Kamichi à collier

Chauna torquata - Southern Screamer

Systématique
  • Ordre
    :

    Ansériformes

  • Famille
    :

    Anhimidés

  • Genre
    :

    Chauna

  • Espèce
    :

    torquata

Descripteur

Oken, 1816

Biométrie
  • Taille
    : 95 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 4000 à 4500 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le kamichi à collier a une petite tête, nettement disproportionnée par rapport à l'ensemble du corps. Elle comprend un bec de petite taille légèrement infléchi vers le bas, une peau orbitale rose rougeâtre et une huppe de plumes ébouriffées qui ornent la partie postérieure de la nuque. La tête semble émerger d'un collier de plumes noires. Le kamichi présente en fait un deuxième collier de plumes blanches, plus étroit que le premier. Ces colliers sont plus ou moins perceptibles en fonction de la position du cou. Les plumes des parties supérieures sont majoritairement grises avec des liserés blanc chamoisé, ce qui donne à cette région du corps un aspect fortement écaillé. Les ailes et la queue sont plus foncées. En vol, une grande tache blanche est visible sur les couvertures premières et sur les rémiges primaires. Les plumes des parties inférieures sont gris clair avec des bordures blanches, formant des écailles régulières. Le poignet des ailes possède deux éperons cornés dont le second est moins visible. Les longues et robustes pattes affichent une couleur rouge pâle.
Les deux sexes sont semblables, bien que la femelle soit légèrement plus petite. Les jeunes sont plus ternes que les adultes. Le collier blanc est absent, le collier noir à peine perceptible. Les éperons des ailes sont moins développés ou n'existent pas.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Southern Screamer,
  • Chajá Común,
  • Tacha,
  • Halsband-Wehrvogel,
  • örvös csája,
  • Kuifhoenderkoet,
  • Kaimichi meridionale,
  • Tofsvärnfågel,
  • Kragegjeterfugl,
  • čaja obojková,
  • čája obojková,
  • Sorthalset Chaja,
  • töyhtöromisko,
  • txajà emplomallat,
  • skrzydłoszpon obrożny,
  • Хохлатая паламедея,
  • カンムリサケビドリ,
  • 冠叫鸭,
  • 冠叫鴨〔南方叫鴨〕,

Voix chant et cris

Comme ses autres congénères, le kamichi à collier est un oiseau bruyant dont la voix porte à longue distance. Leurs cris, composés de 2 notes, sont assez semblables à la sonnerie d'une trompette.

Habitat

Le kamichi à collier fréquente les zones humides tropicales et subtropicales. On le trouve plus particulièrement dans les marais, les lacs, les lagunes, les prairies et les champs inondés. Durant l'hiver, il lui arrive, plus que les autres espèces de la famille des anhimidés, de s'installer dans des régions plus sèches. A cette dernière période, il est en effet assez courant de le rencontrer à l'intérieur des terres cultivées, les savanes et les zones boisées.

Comportement traits de caractère

Le kamichi à collier privilégie le mode de vie en couple, mais il peut vivre également en grand groupe dans les endroits où la nourriture est abondante. Bien qu'il nidifie en solitaire, il est souvent très grégaire en dehors de la saison de reproduction, établissant de grands dortoirs communs. Malgré sa morphologie et son poids, le kamichi à collier est un bon voilier. Il peut planer durant des heures, s'élevant parfois très haut dans le ciel au point de devenir invisible. En dépit de la palmure résiduelle de ses pieds, c'est également un bon nageur, mais il préfère nettement marcher sur le sol, ce que lui autorise ses longues et robustes pattes. Pour défendre son territoire, il fait preuve d'une grande agressivité. Dans ce cas-là, il utilise les éperons cornés de ses ailes pour chasser les intrus. Grâce à ces armes redoutables, il ose également affronter des animaux aussi imposants que les prédateurs ou les chiens de chasse. Le kamichi à collier se perche souvent en évidence au sommet d'un palmier, servant souvent de sentinelle pour les autres espèces et les alertant par ses cris puissants en cas de danger.

Alimentation mode et régime

Les kamichis à collier sont majoritairement végétariens. Ils consomment surtout les jeunes pousses et les parties les plus tendres des plantes aquatiques. Ils ingurgitent également les feuilles, les graines, les tiges des autres végétaux ou des récoltes. Leur menu est complété par une petite partie de matière animale. Quand ils se restaurent, les kamichis broutent à la manière des oies.

Reproduction nidification

Le kamichi à collier est un oiseau monogame et il reste en compagnie de sa partenaire pendant toute sa vie. La saison de nidification se déroule principalement pendant le printemps et l'été austral, c'est-à-dire en octobre et en novembre, mais il peut y avoir également des pontes pendant tous les autres mois de l'année. Le kamichi à collier est un nicheur solitaire et il défend son territoire avec acharnement. Le nid est une accumulation de matières végétales et de débris posés à même le sol près de l'eau. La femelle y dépose habituellement entre 3 et 5 oeufs qu'elle incube pendant 43 à 46 jours. Les deux parents se relaient à tour de rôle pour couver. A leur naissance, les petits ont un duvet jaune grisâtre et blanc. Dès qu'ils ont cassé la coquille, ils quittent le nid, ce qui n'empêche pas les parents de s'en occuper et de les nourrir durant plusieurs semaines. L'envol des jeunes s'effectue quand ils ont atteint un âge qui varie de 8 à 14 semaines.

Distribution

Des 3 espèces de kamichis, c'est celle qui occupe l'aire de distribution la plus méridionale d'où son nom anglais (southern screamer). Son territoire couvre le sud-est du Pérou, la Bolivie, le Paraguay, l'extrême sud du Brésil, l'Uruguay et le nord de l'Argentine. Il couvre en grande partie la zone humide et marécageuse que les sud-américains appellent Pantanal. Malgré la vaste étendue de l'aire de distribution, l'espèce est considérée comme monotypique.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les kamichis à collier ne sont pas globalement menacés. Des 3 espèces d'anhimidés, c'est surement la plus commune même si elle fait l'objet de pressions de la part des humains. C'est une proie très recherchée par les chasseurs. Son habitat est également assez menacé en raison du drainage des terres humides. Ils ont fait preuve d'une grande adaptation car ils sont capables de s'introduire dans les terres agricoles pour se nourrir. Les kamichis à collier sont souvent capturés pour être exposés dans les zoos d'Amérique du Sud.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 10/10/2009 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net