Jardinier à joues blanches

Ailuroedus buccoides - White-eared Catbird

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Ptilonorhynchidés

  • Genre
    :

    Ailuroedus

  • Espèce
    :

    buccoides

Descripteur

Temminck, 1836

Biométrie
  • Taille
    : 24 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 100 à 172 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les deux partenaires sont identiques même si la femelle possède une taille légèrement plus petite et un capuchon plus clair. Le capuchon affiche une teinte qui varie du brun foncé au brun-moutarde. Les plumes brun clair du cou ont une bordure noire qui forme un collier dont le contraste est saisissant avec les plumes vert-émeraude des parties supérieures . L'extrémité des secondaires est taché d'une multitude de petits points blancs. La zone qui s'étend en arrière de l'oeil jusqu'à la gorge est blanchâtre. L'ensemble du dessous varie du chamois au châtain avec une quantité variable de marques longitudinales noires.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • White-eared Catbird,
  • Maullador cariblanco,
  • Weißohr-Laubenvogel,
  • fehérfülű nyávogómadár,
  • Witoorkatvogel,
  • Uccello gatto guancebianche,
  • Vitstrupig kattfågel,
  • Hvitørekattefugl,
  • šiatorník bielosluchý,
  • lemčík bělouchý,
  • Hvidøret Kattefugl,
  • papuannaukuja,
  • arquer de galtes blanques,
  • miauczek białouchy,
  • Белозобая птица-кошка,
  • Burung-kucing kuping-putih,
  • ミミジロネコドリ,
  • 白耳园丁鸟,
  • 白耳貓鳥,

Voix chant et cris

Habitat

Le jardinier à joues blanches est endémique de Nouvelle-Guinée où il est présent sur l'ensemble de l'île excepté la chaîne montagneuse centrale. On le trouve également dans les îles de la Papouasie Occidentale: Waigeo, Batanta, Salawati et Japen. Il fréquente les forêts humides du niveau de la mer jusqu'à 900 mètres. Dans la région de la rivière Fly, il est absent dans les zones ou habite Ailuroedus melanotis (le Jardinier oreillard). Ailleurs, dans les régions où les aires se superposent, on assiste à une répartition de l'espace : le jardinier à joues blanches occupe l'étage inférieur (en dessous de 900 m) tandis que le Jardinier oreillard s'installe dans les hautes terres, à des altitudes qui varient de 900 à 1700 mètres.

Comportement traits de caractère

Bien que ce soit une espèces assez commune dans les plaines et dans les collines, on ne connaît pas grand chose sur ses moeurs dans la nature. Il est probable toutefois que ses habitudes et ses formes de groupement ne soient guère éloignées de celle du Jardinier oreillard dont il est assez proche à la fois dans la parenté et dans la distribution. C'est un oiseau assez discret que l'on peut assez rarement observer mais dont on entend fréquemment les cris grinçants.

Alimentation mode et régime

Le jardinier à joues blanches se nourrit principalement de végétaux, en particulier les fruits et les baies. Comme son proche parent le Jardinier oreillard, pendant la période de nidification, il s'attaque aux jeunes oiseaux qu'il piège au nid afin de nourrir sa propre couvée.

Reproduction nidification

L'oiseau est monogame. Un nid en forme de coupe est construit à une faible hauteur dans un petit arbre . La femelle y dépose un oeuf couleur crème. On ne connaît pas tous les rituels de cette espèce. On sait cependant que les mâles défendent agressivement leur territoire. Ils développent un rituel de dissuasion, en étirant le cou, en penchant la tête en avant et en poussant une petite note grinçante. Ils attaquent les mâles intrus et les poursuivent jusqu'aux limites de leur territoire.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Jardinier à joues blanchesFiche créée le 14/04/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net