Loriot de Sao Tomé

Oriolus crassirostris - Sao Tome Oriole

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Oriolidés

  • Genre
    :

    Oriolus

  • Espèce
    :

    crassirostris

Descripteur

Hartlaub, 1857

Biométrie
  • Taille
    : 24 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 50 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les loriots de Sao Tomé ont un bec plus robuste que la plupart des autres loriots qui vivent sur le continent africain. Ils ont un plumage délavé avec des couleurs qui paraissent plus défraîchies. Le mâle a une tête, un cou et une poitrine noire, sa gorge est mouchetée de blanc et son manteau jaune pâle est strié de gris-olive. Son dos est vert-olive nuancé de grisâtre, son croupion est plus pâle avec une tache latérale blanchâtre. Les primaires sont finement bordées de blanc et ont un large croissant blanc à l'extrémité. Les vexilles externes des secondaires sont bleu-gris avec des bordures et des pointes blanches. Les tertiaires sont gris-vert. Les couvertures primaires sont noires, avec des extrémités blanches, formant une évidente tache sur l'aile fermée. Le dessus de la queue a des rectrices centrales olive foncé, les rectrices extérieures sont noires avec des bouts jaunes, l'apport de jaune augmentant plus on va vers l'extérieur. Le dessous de la queue est jaune éclatant, le ventre et les flancs sont blancs avec des mouchetures grises. La zone anale et les sous-caudales sont jaune pâle.
Les iris sont rouges, le bec carmin terne ou rouge-brun. Les pattes sont grises. Les femelles sont semblables aux mâles mais la tête est un peu plus claire et les joues sont striées de blanc. La zone qui va du menton à la poitrine est gris-crême avec d'abondantes stries sombres qui se fondent dans la région grisâtre du ventre. Le dessous de la queue est olive jaunâtre pâle. Les immatures ont une tête et un manteau gris olivâtre foncé. Le dos et le croupion sont plus verts que chez les adultes. Le menton et la gorge sont blancs avec des mouchetures sur les côtés, la poitrine est blanchâtre avec de fortes stries. Le ventre affiche une couleur crême, les ailes sont brunes et ont moins de motifs. Il n'y a pas de tache alaire blanche.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Sao Tome Oriole,
  • Oropéndola de Santo Tomé,
  • Papa-figos-de-são-tomé,
  • Sao-Tom-Pirol,
  • vastagcsőrű sárgarigó,
  • Sáo Thoméwielewaal,
  • Oriolo di São Tomé,
  • São Tomégylling,
  • Tykknebbpirol,
  • vlha svetloprsá,
  • žluva svatotomášská,
  • São Tomé-pirol,
  • saotomenkuhankeittäjä,
  • oriol de São Tomé,
  • wilga grubodzioba,
  • Большеклювая иволга,
  • サントメコウライウグイス,
  • 白腹黄鹂,
  • 白腹黃鸝,

Voix chant et cris

Le chant est très variable : c'est souvent un sifflement doux et descendant qu'on peut restituer sous les formes suivantes "tyeeow", "way-whee-ya", "chip-aw-hah-aw" ou"hik-kuway-kuwow". On peut également entendre un "ko-ku-waayoo" montant, plus lent et plus profond que celui des autres loriots africains, encore plus riche et plus musical que celui du groupe des loriots à capuchon noir. Le cri de réprimande est un "keeea" rude et aigu, plus court que le cri équivalent de ses autres congénères.

Habitat

Les loriots de Sao Tomé fréquentent les forêts primaires jusqu'à 1 600 mètres d'altitude. On peut également les apercevoir dans les parcelles secondaires parvenues à un bon stade de maturité et à la lisière des zones boisées.
Ces oiseaux visitent parfois les forêts arides dans le nord de l'île. Ils évitent généralement les plantations de cacao et ils sont absents de la proximité des habitations humaines.
Comme son nom l'indique bien, ce Loriot est endémique de Sao Tomé, île située au plein milieu de l'océan Atlantique, dans le golfe de Guinée, au large des côtes africaines. Cette espèce appartient au groupe des loriots à tête noire qui peuplent le continent africain (Loriot moine, Loriot masqué, loriot à ailes noires, loriot argenté). Elle est considérée comme monotypique, c'est à dire qu'elle n'est pas subdivisée en races.

Comportement traits de caractère

Les loriots de Sao Tomé recherchent leur nourriture en solitaire ou en couple. Ils prospectent à des endroits assez divers, de l'étage moyen des arbres jusqu'à la canopée. Parfois, ils se joignent à des bandes mixtes composées de multiples espèces frugivores. Comme la plupart des oiseaux insulaires, les loriots de Sao Tomé sont sédentaires. Néanmoins, il leur arrive de vagabonder localement.

Alimentation mode et régime

Les loriots de Sao Tomé ont un régime mixte : ils consomment beaucoup de fruits et de graines, mais ils ingurgitent aussi des invertébrés, en particulier des hémiptères (punaises et pucerons), des coléoptères à la forme adulte ou à l'état de larve.

Reproduction nidification

Les loriots de Sao Tomé ont une vaste période de reproduction : ils nichent au minimum du mois d'août au mois de janvier. La saison peut commencer aussi précocément que juin et s'achever aussi tardivement que février. Des jeunes oisillons ont pu être observés aussi tôt que les mois de juillet et février, des juvéniles sont visibles en juillet-août et de décembre à mars.
Un nid, qui avait été construit en septembre, était une sorte de coupe ouverte suspendue à une branche horizontale comme un hamac. Il était placé à une hauteur de 9 mètres au-dessus du sol et il était bâti avec des feuilles et de la végétation mise en lambeaux ou découpée en lanières. Un autre nid installé à 11 mètres du sol était installé à l'extrémité d'une branche fourchue et pourvue d'une épaisse végétation. Il n'y a pas d'autre information : la taille de la ponte et la durée d'incubation sont inconnues.

Distribution

Comme son nom l'indique bien, ce Loriot est endémique de Sao Tomé, île située au plein milieu de l'océan Atlantique, dans le golfe de Guinée, au large des côtes africaines. Cette espèce appartient au groupe des loriots à tête noire qui peuplent le continent africain (Loriot moine, Loriot masqué, loriot à ailes noires, loriot argenté). Elle est considérée comme monotypique, c'est à dire qu'elle n'est pas subdivisée en races.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

En raison de son aire de distribution très restreinte, cette espèce est classée comme VULNERABLE. Néanmoins, dans les espaces constitués de forêt primaire, elle est considérée comme localement commune. La population globale évaluée à moins de 1 000 individus qui sont répartis sur une étendue géographique d'environ 480 kilomètres carrés. Une enquête récente suggère que sa densité est plus importante qu'on ne croyait, surtout dans les montagnes du Centre et dans les zones boisées de haute altitude. La densité dans les forêts de plaine n'est en revanche que de 3,2 oiseaux/ha. Avant l'indépendance de Sao Tomé qui est intervenue en 1975, l'usage immodéré des pecticides a été la cause d'un déclin relativement important des populations. Depuis cette date, de nombreuses plantations ont été reconverties en parcelles secondaires mais l'intensification de l'agriculture et le développement des routes dans l'est et l'ouest ont annulé l'effet bénéfique que cela pouvait occasionner. Conscient de ces menaces, le gouvernement de Sao Tomé à prévu l'aménagement de zones protégées et la protection d'espèces menacées (en cours de ratification), si bien que le statut de cet oiseau pourrait être prochainemelent révisé.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Loriot de Sao ToméFiche créée le 14/02/2014 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net