Hirondelle concolore

Ptyonoprogne concolor - Dusky Crag Martin

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Hirundinidés

  • Genre
    :

    Ptyonoprogne

  • Espèce
    :

    concolor

Descripteur

Sykes, 1832

Biométrie
  • Taille
    : 13 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 12 à 14 g
Distribution

Distribution

Description identification

Hirondelle concolore
adulte

Cette petite hirondelle est une version plus sombre de l'hirondelle des rochers (Europe) et de l'hirondelle isabelline (Afrique). Les parties supérieures sont uniformément noir fuligineux, plus foncées en plumage frais. Les lores, les couvertures auriculaires et les côtés de la tête sont brun sombre. Les parties inférieures paraissent d'un brun légèrement plus pâle, s'assombrissant postérieurement. Le menton, la gorge et le devant du cou sont plus clairs, roux avec de fines stries noires. Le dessous des ailes et les axillaires affichent une teinte brun foncé. Le bord de l'aile est barré de roux et de brun. La queue est courte et carrée, chaque rectrice à l'excepté de la plus intérieure et de la plus extérieure ayant une petite tache blanche sur le vexille interne.
Les yeux sont brun, le bec est brun noirâtre. Les pattes et les pieds sont brun rosâtre.
Le mâle et la femelle sont identiques. Les juvéniles sont noir fuligineux comme les adultes mais les plumes du dessus et des ailes ont des bordures gris-roux. Le menton et la gorge sont plus pâles et n'ont pas de stries noires.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Ptyonoprogne concolor concolor (India)
  • Ptyonoprogne concolor sintaungensis (Myanmar and n Thailand to s China and n Indochina)

Noms étrangers

  • Dusky Crag Martin,
  • Avión Oscuro,
  • Einfarbschwalbe,
  • Indische Rotszwaluw,
  • Rondine montana fosca,
  • Mörk klippsvala,
  • Steinsvale,
  • lastovička moriónová,
  • vlaštovka tmavá,
  • Mørk Klippesvale,
  • aasiankalliopääsky,
  • roquerol fosc,
  • jaskółka brunatna,
  • Одноцветная скалистая ласточка,
  • インドチャイロツバメ,
  • 纯色岩燕,
  • นกนางแอ่นผาสีคล้ำ,
  • 純色岩燕,

Voix chant et cris

Les cris sont identiques à ceux de l'hirondelle des rochers (Ptyonoprogne rupestris). Le cri de contact est un "chit-chat" faible et doux. Le chant est une sorte de gazouillis ou de gazouillement.

Habitat

L'habitat typique de l'hirondelle concolore se situe généralement dans les collines et les zones montagneuses où l'on peut trouver des falaises, des gorges, des grottes et des précipices. Cependant, cet oiseau affectionne également les régions basses et les villes avec des vieilles pierres et des anciennes fortifications où il a l'habitude de nicher. On le trouve même dans des aggglomérations fortement urbanisées telles que Bombay.

Comportement traits de caractère

Les hirondelles concolores nichent en couples isolés ou en petits groupes dispersés quand il y a une multitude de sites disponibles. En dehors de la saison de reproduction, ces oiseaux se rassemblent en petites bandes qui se déplacent d'un vol lent entrecoupé par de nombreuses glissades.
Ils sont majoritairement sédentaires, ce qui ne les empêche pas de se déplacer sur de courtes distances après la nidification (Ali et Ripley). Les migrations de longue distance sont vraiment exceptionnelles.

Alimentation mode et régime

Les hirondelles concolores sont presque exclusivement insectivores. Leur menu est à priori assez semblable à celui de l'hirondelle des rochers, toutefois il n'a pas été étudié dans son détail. Ces oiseaux chassent en solitaire ou en couples, poursuivant leurs proies dans les airs. Ils sont toujours proches des bâtiments ou de promontoires rocheux qui leur servent de perchoirs, donc de point de départ pour leurs expéditions.

Reproduction nidification

Les hirondelles se reproduisent à tous les mois de l'année de janvier à octobre, mais elles sont plus particulièrement actives au mois de février et de mars ainsi qu'en juillet et en août juste après le démarrage de la saison des pluies. Deux nichées sont souvent menées à terme. Le nid est habituellement construit sous l'avant-toit des maisons, mais également de nombreux autres types de constructions comme les vieilles fortifications de colline, les mosquées, les cimetières, le dessous des ponts, les voutes des portes, les margelles des puits et les conduits souterrains. Dans le milieu naturel, les surplombs rocheux, les cormiches, les façades des falaises, les berges des rivières sont des endroits de choix. Les grottes sont même parfois utilisées.
Le nid a la forme d'une demi-boule construite avec des boulettes de boue et garnie avec des herbes sèches et des plumes. Il est placé tout près d'un surplomb. Il est réaménagé, réparé et réutilisé pendant de nombreuses années consécutives.
La ponte comprend la plupart du temps entre 2 et 4 œufs, exceptionnellement, il peut y en avoir 5. Ils sont de couleur blanche, avec des petites taches et des marques brun rougeâtre. Ils mesurent 18 à 19 millimètres de long sur 13 à 14 mm de large. Le mâle et la femelle unissent leurs efforts pour bâtir le nid, pour couver et pour nourrir les oisillons. Peu d'informations sont connues à propos de l'incubation et sur la période de séjour au nid mais il ya de fortes chances que leur durée soit équivalente à celle de l'hirondelle des rochers qui vit en Europe (Ptyonoprogne rupestris).

Distribution

L'hirondelle concolore est originaire du sous-continent indien et de l'Asie du Sud-Est. La race nominale concolor vit en Inde depuis le pied de l'Himalaya jusqu'à la pointe de la péninsule. Vers l'est, son aire de distribution s'étend jusqu'au Bengale et au Bihar. La race sintaugensis vit dans le sud-ouest de la Chine, dans l'est de la Birmanie, en Tenasserim, dans les montagnes du nord de la Thaïlande, dans le nord du Laos, le nord-ouest du Tonkin, le nord du Laos et de l'Annam. On possède également un rapport sur sa présence en Malaisie.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 04/01/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net