Malcoha à face rouge

Phaenicophaeus pyrrhocephalus - Red-faced Malkoha

Systématique
  • Ordre
    :

    Cuculiformes

  • Famille
    :

    Cuculidés

  • Genre
    :

    Phaenicophaeus

  • Espèce
    :

    pyrrhocephalus

Descripteur

Pennant, 1769

Biométrie
  • Taille
    : 47 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Le malcoha à face rouge possède approximativement la même taille que le grand coucal (Centropus sinensis). D'après Legge, la femelle est légèrement plus grande que le mâle, mais on ne détient pas suffisamment d'informations concernant le poids de chacun des partenaires. En dépit de leur faible déficite de taille, les mâles ont un bec plus fort et plus long. A toute période de l'année, les malcohas adultes affichent un dessus noir avec des reflets métalliques bleus et verdâtres. Les plumes du capuchon, de la nuque et du menton sont plus ou moins mouchetées de blanc selon les individus. La gorge et la poitrine sont également noires, contrastant fortement avec le reste du dessous qui est entièrement blanc. Vu du dessous, les couleurs noires et blanches sont particulièrement frappantes. La queue est longue et échelonnée. Elle a un dessous noir à la base et blanc ou pie à l'extrémité. Les parties supérieures des rectrices sont noires avec une bande terminale blanche. Contrairement aux apparences, la face rouge cramoisi n'est pas recouverte de peau nue, mais elle est tapissée de courtes plumes rigides qui ont l'aspect de vibrisses et qui remontent vers le capuchon en formant une sorte de saillie. Le bec, large et puissant, affiche une couleur vert-pomme qui est plus claire sur la mandibule inférieure et plus sombre à la base et autour des narines. Les pattes et le pieds sont bleuâtres, bleu-vert ou bleu-ardoise. Le plumage des 2 partenaires semble identique. Toutefois, chez les femelles, les iris sont blancs, alors que chez les mâles, ils sont bruns.

Les juvéniles ont une queue plus brève que les adultes. La tache rouge de leur face est plus réduite et leur bec est plus brun. La capuchon, la nuque et la poitrine affichent une couleur brun terreux avec des motifs blanchâtres. Bien que le manteau soit noir avec un lustre bleu et vert, les rémiges et les rectrices sont plus brunes et possèdent des pointes plus fines.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Red-faced Malkoha,
  • Malcoha Carirrojo,
  • Nacktstirnkuckuck,
  • vörösképű selymeskakukk,
  • Roodwangmalkoha,
  • Malcoa facciarossa,
  • Rödhuvad malkoha,
  • Rødmaskemalkoha,
  • malkoha červenolíca,
  • kukačka červenolící,
  • Rødmasket Malkoha,
  • punanaamamalkoha,
  • malcoa cara-rogenc,
  • kukuła białobrzucha,
  • Краснолицая кустарниковая кукушка,
  • アカガオバンケンモドキ,
  • 红脸地鹃,
  • 紅臉地鵑,

Voix chant et cris

Les malcohas à face rouge ont une communication assez discrète. Leur répertoire est assez limité : on peut entendre un "kaa" monosyllabique émis en vol ou lorsqu'ils se posent, un "kra" faible et irrité, un "krr" doux assez comparable au ronronnement d'un chat. Quelques sifflements glapissants ont également été décrits. Lorsque la femelle collecte les matériaux pour la fabrication du nid, elle est accompagnée à faible distance par le mâle qui produit des "kree kre kree" faibles et doux.

Habitat

Les malcohas à face rouge sont endémiques du Sri Lanka. A l'époque où l'île était recouverte à 70-80% de végétation forestière, on les trouvait aussi au nord que Trincomalee. Cependant, il est probable que le centre de leur aire de répartition ait toujours été situé dans la zone humide (partie sud-ouest de l'île). Leur habitat privilégié semble en effet constitué de forêts denses avec des grands arbres et un sous-bois fourni de broussailles. Les oiseaux qu'on rencontre dans les zones plus arides, fréquentent exclusivement les forêts riveraines, le long de cours d'eau tels que Heen Ganga, kumbukkan Oya et Menik Ganga. Les malcohas à face rouge utilisent tous les étages de la végétation, de la canopée jusqu'aux petits arbustes. Ils descendent même à terre, en particulier lorsque les sous-bois sont épais. On peut les trouver à des altitudes très diverses, du niveau de la mer jusqu'à 1700 mètres. Il est toutefois possible que, dépuis une période assez récente, la fragmentation de la forêt rende l'accès aux zones montagneuses très difficile. De plus larges informations sont nécessaires pour confirmer cette hypothèse.

Comportement traits de caractère

Les malcohas à face rouge sont plutôt silencieux et timides. Leur activité est incessante dans la canopée des grands arbres où ils sont bien visibles. Ils se déplacent avec une grande souplessse et une belle agilité entre les feuillages et les enchevêtrements de branches. Ces oiseaux sont surtout actifs le matin et en fin d'après-midi. Compte-tenu de leurs courtes ailes aux bouts arrondis, les malcohas à face rouge ont un vol quelque peu inconsistant, lent et direct. Lorsqu'ils ont une distance à parcourir, ils préfèrent généralement voyager d'une branche à l'autre par bonds successifs. Puis, dès qu'ils ont atteint le sommet d'un arbre, ils se laissent glisser jusqu'à un perchoir en voletant ou en planant. En vol, les ailes des malcohas produisent un ronflement musical. Chaque fois qu'elles se posent les femelles poussent un cri bas et soulèvent légèrement la queue.

Alimentation mode et régime

Les malcohas à face rouge sont principalement des végétariens. Les baies de la forêt constituent l'élément prépondérant de leur menu, mais les insectes sont également importants, notamment pendant la période où ils élèvent des petits. De longues chenilles d'environ 5 centimètres forment alors un mets de choix. Les malcohas à face rouge recherchent leur nourriture au sein de groupes mixtes composés la plupart du temps de 4 individus. De plus grands rassemblements peuvent survenir occasionnellement, mais dans la majorité des cas, ils ne dépassent souvent pas 9 oiseaux.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule de janvier à mai. Elle reprend sans doute aux prémices de l'automne, de la fin août à septembre, mais Ali et Ripley suggèrent qu'elle peut durer en fait toute l'année sans discontinuer. Le nid est une coupe peu profonde construite avec des herbes, des racines et des brindilles qui se mélangent de façon assez désordonnée. L'apparence assez négligée du nid contribue en fait à son bon camouflage dans la végétation. Il est généralement dissimulé dans un grand arbre entre 9 et 12 mètres au-dessus du sol. L'intérieur est garni avec des feuilles fraîches. Les deux partenaires mettent environ une semaine pour le bâtir.
La ponte comprend habituellement 2 ou 3 oeufs à la forme arrondie, de couleur crayeuse et sans marques sur la coquille. On possède peu d'informations concernant l'éducation des jeunes. On sait sulement qu'ils reviennent régulièrement au nid peu de temps après l'envol.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le malcoha à face rouge est considéré comme un oiseau vulnérable. Il risque l'extinction dans un avenir plus ou moins proche en raison de la fragmentation de son habitat. Selon certaines prévisions, ses effectifs devraient enregistrer un déclin de près de 10% toutes les tranches de 10 années. En plus de la dégradation de son lieu de vie, au moins une autre raison peut être avancée : la chasse dans les régions arides a contribué à accélèrer sa vulnérabilité. Afin d'assurer sa pérennité, il convient d'obtenir plus de renseignements sur cette espèce relativement inconnue. Plus d'informations sont requises, notamment en ce qui concerne sa biologie reproductive.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 13/02/2009 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net