Martin-chasseur à ailes bleues

Dacelo leachii - Blue-winged Kookaburra

Systématique
  • Ordre
    :

    Coraciiformes

  • Famille
    :

    Alcédinidés

  • Genre
    :

    Dacelo

  • Espèce
    :

    leachii

Descripteur

Vigors Horsfield, 1827

Biométrie
  • Taille
    : 41 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 260 à 370 g
Distribution

Distribution

Description identification

Comme tous les martins-chasseurs, le Kookaburra à ailes bleues (son autre nom) se reconnaît à sa silhouette trapue, sa tête disproportionnée par rapport au reste du corps, son cou massif, son bec puissant en forme de poignard. Le caractère ramassé de son profil est accentué par sa faible envergure et sa queue courte. Cet oiseau a une grande parenté avec le Kookaburra géant, en raison de son dessous blanc, son manteau et son dos brun. Cependant les caractères divergeants sont bien plus nombreux : chez le Martin-chasseur à ailes bleues, la calotte et les couvertures auriculaires sont finement striées, l'œil est blanc, le sourcil blanc qui surmonte l'iris est absent. De plus, le croupion et la queue sont bleus, avec des nuances de teintes différentes. Les couvertures alaires sont recouvertes d'une plage bleue plus sombre et beaucoup plus vaste que chez le Kookaburra géant, ce qui constitue sans doute la caractère discriminant le plus significatif.

Indications subspécifiques 4 Sous-espèces

  • Dacelo leachii intermedia (sw, sc and se New Guinea)
  • Dacelo leachii cervina (n Australia. Melville I. and adjacent Northern Territory.)
  • Dacelo leachii occidentalis (wc Australia)
  • Dacelo leachii leachii (n, ne Australia)

Noms étrangers

  • Blue-winged Kookaburra,
  • Cucaburra Aliazul,
  • Haubenliest,
  • bóbitás halción,
  • Blauwvleugelkookaburra,
  • Kookaburra aliazzurre,
  • Blåvingad kookaburra,
  • Larmekokaburra,
  • kukabura modrokrídla,
  • ledňák kukabura,
  • Hvidhovedet Latterfugl,
  • sininauraja,
  • cucaburra d'ales blaves,
  • kukabura modroskrzydła,
  • Синекрылая кукабара,
  • Kukabura sayap-biru,
  • アオバネワライカワセミ,
  • 蓝翅笑翠鸟,
  • 藍翅笑翠鳥,

Voix chant et cris

Habitat

Le Kookaburra à ailes bleues est beaucoup moins répandu que son proche cousin, le Martin-chasseur géant avec lequel il possède un morceau de territoire commun dans l'état du Queensland. Il est cependant confiné aux bordures côtières du nord de l'Australie sur une longueur d'environ 100 km et répugne à pénétrer à l'intérieur du continent. Son habitat préféré est constitué par des forêts ouvertes d'eucalyptus mais il peut également fréquenter les surfaces des grandes fermes ou les jardins situés à la périphérie des villes. Le territoire défendu par la famille occupe généralement une superficie qui varie de 1 à 4 acres, soit entre 0,4 et 1,62 ha.

Comportement traits de caractère

Les cris du Kookaburra à ailes bleues s'apparentent à des aboiements, des toux ou des caquètements déments et sont assez différents des rires du Martin-chasseur géant. Par contre, le système éducatif n'est guère différent. Les parents apprennent aux jeunes la technique pour battre à mort leurs proies en les frappant contre des roches ou des branches, une fois qu'ils les ont rapportés dans leur bec. Ils passent également de longues périodes à leur dispenser un enseignement vocal pour les aider à produire des cris. A Noël, toute la famille est indépendante. Néanmoins, les oiseaux restent ensemble pendant la nuit et occupent les mêmes branches dans des groupements confus, certains se faisant face et d'autres se tournant le dos. C'est au cours de ces dortoirs nocturnes, que les kookaburras rejettent leurs pelotes de réjection. Ces dernières s'accumulent parfois en monticules importants au pied de leurs perchoirs favoris.
Le vol : Il vole sur de courtes distances, mais son vol est rapide, puissant et direct.

Alimentation mode et régime

Bien que cette espèce soit englobée dans un groupe connu sous le nom générique de "martin-pêcheur", ce carnivore n'est pas spécifiquement piscivore et se nourrit d'une grande variété de petits animaux terrestres. Son régime comprend des insectes (sauterelles, coléoptères, cafards) mais également des escargots, des souris des lézards et des petits serpents. Naturellement, il se régale de petits poissons mais sa diète englobe également des amphibiens, des yabbies (crevettes australiennes) et des crabes lorsque cette dernière ressource est disponible. S'il y a pénurie de ses aliments habituels, le Martin-chasseur à ailes bleues s'attaque alors aux couvées des autres espèces dont il dérobe les œufs et capture les oisillons. Le nourriture qui n'est pas digérée, telle que les ailes membraneuses des insectes, les écailles, la fourrure, les os, est compactée sous la forme de pelote dans leur estomac, et régurgitée par le bec.

Reproduction nidification

Dans l'état du Queensland, les couples formés reviennent des Nouvelles-Galles du Sud à partir du mois d'août et s'installent sur leurs territoires en commençant par la chasse aux nids. Celle-ci consiste en une sévère inspection de toutes les cavités d'arbre et une vigoureuse perforation de toutes les termitières avec leurs becs puissants de façon à y pratiquer un nouvel accès. Cependant, ils peuvent aussi éventuellement sélectionner une ancienne cavité des années précédentes, qu'ils sont connus pour utiliser depuis déjà 15 ans. Les Kookaburras à ailes bleues sont monogames et restent unis pour la vie. Au cours de la période de reproduction, les femelles vivent au sein de groupes familiaux formés uniquement de leurs filles issues de couvées des années précédentes, les jeunes mâles étant exclus de ces rassemblements dès la fin de leur première année. En septembre ou en octobre, plus tôt dans le Queensland, les mères pondent trois ou quatre œufs ronds de couleur blanche et y consacrent près de 50 % du temps d'incubation qui dure 25 jours. Le mâle et les filles, âgées de 2 à 4 ans, couvent pendant 30%. Au cours des 20% restants, les œufs restent sans surveillance et peuvent alors être victimes de la convoitise des rapaces, des opossums et éventuellement des varans. Les petits naissent nus et aveugles et pendant près de deux mois les parents et leurs assistants se relaient pour les nourrir. Une femelle peut effectuer 40 allées et venues jusqu'au nid chaque jour. Le nid est assez malodorant en raison des vieux morceaux de viande qui en tapissent le fond, cependant les jeunes sont capables d'évacuer leurs fientes. Au bout de 35 jours, les jeunes prennent leur envol mais le groupe familial continue à les nourrir pendant encore 6 semaines bien qu'ils aient atteint leur taille adulte.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 08/09/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net