Jacana à crête

Irediparra gallinacea - Comb-crested Jacana

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Jacanidés

  • Genre
    :

    Irediparra

  • Espèce
    :

    gallinacea

Descripteur

Temminck, 1828

Biométrie
  • Taille
    : 24 cm
  • Envergure
    : 39 à 46 cm.
  • Poids
    : 75 à 97 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le manteau, le dos et les couvertures alaires sont bruns, le reste du plumage est noir excepté le ventre, les sous-caudales, la face et le haut du cou qui sont blancs. Les côtés du cou sont jaune doré brillant.
Le bec varie du rose au rouge avec une pointe noire. Le sommet de la tête est surmonté par une crête qui est jaunâtre ou orangée pendant les temps ordinaires mais qui bénéficie d'un afflux de sang et qui devient rose-rouge pendant la reproduction ou les moments d'excitation. Les longues pattes grises sont prolongées par de très longs doigts
La femelle est identique à son partenaire mais elle est considérablement plus développée.
Les juvéniles ont un dessus brun et un dessous blanc. La large bande pectorale noire des adultes est absente. Le peigne de la crête et le caroncule charnu sont rudimentaires. Les sous-espèces n'ont pas de différence très marquées, si ce n'est la couleur des parties supérieures.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Comb-crested Jacana,
  • Jacana Crestada,
  • Jaçanã-de-crista,
  • Kammblatthühnchen,
  • fésűsujjú levéljáró,
  • Australische Jacana,
  • Jacana crestata,
  • Kamjacana,
  • Kambladhøne,
  • jakana lotosová,
  • ostnák lotosový,
  • Kambladhøne,
  • lootusjassana,
  • jacana australià,
  • długoszpon koralowy,
  • Гребенчатая якана,
  • Burung-sepatu jengger,
  • トサカレンカク,
  • 冠水雉,
  • 雞冠水雉,

Habitat

Les jacanas à crête fréquentent un habitat très caractéristique. Ils apprécient particulièrement la végétation émergente qui flotte sur les étendues d'eau douce tropicale comme les nénuphars, les lotus ou les jacinthes d'eau, formant un plancher sur lequel ils prennent un appui pour se déplacer.
On peut les observer dans les régions humides, les lagunes, les bras morts des rivières (billabongs), les marécages, les petits cours d'eau à faible débit et les lacs. Ils font un usage intensif de toutes les retenues artificielles produites par l'homme (réservoirs, barrages et éventuellement bassins de traitement des eaux usées).

Comportement traits de caractère

Les jacanas sont sédentaires dans les zones humides. Ils sont dispersifs dans les endroits où les lacs et les cours d'eau se tarissent. En Australie, ces oiseaux sont capables de parcourir de très longues distances pour prendre possession de territoires qui ont été récemment inondés au début de la saison humide. Ils disparaissent de nouveau lorsque les sites s'assèchent.

Alimentation mode et régime

Les jacanas à crête ont un régime mixte. Les insectes et les autres invertébrés jouent un rôle important dans leur alimentation mais ils consomment aussi des graines. Les proies sont glanées juste sous la surface de l'eau en même temps que l'oiseau marche sur les végétaux flottants.

Reproduction nidification

Les jacanas à crête peuvent se reproduire pendant toute l'année si la végétation émergente persiste. Cependant, sur toute la superficie de leur aire australienne, leur activité semble restreinte à la période humide. Les jacanas à crête sont polyandres, chaque femelle possède de 1 à 4 maris. Une femelle de grande taille est capable de monopoliser et de conserver 2 conjoints malgré la pression que peuvent exercer 4 rivales.
Ces oiseaux sont extrêmement territoriaux. Chaque mâle possède un espace où il est dominant et la femelle supervise 1 à 4 territoires de mâle qu'elle défend. L'acquisition de ces territoires ne se fait pas sans conflits et sans parades de dissuasion. Au cours des disputes territoriales, les mâles s'accroupissent, déploient leurs ailes sur les côtés, penchent la tête et le cou vers l'avant et accompagnent ces rituels de cris puissants. Les opposants ne se ménagent pas : leurs ailes et leurs pieds sont entrelacés et parfois ils finissent à moitié submergés dans l'eau, si bien que la femelle intervient et pique les belligérants pour les séparer. La femelle réalise également une parade pré-copulatoire pour accueillir son partenaire avant l'accouplement.
Le mâle et la femelle collaborent pour bâtir le nid, mais c'est la femelle qui est le maître-organisateur de la ponte. S'il le faut, elle se charge de pondre une couvée de substitution pour le mâle principal, alors que les autres mâles se contentent de couvées ordinaires et n'ont pas de 2ème couvée en cas d'échec. Les mâles sont chargés de l'incubation et du soin des petits, la femelle n'y partcipe pas. La couvaison dure 28 jours. A la naissance, les petits sont striés sur le dessus. Ils prennent leur envol au bout de 50 à 60 jours.

Distribution

Les jacanas à crête sont originaires de l'Australasie et de l'Asie du Sud-Est. Leur aire de distribution couvre un vaste espace géographique qui va de Bornéo jusqu'à l'archipel Bismark en passant par Sulawesi, le sud des Philippines, la Nouvelle-Guinée et l'Australie. Dans ce dernier continent, son implantation est limitée au nord, de la presqu'île de Darwin jusqu'au sud du Queensland. 3 races sont officiellement reconnues, de l'ouest à l'est :

I. g. gallinacea- sud-est de Bornéo, Sulawesi, sud-est des Philippines (Mindanao), archipel des Moluques et petites îles de la Sonde (Sumbawa jusqu'à Timor).

I. g. novaeguinae - îles de la Papouasie Occidentale (Misool), Kai Island, Aru Island, plaines de Nouvelle-Guinée (excepté le sud), archipel Bismarck (Nouvelle-Bretagne) et archipel d 'Entrecasteaux (Fergusson Island).

I. g. novaehollandiae - sud de la Nouvelle-Guinée, nord et est de l'Australie, vers le sud jusqu'à Sydney.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, le jacana à crête n'est pas en situation de danger. Nulle part dans son aire de distribution, il n'est considéré comme menacé, même si la perte (ou la dégradation) de certains territoires valables constitue un avertissement permanent. L'instauration nouvelle de retenues articielles a procuré un supplément de sites de nidification sans lesquels la situation serait critique en Australie. Signe de bonne santé, plus de 1 500 oiseaux ont été recensés dans un parc national du Territoire du Nord. Dans le sud de Sulawesi, un rapport indique que les jacanas à crête sont localement assez communs.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Jacana à crêteFiche créée le 19/01/2015 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net