages, un plumage nuptial et un plumage d'hiver. En plumage nuptial, le front, les lores, les couvertures auriculaires, le menton et la gorge forment un ensemble gris cendré pâle. Le sourcil blanc brillant part du front et se termine par une petite tache châtain sur les côtés de la nuque. Le capuchon est brun-chocolat foncé. Les parties supérieures sont brun sombre avec des petits liserés gingembre sur la plupart des plumes lorsque le plumage est frais. Les secondaires ont des terminaisons plus ou moins blanches. Le croupion et la queue sont brun fuligineux, excepté les côtés du croupion et les 2 paires externes de rectrices qui sont blanches. Le dessous des ailes est blanc éclatant sauf les couvertures primaires qui sont grisâtres.
La poitrine d'un roux éclatant est soulignée par une bande transversale noire dans sa partie inférieure. Le reste du dessous est entièrement blanc, excepté une petite tache chamois-fauve en arrière de chaque cuisse.
En plumage éclipse, qui recouvre le corps de mars à juillet, les parties supérieures sont d'un brun plus clair. Il y a de nombreux liserés blancs sur les plumes des scapulaires et des tertiaires. La tête est nettement plus pâle, le front et le capuchon revêtent une couleur chamois blanchâtre avec des mouchetures plus foncées. Le sourcil crème est relativement discret. Il y a une petite zone blanchâtre sur le menton et sur la gorge. Le cou et la poitrine sont entièrement gris-brun.
Les juvéniles ressemblent aux adultes en plumage éclipse mais leurs parties supérieures sont entièrement brun foncé avec des taches et des liserés chamois clair. Sur les tertiaires, les bordures sont souvent interrompues par des stries brun foncé. Les couvertures sont plutôt brun clair avec de larges bordures chamois-brun. La poitrine est recouverte de liserés chamois, elle est plus pâle et plus mouchetée que celle des adultes.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Rufous-chested Plover,
  • Chorlito Chileno,
  • Batuira-de-peito-tijolo,
  • Rotbrust-Regenpfeifer,
  • Patagonische Plevier,
  • Corriere pettorossiccio,
  • Rostbröstpipare,
  • Gråkinnlo,
  • kulík sivolíci,
  • kulík šedolící,
  • Rødbrystet Præstekrave,
  • rusorintatylli,
  • corriol caragrís,
  • sieweczka szarolica,
  • Красногрудая ржанка,
  • ムネアカチドリ,
  • 棕胸鸻,
  • 棕胸鴴,

Voix chant et cris

Le cri normal est un "peeoo" dissyllabique et tremblotant qui descend légèrement. Si l'oiseau est agité, celui-ci se transforme en un "peu-peu-peu" raccourci et répété. Si un prédateur pénètre sur son territoire, le cri est rallongé en "pee-oooo". Le Gravelot d'Urville émet également un "wheat-ear" bourdonnant lors de la défense de son territoire. Pendant les parades aériennes, il lance des "pic-pic-pic" et des cris grinçants.

Habitat

Les Gravelots d'Urville nichent principalement dans les prairies à herbes courtes de l'intérieur des terres, du niveau de la mer jusqu'aux collines ventées situées à 2 000 mètres d'altitude. On peut également les trouver dans les marécages des régions basses ainsi que dans des zones arides caillouteuses proches de lacs de montagne. En dehors de la saison de nidification, ces oiseaux prospectent en petits groupes dans les prairies inondées, les zones herbeuses de l'intérieur des terres, les marais, les cours d'eau, les vasières, les plages et les littoraux rocailleux, soit exclusivement des milieux aquatiques.

Comportement traits de caractère

Les Gravelots d'Urville recherchent leur nourriture à proximité de l'eau ou en bordure des mares où un petit territoire de 10 à 100 mètres est souvent défendu. En hiver, le long des côtes, ils forment de petits rassemblements pouvant atteindre jusqu'à 100 individus, parfois en compagnie des Gravelots des Falklands (Charadriius falklandicus).
Les Gravelots d'Urville sont partiellement migrateurs. Les populations qui nichent le plus au sud quittent leurs lieux de nidification en mars-avril et n'y reviennent qu'en août-septembre. Cependant, certains oiseaux, même ceux qui sont proches de la Terre de Feu, restent sur place pour passer l'hiver. Certains oiseaux des îles Malouines migrent sur le continent, une faible proportion dont on ignore le nombre, est sédentaire. Apparemment, les Gravelots d'Urville sont fidèles à leurs sites d'hivernage. Avant d'entamer le voyage vers le nord, ils se regroupent et forment parfois d'importants rassemblements.

Alimentation mode et régime

Les Gravelots d'Urville ont un régime qui est principalement carnivore. Ils consomment des insectes et leurs larves, des crustacés, des mollusques mais aussi parfois des matières végétales.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule principalement en octobre-novembre, mais elle se prolonge parfois jusqu'au mois de janvier. Aux îles Malouines, les pontes ont lieu de la fin septembre à la mi-janvier, avec un pic en octobre.
Les Gravelots d'Urville nichent en couples isolés, les nids sont placés dans un milieu ouvert. Aux Malouines, on les trouve dans les parcelles de fougères ou de camarines rouges (Empetrum rubrum) qui procurent quelques abris au-dessus du sol. La ponte comprend le plus fréquemment 2 œufs, mais parfois 3. Ces derniers sont incubés par les deux parents. Lorsqu'ils naissent, les poussins sont chamois doré avec d'évidentes taches et lignes noires. Leur nuque est rousse.

Distribution

Les Gravelots d'Urville sont originaires du sud du continent sud-américain, en dessous du tropique du Capricorne. Leur aire de nidification couvre le sud-centre et le sud du Chili, le centre-ouest et le sud de l'Argentine ainsi que les îles Falklands (Malouines). En Hiver, ces oiseaux se dirigent vers le nord du Chili et le sud-est du Brésil.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Gravelots d'Urville ne sont pas pour l'instant menacés. Leurs effectifs exacts ne sont pas connus mais la population globale semble stable en l'absence de véritables menaces. Leur installation dans des régions où l'influence des humains est peu importante suggère que cette espèce est relativement en sécurité.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Gravelot d'UrvilleFiche créée le 16/12/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net