Héron à tête blanche

Ardea pacifica - White-necked Heron

Systématique
  • Ordre
    :

    Pélécaniformes

  • Famille
    :

    Ardéidés

  • Genre
    :

    Ardea

  • Espèce
    :

    pacifica

Descripteur

Latham, 1801

Biométrie
  • Taille
    : 106 cm
  • Envergure
    : 147 à 160 cm.
  • Poids
    : 900 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce héron est un grand échassier à la tête blanche. Son long cou blanc est marqué par une double série de chevrons noirs qui descendent jusqu'à la bavette pectorale formée de longues plumes filiformes. Les parties supérieures sont brun ardoise. En période nuptiale et pendant la saison de nidification, le dos et la poitrine sont parsemés de plumes couleur prune ou bordeaux. Le dessous est gris strié de blanc. Le bec est noir. La peau nue faciale est bleue ou jaune. Les yeux sont verts. Les pattes et les pieds, comme le bec, affichent une couleur noire. Les juvéniles présentent une teinte blanc chamoisé.
A première vue, superficiellement, le Héron pie présente certaines similitudes, en particulier le dessus ardoise contrastant avec le dessous blanc. Néanmoins, avec un peu d'attention, la différenciation est assez facile. Le Héron pie possède une taille bien inférieure (43-52 cm). Il a une calotte sombre prolongée par une huppe, son bec et ses pattes sont jaunes et non pas noirs.
Le héron à tête blanche est également appelé héron du Pacifique.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • White-necked Heron,
  • Garza Cuelliblanca,
  • Garça-de-pescoço-branco,
  • Weißhalsreiher,
  • fehérnyakú gém,
  • Withalsreiger,
  • Airone del Pacifico,
  • Vitnackad häger,
  • Hvithodehegre,
  • volavka bielokrká,
  • volavka bělokrká,
  • Hvidhalset Hejre,
  • valkopäähaikara,
  • bernat collblanc,
  • czapla białoszyja,
  • Белошейная цапля,
  • Cangak pasifik,
  • シロガシラサギ,
  • 白颈鹭,
  • 白頸鷺,

Voix chant et cris

Le cri d'alarme du héron à tête blanche est un puissant coassement rauque. Lorsqu'il est au nid, il produit toute une série d'autres cris gutturaux.

Habitat

Bien qu'on les aperçoive parfois dans les zones côtières touchées par les marées, les hérons à tête blanche vivent principalement dans les pièces d'eau douce peu profondes, que ce soit les retenues d'eau des fermes, les prairies inondées, les cuvettes argileuses et même les fossés le long des routes. Cette espèce est endémique d'Australie. Elle occupe presque tout le continent, excepté certains régions méridionales et les zones les plus arides à l'intérieur des terres. On la trouve également en Nouvelle-Guinée, mais elle est très rare en Tasmanie.

Comportement traits de caractère

Les hérons à tête blanche vivent en solitaire et ont des moeurs diurnes. Ils sont sédentaires. Toutefois, en hiver et au printemps, dans de nombreuses régions, ils effectuent des migrations locales dont on n'a pas encore réussi à expliquer la nature. Ils s'adaptent plus ou moins bien aux activités humaines : l'établissement de retenues d'eau, les fossés de drainage et d'irrigation lui procurent des zones d'habitat supplémentaires favorables à son mode d'alimentation. Par contre l'assèchement des zones marécageuses et le détournement de certains cours d'eau naturels suppriment un grand nombre de sites de nidification potentiels.

Alimentation mode et régime

Les hérons à tête blanche recherchent leur nourriture en pataugeant dans les eaux peu profondes ou en marchant de façon hautaine dans les herbes humides. Ils consomment des poissons, des amphibiens, des crustacés et des insectes.

Reproduction nidification

Les hérons à tête blanche peuvent nicher à tout moment de l'année, pourvu qu'il y ait de bonnes précipitations. Toutefois, l'activité la plus importante se développe surtout pendant la période qui va du mois de septembre au mois de décembre. Le nid est une plate-forme désordonnée située dans un eucalyptus (Eucalyptus camaldulensis) dont les branches surplombent souvent une rivière mais qui peut être également situé à faible distance d'un cours d'eau. Il est placé à une hauteur qui varie de 6 à 18 mètres au-dessus du sol. Les hérons à tête blanche nichent en solitaire ou en colonies lâches. La ponte peut contenir jusqu'à six oeufs de couleur bleu-vert, mais la moyenne est habituellement trois ou quatre. L'incubation, qui dure environ 30 jours est assurée par les deux parents. Le séjour des jeunes hérons au nid dépasse légèrement six semaines .

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 28/07/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net