Inca à collier

Coeligena torquata - Collared Inca

Systématique
  • Ordre
    :

    Apodiformes

  • Famille
    :

    Trochilidés

  • Genre
    :

    Coeligena

  • Espèce
    :

    torquata

Descripteur

Boissonneau, 1840

Biométrie
  • Taille
    : 14 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Inca à collier
♂ adulte plum. nuptial
Inca à collier
♀ adulte

L'Inca à collier est absolument unique et distinctif par la tache très développée qui recouvre la gorge. Il est également identifiable quand il dévoile le blanc du dessous de la queue lors du vol. Le bec très long et très rectiligne est noir. La tête est noire, mais le capuchon est violet foncé, ce qui ne crée pas un contraste très net.
Chez les mâles, les parties supérieures sont noir verdâtre, avec une nuance verte plus accentuée sur le bas du dos. La queue a une terminaison en forme de fourche.
Les parties inférieures sont encore plus faciles à décrire. La gorge et le haut de la poitrine sont traversés par une large bande blanche. Le reste, c'est à dire le bas de la poitrine et l'abdomen sont noir verdâtre, comme le manteau. Les plumes intérieures du dessous de la queue ont une teinte vert-bronze. Les rectrices latérales sont blanches avec des terminaisons bronze de taille variable.
Les iris sont brun sombre et l'arrière de l'œil est pointé par une petite tache blanche. Les pattes et les pieds sont roses, avec des griffes noires. Les femelles n'ont pas de calotte pourpre. Le dessous a un lustre vert doré. Le ventre est gris foncé avec des liserés dorés. La queue est moins fourchue que celle du mâle.

Indications subspécifiques 8 sous-espèces

  • Coeligena torquata torquata (Colombia, nw Venezuela, e Ecuador and n Peru)
  • Coeligena torquata conradii (e Colombia, nw Venezuela)
  • Coeligena torquata fulgidigula (e Ecuador)
  • Coeligena torquata margaretae (Chachapoyas. n Peru.)
  • Coeligena torquata eisenmanni (s Peru)
  • Coeligena torquata insectivora (c Peru)
  • Coeligena torquata omissa (se Peru)
  • Coeligena torquata inca (Bolivia)

Noms étrangers

  • Collared Inca,
  • Inca Acollarado,
  • Krawattenmusketier,
  • örvös inkakolibri,
  • Gekraagde Inkakolibrie,
  • Inca dal collare,
  • Brunkragad inka,
  • Hvitbrystinka,
  • ink golierikatý,
  • inka královský,
  • Halsbåndsinka,
  • sepelinkakolibri,
  • colibrí inca de collar,
  • elfik wstęgoszyi,
  • Ошейниковый инка,
  • シロエリインカハチドリ,
  • 领星额蜂鸟,
  • 領印加蜂鳥,

Voix chant et cris

Inca à collier
♂ adulte

Les Incas à collier émettent une série aiguë de pépiements et de sifflements qui servent de cris d'appel ou de dissuasion lorsqu'ils sont dans les endroits fleuris. Lorsqu'ils défendent un territoire, ils produisent un bavardage rapide et agressif qui peut être reproduit comme un "tsi-tsi-tsiririt" répété. Ces cris, qui ne sont guère différents des cris d'appel sont utilisés lorsque des prédateurs s'approchent du nid.

Habitat

Inca à collier
♂ adulte plum. nuptial

Les Incas à collier vivent dans les forêts humides des Andes, du centre du Venezuela jusqu'au Pérou en passant par la Colombie et l'Équateur. On les trouve dans les forêt de nuage au-dessus de 1 800 mètres d'altitude et à la bordure des forêts broussaillantes. Elles fréquentent des parcelles plus élevées et plus humides que celles dans lesquelles on peut apercevoir les Incas célestes (Coeligena bronceada). On peut aussi les apercevoir dans les prairies de haute altitude.

Comportement traits de caractère

Inca à collier
♂ adulte

En dehors de la période de reproduction, les Incas à collier vivent en solitaire. Comme beaucoup d'autres colibris, ils ont une période de conjugalité assez brève.

Inca à collier
adulte
Dès qu'il s'est accouplé avec elle, le mâle rompt ses relations avec sa partenaire et s'en va pour trouver une nouvelle compagne. De son côté, la femelle délaissée se hâte de se laisser séduire par un nouveau mâle et de fonder une nouvelle famille.
Pendant la courte période que dure le couple, les différentes tâches sont soigneusement réparties. Le mâle surveille les zones fleuries et essaie de les exploiter à son profit exclusif et à celui de sa nichée. Lorsqu'il est à proximité du nid, il joue le rôle de sentinelle et, par son agressivité, il tente de dissuader tous les intrus qui essaient de s'approcher. La femelle remplit un certain nombre de tâches essentielles : construction du nid, nourrissage des jeunes par gavage, son long bec poussant les aliments partiellement digérés au fond de la gorge du petit pour qu'ils atteignent directement l'estomac. Elle visite le nid une ou deux fois par heure pour assurer le ravitaillement.

Alimentationmode et régime

Inca à collier
♂ adulte

Les Incas à collier choisissent en priorité les espaces de fleurs qui ont une haute teneur en nectar.

Inca à collier
♂ adulte
Ils sélectionnent généralement les fleurs écarlates qui ont une longue corolle tubulaire. Par contre, ils évitent les plantes qui sont visitées par les abeilles et les insectes pollinisateurs. Tout en pratiquant le vol stationnaire, ce colibri utilise sa langue longue comme une paille pour pomper goulument le nectar emmagasiné dans la corolle.
Les insectes volants et les araignées sont capturés souvent après une longue chasse aérienne. Ils constituent une source primordiale de protéines, surtout pendant la saison des nids où les petits sont plus nombreux.
Les abreuvoirs sont importants pour le bain mais aussi pour l'absorption d'eau sucrée.
Ce menu n'a rien d'original par rapport à celui des autre oiseaux-mouches.

Reproduction nidification

Inca à collier
♂ adulte

Les Incas à collier se reproduisent de novembre à mars (en Colombie), d'août à décembre (dans l'est de l'Équateur), et quelquefois en mars (au centre du Pérou).

Inca à collier
♂ adulte

Les nids qui sont construits ont la forme d'une coupe enfouie sous les fougères ou cachée sous les rochers d'une falaise, entre 1 mètre 50 et 2 mètres au-dessus du sol. C'est un mélange de fibres végétales et de mousses placées sur la paroi extérieure pour renforcer le camouflage. Du crin animal et du duvet sont rajoutés et liés ensemble par de la toile d'araignée qui lui donne de l'élasticité permettant le doublement du volume de la chambre de repos après l'éclosion des œufs. L'édifice en forme de coupe est placé habituellement sur une fine branche horizontale.
La nichée contient 2 œufs blancs que la femelle couve seule tandis que le mâle monte une garde attentive. Les jeunes naissent nus et immobiles. Passé l'âge de 15 jours, ils sont autonomes. Vers 20 jours, ils quittent le lieu de naissance.

Distribution

Inca à collier
♂ adulte

Les Incas à collier occupent un vaste secteur géographique dans le nord-ouest du continent sud-américain, du Venezuela au Pérou, en passant par la Colombie, l'Équateur.
C. t. torquata - race nominale - Andes du nord-ouest du Venezuela (Táchira) en passant vers la Colombie et l'est de l'Équateur jusqu'au nord du Pérou (Est-Piura).
C. t. fulgidigula - Blue-crowned Inca - versant ouest dans l'Équateur (jusqu'au Chimborazo).
C. t. margaretae - versant est des Andes du nord du Pérou (Centre-Amazonas jusqu'à La Libertad et San Martín).
C. t. insectivora - Peruvian Inca - versant est de la cordillère centrale du Pérou (Huánuco à Ayacucho).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Incas à collier occupent un espace géographique très étendu (13 300 000 kilomètres carrés). Bien que le déclin de cette espèce soit visible, il n'est pas très alarmant. Principalement en raison de la détérioration de leur habitat qui limite le nombre de sites nidifiables et les endroits où ils peuvent trouver du nectar, les effectifs ont décru (pas de chiffres), mais pas de façon critique. Les incas à collier sont classés comme de préoccupation moindre. (LC)

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Inca à collierFiche créée le 14/04/2019 par
publiée le - modifiée le 2019-04-15 16:29:48 © 1996-2019 Oiseaux.net