Loriquet à col rouge

Trichoglossus rubritorquis - Red-collared Lorikeet

Loriquet à col rouge

Loriquet à col rouge

Trichoglossus rubritorquis

(Vigors Horsfield, 1827)


Ordre : Psittaciformes

Famille : Psittacidés  ;

Genre : Trichoglossus

Espèce : rubritorquis

Espèce monotypique

Biométrie :

Taille : 26 cm
Envergure : -
Poids : 125 à 130 g

Statut de conservation IUCN :

Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué

EX EW CR EN VU NT LC NE

Distribution :
Distribution

Synonymes : Rødnakket Lori (da), Australischer Blauwangenallfarblori (de), Red-collared Lorikeet (en), Lori de collar rojo (es), punaniskaluri (fi), vöröshasú lóri (hu), Lorichetto dal collare (it), ゴシキゼイガイインコ (ja), Roodnek Lori (nl), lorysa obrożna (pl), Lóris-de-colar-rojo (pt), Красно-воротниковый лорикет (ru), lori obojkový (sk), Rödnackad lorikit (sv), 红领彩虹鹦鹉 (zh)

Identification :
Loriquet à col rouge Le mâle adulte possède une tête dont le fond bleu noirâtre est recouvert de fines stries bleu-violet brillant. L'arrière du cou est encerclé par un collier rouge-orange qui rejoint le rouge-orange de la poitrine. Le haut du manteau est traversé par une bande bleu-violet foncé qui met en évidence les marques orange situées juste à la lisière inférieure. Le bas du manteau et le reste des parties supérieures sont vert brillant. Les plumes des ailes sont vertes avec des pointes noires. Les primaires et les couvertures alaires ont des liserés jaunes plus visibles que chez le loriquet à tête bleue. Le dessous des ailes est traversé par une bande jaune bien plus importante que celle du loriquet à tête bleue (race moluccanus). L'ensemble des sous-alaires Loriquet à col rouge est bien plus orange que chez ce dernier. La gorge et l'avant du cou sont bleu-violet. La poitrine affiche une couleur rouge-orange avec de fins liserés sombres. La tache abdominale est noir-violacé avec de légères infiltrations de vert. Les cuisses et les sous-caudales sont jaunes avec des taches vert brillant. Le dessus de la queue est vert avec des filets intérieurs jaunes. Le dessous de la queue est olive verdâtre avec d'évidents filets jaunâtres. Le bec est orange avec une pointe jaune. L'iris est rouge-orange, les pattes grises.

La femelle est identique à son partenaire. Les juvéniles sont plus ternes que les adultes avec un collier nucal moins distinct et plus fin. Le bec est brun sombre avec une pointe jaune-orange. Les iris sont bruns.

Le loriquet à col rouge peut être confondu avec le loriquet à tête bleue de la race mollucanus. Toutefois, ce dernier possède un collier nucal vert et non pas rouge-orange. La bande sombre sur le manteau est absente. La tache abdominale est bleu-violet et non pas noir verdâtre comme chez le loriquet à col-rouge. Les cuisses, la zone anale et les sous-caudales sont moins nuancées de jaune.

Chant : Semblables à ceux du loriquet à tête Loriquet à col rouge bleue et aussi variés. En vol, le loriquet à col rouge émet un crissement roulant et tranchant qu'il répète à intervalles réguliers. Quand il se nourrit, il produit un bavardage aigu. Au repos, un gazouillement doux. On peut également entendre un cri puissant, clair et musical.

Habitat : Les loriquets à col rouge vivent habituellement dans les zones boisées d'eucalyptus qui bordent les cours d'eau, mais il se déplacent vers les parcelles mixtes d'eucalyptus et de mélaleucas lorsque ces derniers sont en floraison. On les trouve également dans les marécages, les broussailles, les landes à bruyères et à la périphérie des villes. Cette espèce est endémique du nord du continent australien.

Distribution : Son aire de distribution couvre l'extrême nord de l'Australie Occidentale et du Territoire du Nord ainsi qu'une infime partie du Queensland le long du golfe de Carpentaria. Pour être plus précis, elle part des environs de Broome, en Australie Occidentale, traverse tout le district de Kimberley, toute la superficie de la Terre d'Arnhem et longe le golfe de Carpentaria jusqu'à Burketown et l'embouchure de la rivière Leichhardt. Le loriquet à col rouge est présent aux alentours de Darwin et dans la banlieue de certaines autres agglomérations.

Comportements : Les loriquets à col rouge sont considérés comme des oiseaux très grégaires, Loriquet à col rouge ils se déplacent toujours avec un partenaire ou au sein d'un petit groupe. Ils accomplissent la plupart de leurs activités en compagnie d'autres espèces de loris. Ils se laissent assez facilement approcher, en particulier quand ils se nourrissent. Les rituels qu'ils adoptent pendant les parades paraissent très agressifs. Quand ils essaient de séduire une partenaire, les mâles font vibrer leurs ailes, inclinent la tête Loriquet à col rouge et crient de toutes leurs forces, donnant l'impression à ceux qui méconnaissent leurs habitudes qu'ils souffrent intensément. Les loris à col rouge sont territoriaux à proximité de leur nid et repoussent avec hargne tous ceux qui s'en approchent. Par contre, ils sont assez conciliants avec les autres membres de la bande, leurs querelles débouchant rarement sur de graves blessures.
Les loriquets à col rouge sont en principe sédentaires. Ces oiseaux n'effectuent pas des mouvements de grande ampleur mais ils doivent cependant entreprendre de courts déplacements lorsqu'ils recherchent des arbres en fleurs. L'exemple le plus remarquable se déroule à Groote Eylandt, lorsque les oiseaux se réunissent dans Loriquet à col rouge les Banksias au mois d'avril et de mai. Les loriquets à col rouge se restaurent fréquemment en compagnie de loriquets versicolor.

Nidification : La saison de reproduction se déroule de mars à juin. Tous les autres aspect de la reproduction sont semblables à ceux du loriquet à tête bleue avec lequel il s'hybride parfois. Les deux parents installent leur nid dans une cavité d'arbre, habituellement un eucalyptus. Plusieurs nids, deux ou trois, peuvent résider dans le même arbre. La femelle dépose sa ponte qui est composée de 2 oeufs sur une couche de copeaux pourrissant qui garnit le fond du nid. Elle incube seule pendant environ 25 jours. Les jeunes oisillons sont nidicoles et ils ne prennent leur envol qu'au bout de 8 longues semaines. On suppose que cet oiseau, proche du loriquet à tête bleue au point qu'on les considère souvent comme une espèce unique, mène à terme une ou deux nichées supplémentaires dans la saison.

Régime : Comme leur proche cousin, le loriquet à tête bleue, les loriquets à col rouge possèdent un régime assez varié composé principalement de matières végétales. Ils se nourrissent de nectar, de fruits et d'insectes.

Protection / Menaces : Les loriquets à col rouge sont abondants. Dans le nord de l'Australie où ils ont établi leur territoire, ils sont parmi les perroquets les plus courants et les plus répandus. Espèce classée comme ne posant pas de problème particulier (LC).

Sources :

 

Autres liens :
Iucn
Birdlife
Avibase


Fiche créée le 21/05/2009 par Daniel LE-DANTEC


Partager cette page sur facebook Flus rss Twitter oiseaux.net
A propos | Nous aider | Mentions légales | Sources | Contacts | Version imprimable
Mis à jour le 30/10/2014 04:37:41 - © 1996-2014 Oiseaux.net

Ready-To-Frame Decorative Bird Prints: 6 Self-Matted Full Color Prints for Standard 9X12 Frames

Loriquet à col rouge

Loriquet à col rouge

Loriquet à col rouge