Hirondelle du Chili

Tachycineta leucopyga - Chilean Swallow

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Hirundinidés

  • Genre
    :

    Tachycineta

  • Espèce
    :

    leucopyga

Descripteur

Meyen, 1834

Biométrie
  • Taille
    : 12 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 15 à 20 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez cette hirondelle de petite taille, les parties supérieures y compris les scapulaires ainsi que les petites et moyennes couvertures sont majoritairement bleu-outremer avec des reflets métalliques. Les grandes couvertures sont moins lustrées, avec un simple lavis bleu. Les lores sont noires, alors que les oreillons sont noirs avec du bleu irisé. On peut parfois remarquer quelques plumes blanches au-dessus du bec et sur les lores.
Le croupion, les plumes les plus courtes des sus-caudales et le dessous sont d'un blanc immaculé, mais on peut parfois noter un peu de brun sur les côtés de la poitrine. La couleur blanche se développe jusqu'aux côtés du cou. Les plumes du croupion sont parfois tachées de noir à leur extrémité. Les plumes les plus longues des sus-caudales sont noirâtres avec des liserés bleus. Les axillaires et les sous-alaires sont gris-brun clair.
Les sous-caudales sont plus ou moins tachées de noirâtre. Les rectrices, les primaires et les secondaires affichent une teinte brun noirâtre. Les tertiaires et l'intérieur des secondaires ont des bordures terminales blanches qui s'estompent avec l'âge.
La queue est légèrement plus fourchue que celle de l'Hirondelle à diadème (Leucorrhoa).
Les pattes et le bec sont noirs, les iris brun sombre. Les sexes sont identiques.
Les juvéniles sont plus ternes et plus bruns que les adultes, avec un lustre modéré sur le manteau et les petites couvertures. Une étroite ligne blanche est souvent visible sur les lores.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Chilean Swallow,
  • Golondrina Chilena,
  • Andorinha-chilena,
  • Feuerlandschwalbe,
  • Chileense Zwaluw,
  • Rondine del Cile,
  • Chilesvala,
  • Patagoniasvale,
  • lastovička patagónska,
  • vlaštovka chilská,
  • Chilesvale,
  • chilenpääsky,
  • oreneta de Xile,
  • nadobniczka biało-niebieska,
  • Чилийская американская ласточка,
  • チリールリツバメ,
  • 白臀树燕,
  • 白臀樹燕〔智利樹燕〕,

Voix chant et cris

Peu de renseignements ont été collectés sur les vocalisations de cet oiseau. Néanmoins, d'après de nombreux observateurs, le chant consiste en une suite de 3 ou 4 gargouillements haut-perchés. Ces notes sont suivies par plusieurs sons gutturaux plus faibles.

Habitat

Les hirondelles du Chili fréquentent les zones ouvertes et semi-ouvertes situées à proximité de l'eau. On les trouve le long des rivières, sur les lacs, les réservoirs artificiels, et les lagunes. Elles vivent aussi dans les marécages et en bordure des côtes.
Ces oiseaux apprécient les lisières de forêt, les clairières, les broussailles, les zones boisées du littoral ainsi que les forêts clairsemées dont la canopée n'est pas continue. Ils s'installent aussi parfois à la périphérie des villes et des villages. Occasionnellement, ils occupent les versants arides des collines et les steppes.

Comportement traits de caractère

Les hirondelles du Chili volent rapidement à faible hauteur au-dessus du sol. Elles se nourrissent généralement en solitaire, même si elles prospectent occasionnellement en petites bandes. Elles nichent en couples isolés sauf si les sites sont favorables et, dans ce cas, les nids sont souvent accrochés en grappes.
En dehors de la saison de nidification, les rassemblements sont plus importants et peuvent regrouper plusieurs dizaines d'individus. Pendant l'hiver, les hirondelles du Chili peuvent s'associer avec d'autres congénères comme les hirondelles à diadème (Tachycineta leucorrhoa).
Dans le nord de leur aire de répartition, ces hirondelles sont sédentaires alors que, dans le sud, elles sont migratrices. Les populations qui vivent en Terre de Feu n'y sont présentes que d'octobre à février. Au Chili, les oiseaux nordiques sont résidents mais ceux du sud remontent jusqu'aux provinces centrales pour hiverner.
En Argentine, ils prennent leurs quartiers d'hiver au nord de Tucumàn, Mendoza, Santa Fé et Buenos Aires mais la ligne de partage entre la zone de reproduction et les quartiers d'hiver n'est pas bien établie. Les hirondelles du Chili sont des visiteuses occasionnelles au Paraguay, au Pérou, aux îles Malouines et dans la partie méridionale du Brésil.

Alimentation mode et régime

Comme la plupart des hirondelles du genre Tachycineta, les hirondelles du Chili sont presque exclusivement insectivores. Elles capturent une grande variété d'insectes volants tels que les coléoptères et les mouches diptères. Elles poursuivent également les punaises de la famille des réduviidés et d'autres hémiptères.

Reproduction nidification

Au Chili, la saison de reproduction se déroule de septembre à février. Plus au sud, en Terre de Feu, elle commence un peu plus tardivement, c'est à dire en octobre. Pendant cette période, les hirondelles du Chili mènent à terme 2 ou 3 nichées.
Le nid, un coussin d'herbes sèches garni avec des plumes, est construit dans une crevasse de grotte ou dans la fissure d'un mur de maison. Il peut également être situé dans une cavité naturelle d'arbre. Les anciens nids abandonnés de pics sont particulièrement bien exploités. Les sites urbains et ruraux sont utilisés à égalité de fréquence.
Au Chili, la ponte contient habituellement 4 à 6 œufs de couleur blanche et mesurant en moyenne 20 millimètres sur 14. Les durées d'incubation et du séjour des jeunes au nid ne sont pas connues.

Distribution

Les hirondelles du Chili sont restreintes au sud du continent sud-américain.
Leur aire de distribution part de la province d'Atacamo dans l'ouest et du Rio Negro à l'est. Elle se poursuit jusqu'au détroit de Magellan et jusqu'à la Terre de Feu. Elle couvre partiellement la Bolivie, le sud du Brésil, et le Chili. Elle occupe totalement les territoires de l'Argentine, du Paraguay et de l'Uruguay. Malgré ce territoire vaste de plusieurs millions de kilomètres carrés, l'espèce est considérée comme monotypique.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les hirondelles du Chili sont courantes dans les parties boisées de la Terre de Feu et dans le nord-ouest, mais elles sont plus rares dans le nord de l'aire de distribution. C'est l'hirondelle la plus commune au Chili, car dans ce pays, elle profite de façon opportuniste de tous les sites artificiels. De ce fait, elle est même en expansion.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 19/01/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net