Tétras sombre - Dendragapus obscurus - Dusky Grouse

© www.oiseaux.net



Tétras sombre

Tétras sombre

Dendragapus obscurus

((Say, 1822))


Ordre : Galliformes

Famille : Phasianidés  ;

 

Genre : Dendragapus

Espèce : obscurus

Sous-espèces : 4 [+] [-]
Dendragapus obscurus obscurus(s Yukon to c Colorado)
Dendragapus obscurus richardsonii(s Yukon. Canada. to Idaho, nw Wyoming and w Montana (USA))
Dendragapus obscurus pallidus(se British Columbia. Canada. to ne Oregon and w Wyoming (USA))
Dendragapus obscurus oreinus(e Nevada, s Idaho, w Utah. USA.)

Biométrie :

Taille : 44 à 57 cm
Envergure : -
Poids : 800 à 1300 g

Statut de conservation IUCN :

Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué

EX EW CR EN VU NT LC NE

Distribution :
Distribution

Synonymes : tetřívek douglaskový (cs), Blå Hjerpe (da), Schwarzenfelsengebirgshuhn (de), Dusky Grouse (en), Gallo de las Rocosas Negro (es), tuhkapyy (fi), kék fajd (hu), Pernice blu (it), アオライチョウ (ja), Blåjerpe (nb), Blauwe Sneeuwhoen (nl), borowiak złotobrewy (pl), Tetraz-azul (pt), Голубой тетерев (ru), kupido bridlicový (sk), Blåjärpe (sv), 蓝镰翅鸡 (zh)

Identification :
Tétras sombre Le mâle adulte en automne apparaît comme fondamentalement gris-ardoise dans la région de la poitrine et gris-bleu sur les flancs. La queue, relativement longue et carrée, est recouverte d'une bande gris clair à son extrémité. Des plumes blanches mouchetées de gris recouvrent les pattes, le bas-ventre et le dessous de la queue. Le dos est un mélange aléatoire des nuances brun et gris. Les ailes sont intégralement grises. La crête au-dessus des yeux est orange jaunâtre. Chez le mâle, les côtés du cou sont ornés de plumes d'un blanc pur. Durant la parade nuptiale, lorsqu'il les hérisse, elles forment un cercle blanc au centre duquel apparait un sac cutané rouge orangé qu'il peut dilater. La femelle de premier automne présente une admirable combinaison Tétras sombre de teintes brunes et grises. Le dessus de la tête est barré ainsi que la nuque. Contrairement à celles du mâle qui sont grises, les ailes de la femelle sont marron foncé. Les juvéniles ressemblent fort à la femelle. Cependant la poitrine possède une coloration fortement cuivrée, et la barre grise à l'extrémité caudale est absente.

Habitat : Les tétras sombres sont des oiseaux typiques du haut pays de montagne, fréquentant les forêts de trembles, de pins et de sapins. Il est extrêmement rare de le trouver au desous de 2 500 mètres et sa limite supérieure se situe généralement au dessus de la ligne des arbres. Il ne s'eloigne jamais très loin du couvert mais on le trouve souvent sur les routes Tétras sombre abandonnées et les prairies limitrophes, les pentes dénudées et les zones de taillis.
Répartition : ouest des Etats-Unis (les onze états occidentaux et plus particulièrement l'Utah et le Colorado), Canada Occidental, Alaska du Sud-Est.

Comportements : En plus de l'homme qui le chasse, le tétras sombre a de nombreux prédateurs. Aussi, adopte-il un comportement extrêmement prudent et ne recherche-t-il sa nourriture qu'en fin d'après-midi ou tôt le matin. Ces mesures ne sont pas suffisantes car seule la moitié des jeunes atteint l'âge adulte. Au printemps, les tétras descendent dans des vallées ou des collines légèrement boisées. Le mâle s'installe sur un territoire sur lequel il se pavane en poussant des hurlements pour signaler sa présence et attirer des femelles.

Nidification : Le Tétras sombre coq s'accouple avec plusieurs poules et ne montre aucun intérêt pour sa progéniture. Il garde le sous-bois alors que la mère et ses poussins s'aventurent volontiers en terrain découvert. La femelle installe son nid dans un creux, sous un conifère, un tronc au sol, dans les buissons ou les rochers, et le tapisse d'herbe et de feuilles mortes. La ponte s'élève généralement de 6 à 8 oeufs dont l'incubation dure entre 25 et 27 jours.

Régime : Le tétras sombre utilise un grand nombre de sources de nourriture : corinthes, baies de sureau, framboises, vesces, fraises, diverses parties du tremble, pissenlits, fleurs de trèfle et bourgeons et encore bien d'autres aliments d'origine végétale. Pendant la saison de reproduction, la poule et sa couvée mettent l'accent sur la consommation d'insectes, principalement des sauterelles mais également des fourmis et des scarabées. Plus tard en automne, à mesure que les poussins deviennent indépendants et que les ressources se raréfient, les oiseaux s'alimentent presqu'exclusivement d'aiguilles de pins et de bourgeons provenant de sapins de Douglas ou d'autres conifères. Cette source d'alimentation réussit à réaliser le joint avec la saison nouvelle.

Sources :

  • IOC World Bird List (v3.5), Gill, F and D Donsker (Eds). 2012.

 

Autres liens :
Iucn
Birdlife
Avibase
Hbw Alive


Fiche créée le 25/06/2005 par Daniel Le-Dantec


Mis à jour le 20/03/2014 04:33:17 - © 1996-2014 Oiseaux.net

Print version - 2014/04/25 06:58:57 :