Loriot pourpré

Oriolus traillii - Maroon Oriole

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Oriolidés

  • Genre
    :

    Oriolus

  • Espèce
    :

    traillii

Descripteur

Vigors, 1832

Biométrie
  • Taille
    : 28 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 67 à 81 g
Distribution

Distribution

Description identification

Loriot pourpré
♂ adulte

Chez le mâle de la race nominale, la tête, le cou, le haut du manteau et le haut de la poitrine sont entièrement noir brillant. Le reste du corps est bordeaux foncé métallique. Le dessus des ailes est noir, la queue est rouge bordeaux pâle. Les iris sont blanc-crème, le bec est gris-bleu clair, les pattes sont bleu pâle.
Chez la femelle, la tête est noir brunâtre, se fondant dans le manteau brun foncé qui est parfois nuancé de bordeaux. Le croupion est châtain vineux. Les ailes brun foncé ont une bordure plus pâle. Les rectrices centrales sont brun-bordeaux, les rectrices les plus externes ont des vexilles internes plus clairs.
La gorge, la poitrine et le ventre sont blanchâtres avec des traces de bordeaux. Ces parties inférieures sont fortement striées de noir. Les sous-caudales sont rouges. Chez certains individus, le menton et le haut de la poitrine sont noirs. Les parties nues sont semblables à celles du mâle.
Les immatures mâles sont identiques aux femelles, mais la tête et la gorge sont noires et le dos est plus foncé. Les parties inférieures sont striées de noir et de bordeaux. Les iris sont bruns.
La race robinsoni est plus petite et plus claire que la nominale, son plumage est plus cramoisi que bordeaux. Nigellicauda se distingue en étant cramoisie avec un léger lustre brillant. Ardens est comme la précédente mais plus grande et avec un bec plus trapu.

Indications subspécifiques 4 Sous-espèces

  • Oriolus traillii traillii (Himalayas to s China, n Indochina and n Thailand)
  • Oriolus traillii robinsoni (s Indochina)
  • Oriolus traillii nigellicauda (Hainan I.)
  • Oriolus traillii ardens (Taiwan)

Noms étrangers

  • Maroon Oriole,
  • Oropéndola granate,
  • Blutpirol,
  • bíbormálinkó,
  • Indische Bloedwielewaal,
  • Oriolo marrone,
  • Rostgylling,
  • Blodpirol,
  • vlha gaštanová,
  • žluva kaštanová,
  • Blodpirol,
  • kastanjakuhankeittäjä,
  • oriol granatós,
  • wilga pąsowa,
  • Кровавая иволга,
  • ヒゴロモ,
  • 朱鹂,
  • นกขมิ้นแดง,
  • 朱鸝,

Voix chant et cris

Loriot pourpré
♀ adulte

Les loriots pourprés émettent des "kee-ah" ou des "ko-kay-wa" rudes qui sont généralement suivis de sifflements liquides et musicaux "pi-io-io". On peut également entendre une sorte de miaulement nasal "nyaooooooow".

Habitat

Les loriots pourprés fréquentent les forêts denses et humides, qu'elles soient à feuilles caduques ou à feuilles permanentes. On les trouve également à la lisière des forêts de chênes ou en bordure des forêts subtropicales de pins. En hiver, ils visitent plus fréquemment les boisements à feuilles caduques et les plantations avoisinantes d'arbres.
Ces oiseaux nichent jusqu'à 4 000 mètres en Chine, mais au Népal et au Bhoutan, ils se contentent d'altitudes qui atteignent à peine 2 500 mètres. En Thaïlande, leur habitat privilégié se situe environ à 800 mètres. Pendant la saison hivernale, les loriots pourprés requièrent des élévations plus modestes, c'est à dire de 1 200 à 2 100 mètres au Népal.

Comportement traits de caractère

Les loriots pourprés sont très discrets quand ils se restaurent. Ils recherchent leur nourriture en solitaire, en couple ou en petites bandes. Ils prospectent de l'étage moyen des arbres jusqu'à la canopée. Parfois, ils descendent dans le sous-bois et même jusqu'à terre. Il leur arrive souvent de joindre des bandes mixtes en compagnie d'autres espèces.
Les loriots pourprés sont majoritairement sédentaires, mais il y a quelques mouvements altitudinaux. Quand les températures sont basses ou même simplement pendant l'hiver, ces assez grands passereaux quittent leurs lieux de nidification situés à haute altitude et descendent dans des endroits plus cléments situés en-dessous de 1 800 mètres.
On peut donc apercevoir des passages dans les plaines du Bangladesh, du Nord-Laos, du Tonkin, de l'Annam et de la Thaïlande.

Alimentation mode et régime

Les loriots pourprés se nourrissent de nectar, de baies, de fruits (en particulier de figues) et d'insectes. Dans la catégorie des invertébrés, ils marquent une nette préférence pour les chenilles.

Reproduction nidification

En Inde, les loriots pourprés nichent du mois d'avril au mois de juin. Au Myanmar, ils se reproduisent en mars. Le nid est construit par les 2 parents, c'est une coupe profonde bâtie avec des fibres végétales et des lanières d'écorce entrelacées, des tiges d'herbe, des vrilles, des pousses de bambou, des feuilles et des mousses vertes. Il est garni avec des fines herbes, des radicelles et il est renforcé avec des toiles d'araignée. Le diamètre extérieur dépasse 12 centimètres, la hauteur atteint 7 à 9 centimètres.
Cet édifice assez complexe est suspendu tel un hamac à une fine branche fourchue, aux limites extérieures d'un arbre dont le feuillage est extrêmement dense.
La ponte comprend 2 ou 3 œufs de couleur blanche avec une nuance crème ou rosée. La coquille est recouverte de taches brun rougeâtre ou brun violacé. Des stries noires concentrées sur la partie la plus large de l'œuf sont entourées par des halos rouge brunâtre. Chaque œuf mesure environ 26 millimètres sur 30. Les 2 parents couvent à tour de rôle et élèvent les petits.
On ne possède aucun renseignement sur la durée d'incubation et sur la longueur du séjour au nid.

Distribution

Les loriots pourprés sont originaires du sud-est du continent asiatique, de l'ouest de l'Himalaya jusqu'au sud du Vietnam, en passant par le Myanmar, le sud de la Chine, la Thaïlande, le Laos et le Tonkin. Des populations isolées vivent dans les îles de Haïnan et de Taïwan, au large de la Chine.
De l'ouest à l'est, il y a officiellement 4 sous-espèces : O. t. traillii (Himalaya, Myanmar, sud de la Chine, du Yunnan au Guizhou, Thaïlande, nord du Laos et nord du Vietnam) - O. t. robinsoni (sud du Laos et du Vietnam) - O. t. nigellicauda (île d'Hainan) - O. t. ardens (Taïwan).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, cette espèce n'est pas globalement menacée. Elle est même commune à plutôt commune sur une grande partie de son territoire sont la superficie mesure 1 à 10 millions de kilomètres carrés.
Les loriots pourprés peuvent être observés dans de multiples aires protégées de leur aire de nidification, et notamment dans le Guangxi, en Chine Méridionale.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Loriot pourpréFiche créée le 20/01/2014 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net