Loxopse des Hawaï

Loxops coccineus - Hawaii Akepa

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Fringillidés

  • Genre
    :

    Loxops

  • Espèce
    :

    coccineus

Descripteur

Gmelin, JF, 1789

Biométrie
  • Taille
    : 10 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Fringillidés sont des passereaux de taille petite à moyenne (9 à 25 cm de longueur). Leur plumage est extrêmement variable et souvent haut en couleurs. Leur bec court et conique est adapté à une alimentation granivore, mais non exclusive. Ils occupent des milieux souvent dominés par les l... lire la suite

Description identification

Ce passereau de très petite taille possède un bec conique, les extrémités des mandibules légèrement croisées. Chez le mâle adulte, le plumage est rouge-orange brillant ou vermillon, incluant du brun noirâtre contrasté sur les épaules, les primaires, les secondaires, les couvertures et les rectrices. Les plumes des ailes sont étroitement bordées de rouge sur les vexilles externes.
Les iris sont brun très foncé et apparaissent noirs, l'anneau orbital est noir. Le bec varie du gris pâle au jaune paille, avec parfois une pointe sombre. Les pattes sont noires avec des semelles grises.
La femelle a des parties supérieures gris-vert foncé. Elle est un peu plus claire dessous avec une face pâle et un sourcil à peine visible. Il y a une large bande pectorale orange jaunâtre clair au-dessous de la gorge. Les juvéniles des 2 sexes ont un dessus gris-olive, un ventre, une face et un trait sourciliaire blanchâtre ou couleur crème. Les plumes des couvertures alaires sont gris plus foncé avec des liserés gris-olive. Le bec est gris brunâtre. Le mâle de seconde année a un dessus brun-orange, un dessous tacheté de jaune-orange terne ou de vermillon. Les immatures atteignent leur plumage adulte à la troisième année.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Hawaii Akepa,
  • Akepa de Hawai,
  • Akepa-do-havaí,
  • Akepa,
  • Akepa-gyapjasmadár,
  • Akepa,
  • Akepa,
  • Akepa,
  • Akepa,
  • havajčan akepa,
  • šatovník akepa,
  • Akepa,
  • akepa,
  • akepa de l'illa Hawaii,
  • hawajka pąsowa,
  • Алая гавайская древесница (-акепа),
  • コバシハワイミツスイ(アケパ),
  • 红管舌雀,
  • 猩紅管舌鳥,

Voix chant et cris

Le cri typique est un "teedle-ee-dee" ou un "teedlee", parfois aussi un "sweet" montant assez semblable à celui du Manucerthia mana, débité en séries rapides en réponse aux cris des accipitridés ou des hiboux qui volent au-dessus d'eux. Le chant territorial est un trille très variable qui peut changer de cadence et de hauteur. Le chant murmuré est long et complexe, composé d'un mélange de pépiements, de gazouillements et de trilles et qui est assez identique au chant murmuré des autres membres de le famille.

Habitat

Les loxopses d'Hawaï, connus localement sous le nom d'akepa, vivent principalement dans les parcelles d'Ohia-lehua (Metrosideros polymorpha) ou dans les peuplements d'Aciacias koas parvenus à un bon stade de maturité. Ils vivent entre 1 100 et 2 100 mètres, mais leur habitat préférentiel se situe surtout au-dessus de 1 500 mètres.
Dans un passé encore très récent, on pouvait l'observer dans les forêts tempérées mixtes.

Comportement traits de caractère

Les Loxopse des Hawaii prospectent de façon délibéré et méthodique à l'extrémité des branches d'O'hia. Ils ouvrent les bourgeons de feuilles en utilisant les particularités et les facilités que leur procurent leur bec. Cette espèce est une des composantes essentielles des petites bandes mixtes qui vagabondent à la recherche de nourriture.

Alimentation mode et régime

Le régime alimentaire comprend de nombreux invertébrés tels que les chenilles, les araignées, les psyllides, les delphacidés, des neuroptères et des nabidés. Rarement, ils consomment du nectar d'O'hia. En plus des insectes, les loxopses d'Hawaii complètent leur menu avec de multiples végétaux : les naios (myoporum), les mûres sauvages (rubus), les pukiawe (styphelia) et toutes sortes de baies indigènes comme les pilos (coprosoma) et les ohelos (vaccinium).

Reproduction nidification

La ponte des œufs a lieu de mars à juin. Les aképas sont monogames et ont des liens conjugaux qui durent très longtemps. Dans les groupes de parades qui précèdent la formation des couples, les mâles chantent et s'engagent dans des vols aériens qui prennent leur expansion à 100 mètres au-dessus du sol. Les parades qui ont lieu sur les perchoirs comprennent des sautillements et des chants. Les 2 partenaires s'investissent dans la recherche du site mais ils ne choisissent pas tant que le couple n'est pas formé. La femelle construit une structure en forme de coupe ouverte avec des radicelles, des brindilles, de la mousse, des bouts d'écorce et des herbes. Le diamètre extérieur mesure plus de 8 cm et la hauteur 3 cm. La coupe intérieure dépasse les 5 cm. Le nid est généralement placé dans une cavité naturelle d'O'hia ou d'Acacia. Le site n'est pas défendu, le mâle pratique de simples mouvements qui s'apparentent à de la dissuasion tout au long du cycle de nidification.
La ponte contient 1 ou 2 œufs, rarement 3, de couleur blanche avec des taches brunes ou noires. La femelle couve seule pendant 14 à 16 jours, elles les réchauffe pendant les 8 premiers jours. Les 2 parents nourrissent leur progéniture par régurgitation. Les oisillons prennent leur envol au bout de 16 à 20 jours.

Distribution

Ce loxopse ou aképa est endémique d'Hawaii sur la plus grande île de l'archipel du même nom. Au dessus de 1 100 m, cet oiseau a une aire de distribution très morcelée dont les 3 segments les plus importants sont les suivants : versant est et venteux du Mauna Kea, flanc est du Mauna Loa et réserve forestière de Ka'u, sur le flanc sud du Mauna Loa. Quelques populations résiduelles vivent sur le front ouest du Mauna Loa et sur le versant nord du volcan Hualalai. Il y a officiellement 3 sous-espèces : Loxops coccineus coccineus(Hawaiian Islands) - Loxops coccineus wolstenholmei (Oahu) - Loxops coccineus ochraceus(Maui).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, cette espèce est considérée comme en danger. Elle a une aire de distribution très restreinte dont la superficie est en diminution. Les effectifs continuent à être en déclin dans certains endroits et ils sont relativement stables dans d'autres. A la fin du XXème siècle, sa population était estimée à environ 14 000 individus. Depuis l'année 2000, les aképas sont entrés dans une phase de grand déclin. L'introduction de zosterops japonais a provoqué une concurrence supplémentaire dans la nourriture et conduit à la détérioration de nombreux sites de nidification. La gestion des ongulés retournés à l'état sauvage dans les zones de refuge constitue également un problème sérieux.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 19/07/2014 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net